0

Les journaux ne connaissent pas la crise

C’est ce que tout un chacun doit se dire. Si l’on regarde les derniers évènements autour des médias papier comme Internet, les journaux sont de véritables mines d’or pour les cambrioleurs.

– Le 7 et 8 octobre, Médiapart est victime d’un vol. Deux ordinateurs son volés,

– Le 25 octobre, le journaliste Gérard Davet du Monde se fait voler son ordinateur et uniquement son ordinateur professionnel à son domicile,

– Le 25 octobre, le journaliste Hervé Gattegno se fait voler son ordinateur professionnel au siège du Point,

– Dans la nuit de samedi à dimanche, Rue89 s’est fait voler une vingtaine d’ordinateurs.

Mediapart, Le Monde, Le Point et Rue89… Quelle est donc leur lien ? Sont-ils riches ? Clairement pas. Mediapart et Rue89 sont des start-up et ne sont pas profitables, le Monde vient de se faire racheter car ils étaient proches du dépôt de bilan, le Point est financé par François Pinault l’un des seuls milliardaires à ne pas être un ami intime de Nicolas Sarkozy. Quel peut donc être la raison alors de ces vols ?

Mediapart, Le Point, Rue89 et Le Monde ont pour point commun d’être dirigés par des personnes qui ne sont pas proches du pouvoir. Mediapart, Le Point, Rue89 et Le Monde ont pour autre point commun d’être à la pointe des révélations sur l’affaire Bettencourt et du Karachigate. Quels sont les points communs de ces deux affaires ? Ca commence par un N et finit par un Y. Nicolas Sarkozy.

L’affaire Sarkozy-Bettencourt

Je vous la fais court. Tout ceci est au conditionnel. Bettencourt fille attaque Bettencourt mère parce que celle-ci a couché sur le papier qu’elle donnerait de l’argent à un photographe mondain. Pour gagner contre sa mère, elle a soudoyé des employés de maison pour enregistrer des conversations privées qui auraient du prouver sa sénilité. Au contraire, on apprendrait que Bettencourt a financé énormément la candidature de Nicolas Sarkozy par le biais d’Eric Woerth en sus d’autres babioles : non déclaration de biens comme l’île d’Arros dans les Seychelles et évasion fiscale en Suisse.

L’affaire Sarkozy-Karachigate

Je ne me suis jamais plongé dans l’affaire mais comme Intox2007 résume bien la situation entre Sarkozy et le Karachigate, je ne la plagierai donc pas.

La question que tout le monde se pose sur Nicolas Sarkozy

On savait que Nicolas Sarkozy se voyait en DRH du Parti Socialiste comme  il l’avait exprimé en Alsace en décembre 2009.



On peut se demander si Nicolas Sarkozy ne se verrait pas désormais en directeur de la rédaction de toutes les salles de presse. Rappelons qu’il est déjà directeur de la rédaction de l’ensemble des télévisions et radio publique depuis la loi sur l’audiovisuel public voté au début de l’année  2009, c’est lui et lui seul qui décide de l’organigramme de l’ensemble de la direction de l’audiovisuel public. Ses attaques et cambriolages contre les journalistes du privé qui ne sont pas assujettis à sa toute puissance peuvent-ils être considérés comme une volonté de déstabilisation de médias indépendants ?  Voilà donc la question : Nicolas Sarkozy voudrait-il devenir le DRH des médias non dépendants de lui ?


Bonus track : Les imposteurs d’Action Discrète se font passer pour des barbouzes de la DCRI piégeant trois rédactions de journal.

Tu as aimé cet article ? Suis-moi !
facebooktwittergoogle_plusrssby feather
Tu as aimé cet article ? Partage-le !
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailby feather