0

Paris fait la guerre aux Parisiens qui n’utilisent pas leur voiture

Voiture se faisant enlever par une remorque de la fourrière

Paris a décidé de mener la lutte contre les résidents parisiens. Ce 1er janvier 2015 la maire de Paris a décidé sous l’impulsion du maire adjoint écologiste Christophe Najdovki de rendre la vie aux résidents parisiens insupportable.

En effet, depuis le 1er janvier, la mairie a décidé que le prix du stationnement résidentiel augmentera pour la journée de 230,77% tandis qu’il augmentera pour une semaine de stationnement de 277%. Imaginez ces chiffres pour n’importe quel autre achat. Puisque nous sommes dans les transports, imaginez que votre Pass Navigo passe du jour au lendemain de 70€ à 194€. C’est une évolution bien trop lourde pour n’importe qui. Et le paradigme qui s’était installé depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir à la mairie risque de changer. Il était avant moins coûteux de rouler en voiture plutôt que de prendre les transports en commun. Mais avec cette hausse importante du coût du stationnement, il ne serait pas étonnant que beaucoup de Parisiens préfèrent reprendre leur voiture pour aller travailler en banlieue où leur entreprise leur offrira un parking pour leur véhicule. Remettre les voitures sur la chaussée, quelle merveilleuse idée !

Cette annonce s’accompagne en plus d’une autre position anti-écologiste assumée. Ainsi, le stationnement gratuit en août est supprimé. Il n’est donc plus possible de laisser sa voiture garée pendant le mois de vacances des Français. Quelle sera la conséquence de ça ? Tout simplement, les Français prendront leur voiture pour partir en vacances de peur de la voir se retrouver à la fourrière car il est aujourd’hui impossible de payer pour un long séjour sur la voirie. Donc entre choisir de voir sa bagnole se faire kidnapper par la police ou se résigner à passer ses vacances en bagnole, le choix n’est pas compliqué. Et ce ne sont pas les prix prohibitifs des parkings parisiens -200€ pour un mois de parking- qui vont changer ce calcul logique. A n’en pas douter, les élus écologistes de la mairie de Paris souhaitent que les Parisiens partent en voiture pendant leur vacances.

Et qu’on ne vienne pas me parler du changement du mode de vie des Parisiens pour justifier ce choix contre-productif de la mairie parisienne. Car avant de supprimer la gratuité du mois d’août à Paris, il serait plus judicieux de rajouter des métros pendant les heures de pointe. Parce qu’à ces heures là, un métro  toutes les 6 minutes et un bus toutes les 10 minutes en juillet et en août, ce n’est pas ce que j’appelle répondre à la demande du changement du mode de vie des Parisiens. Et si Paris ne se vide plus de ces habitants, il serait judicieux de supprimer Paris Plage. Sinon, je ne vous raconte pas les embouteillages monstres que ça créerait dans Paris ni la pollution que ça engendrerait.

Voiture se faisant enlever par une remorque de la fourrière

Voiture se faisant enlever par une remorque de la fourrière

Ces nouvelles s’ajoutent au harcèlement que la préfecture de Paris effectue contre les voitures. Ainsi, la police et le service de fourrière de Paris ont désormais une tactique bien rodée pour enlever des voitures. Ils sillonnent Paris main dans la main. La voiture de la fourrière bloque la rue en haut et les policiers mettent un procès verbal et font un signe à l’employé de la fourrière municipale. Celui-ci, dans la minute, arrive et enlève l’encombrant véhicule pour l’embarquer. Pas bête, les voitures de fourrière sont souvent plusieurs pour faire une rue. Il m’est aussi déjà arrivé de voir un véhicule de fourrière faire le tour d’un pâté de maison et appeler ses amis de la police pour signaler une voiture mal garée afin qu’il reçoive un PV et qu’il puisse l’enlever. Cet harcèlement est malsain pour les fonctionnaires de police qui sont désormais détestés par les résidents. Et cet harcèlement rend les résidents encore plus réticents à se laisser taper dessus.

Il existe pourtant des actions simples contre l’utilisation des voitures à Paris.

Ce ne sont pas les voitures qui ne roulent pas qu’il faut taxer mais celles qui roulent. Il faut donc mettre en place une taxe au roulant. Sur le même principe de la taxe Tobin, tout flux par jour d’une voiture dans Paris serait taxé à hauteur de 1 à 5 centimes d’Euro selon la pollution du véhicule.

Il faut ainsi faciliter le parking dans Paris au lieu d’en faire un acte de terreur. Les parkings souterrains devraient être beaucoup moins chers. 200€ pour un mois de parking c’est bien trop cher. Le prix commencerait à être acceptable s’il était au minimum 4 fois moins cher. 50€ serait en effet un tarif bien plus acceptable si la mairie souhaitait vraiment voir moins de voitures rouler.

La mairie de Paris doit aussi lutter contre le diesel pour éviter la pollution. Il y a plusieurs aspects complémentaires à prendre en compte pour y arriver qui tourne autour de l’incitation et de la coercition.

D’abord, il faut permettre aux possesseurs de voiture diesel de passer à une voiture moins polluante en permettant l’achat d’une voiture non diesel avec une augmentation de la prime pour des véhicules encore plus propres et moins bouffeur de carburant comme l’électrique ou l’hybride. Mais attention, la prime doit être vraiment incitative ! Car ce n’est pas avec 1000€ ou 5000€ de prime qu’on peut acheter une voiture moins polluante. Donc il faudra que la mairie de Paris fasse un véritable effort. Aujourd’hui, une voiture hybride coûte au minimum 17000€. Et si c’est une question politique alors la mairie doit être très généreuse pour subventionner le passage du Diesel à l’hybride.

Ensuite, il faut interdire la vente de diesel -le carburant et les voitures- dans Paris. Les concessionnaires de voitures ne répondant pas à ces dispositions pourraient être interdits d’exercer de même que les stations essence. Sans source d’achat, le diesel deviendrait marginal à Paris.

Enfin, la mairie devrait subventionner l’achat de l’essence car si le gazole est à 1€/L on trouve l’essence à 1.30€/L dans Paris. Cette différence de 30% pèse lourd pour le porte-monnaie du conducteur et il est tout à fait compréhensible que les utilisateurs de voiture soient réticents à passer à un autre moyen de locomotion que la voiture diesel.

Aujourd’hui, je ne comprends pas du tout l’action de la mairie en matière de voirie et je pense que les élus se trompent lourdement dans leur politique municipale sur cette question.

2

31 socialistes n’ont plus confiance en Manuel Valls

logo-AN

logo-ANComme moi, ces socialistes n’ont plus confiance dans ce gouvernement socialiste seulement de nom. Et les anathèmes de Valls n’y changeront pas grand chose.  Donc 31 socialistes se sont abstenus de donner la confiance à Manuel Valls dont un ancien ministre. En effet, François Lamy s’est abstenu de donner un blanc seing à Manuel Valls juste après avoir refusé d’entrer au gouvernement. Comme quoi, certains socialistes sont plus intéressés par leurs idées que par l’idée de pouvoir.

Merci donc aux 31 députés qui se sont abstenus d’enterrer la gauche.

  • Pouria Amirshahi
  • Serge Bardy
  • Laurent Baumel
  • Marie-Françoise Bechtel
  • Jean-Pierre Blazy
  • Kheira Bouziane-Laroussi
  • Fanélie Carrey-Conte
  • Nathalie Chabanne
  • Dominique Chauvel
  • Pascal Cherki
  • Jean-Pierre Dufau
  • Anne-Lise Dufour-Tonini
  • Henri Emmanuelli
  • Hervé Féron
  • Jean-Marc Germain
  • Daniel Goldberg
  • Edith Gueugneau
  • Mathieu Hanotin
  • Christian Hutin
  • François Lamy
  • Jean-Luc Laurent
  • Christophe Léonard
  • Kléber Mesquida
  • Philippe Noguès
  • Christian Paul
  • Michel Pouzol
  • Denys Robiliard
  • Barbara Romagnan
  • Gérard Sebaoun
  • Suzanne Tallard
  • Michel Vergnier

Je tiens aussi à remercier les 17 Verts d’avoir tous porté l’abstention et la députée Attard qui a voté contre. Notons que le groupe communiste s’est aussi abstenu ou a voté contre. Le retour de la gauche plurielle.

Et que vive la gauche !

2

Voter la confiance à Valls et Hollande ? Et puis quoi encore ?

Kaa aie confiance

Kaa aie confianceQuand une politique économique consiste à augmenter les impôts et taxes des plus pauvres pour financer des subventions aux entreprises, on n’est pas dans une politique de gauche.

Que font les politiques pour lutter contre l’investissement invisible des entreprises ? Les dividendes records versés aux actionnaires ? Les attaques contre le droit du travail ?

Que font ces politiques pour inciter l’emploi ? Créer de la richesse ? Financer l’innovation ? Développer de nouveaux secteurs d’activité ? Rendre égaux les entreprises face à l’impôt ? Et les citoyens équitables face à l’impôt ?

Où sont les progrès sociaux menés par ce gouvernement ? Le nouveau 39H ? La CMU ? L’Impôt Sur la Fortune ? En quoi ce gouvernement change-t-il la vie ?

Si l’objectif primordial et indépassable de ce gouvernement est la réduction de la dette, pourquoi continuer de dilapider l’argent des Français dans des programmes fondamentalement inefficaces qui permettent à des mastodontes de réduire leur impôt afin d’augmenter leurs dividendes ?

Où est la redéfinition de la politique économique européenne annoncée par le candidat Hollande ?

Où sont les promesses du candidat Hollande devenu président ? Aux oubliettes ?

Ah ! Donc cher camarade, ma confiance en toi est au même endroit. Aux oubliettes.


Le Livre de la Jungle – Kaa Aie Confiance par Seskapil

2

Manuel Valls droit dans ses bottes

Manuel Valls Bercy 2012

Aujourd’hui dans le JDD, Manuel Valls annonce qu’il est hors de question de changer de cap.

« Oui, la politique que le président de la République a décidé de mettre en œuvre nécessite du temps pour produire des résultats. Mais il est hors de question d’en changer. Le pacte de responsabilité et ses 41 milliards de baisse de coût du travail vont véritablement entrer en œuvre maintenant »

Manuel est droit dans ses bottes comme un certain Alain Juppé.

IMGP0055

La suite ? C’est la dissolution de 1997.

Misère…

0

#Israël et #Gaza : les questions sans réponse de la propagande à la fabrication de la paix

manifgaza kalachnikov

Lors des discussions que j’ai eu sur Internet à propos de la guerre entre Israël et Gaza, je me suis retrouvé à discuter avec des personnes qui pensaient détenir la vérité. Mais après quelques échanges, il y avait un vrai abyme de connaissance sur ce qui se passait. Parce que les yakafokon sont faciles lors qu’on vit en France, Belgique, Canada ou aux Etats-Unis. Depuis Israël et la Palestine, la réponse est tout de suite moins simple.

J’ai déjà expliqué certains points qu’il était absolument nécessaire de comprendre dans cet article comme :

  • le fait que ce qui se passe n’est pas un génocide
  • le fait que la disproportion fait partie des relations entre les deux pays
  • le fait que le décompte des morts civils est une supercherie
  • le fait que quoiqu’il arrive, ça finira mal.

J’ai aussi déjà expliqué qu’il est très difficile de savoir avec certitude ce qui se passe dans Gaza tant les journalistes ne sont pas libres d’officier.

Mais puisque la pédagogie explique qu’il faut se répéter pour faire comprendre un message, il y aura donc des redites. Mais commençons d’abord par la France puis je vous emmène en Israël et Paslestine.

Manifester pour Gaza ou pour Israël

Bien entendu, rien n’interdit de manifester son soutien pour l’un ou pour l’autre des belligérants. Les deux ont des torts, les deux ont d’excellentes raisons de faire la guerre. Je n’ai personnellement manifesté dans aucune manifestation de soutien à l’un ou l’autre des belligérants. D’abord parce que manifester pour soutenir une guerre, très peu pour moi. Moi j’ai manifesté pour la Paix. Manifester est un droit en France mais j’ai trouvé les deux manifestations partisanes terriblement contre-productives.

D’abord la manifestation pro-israélienne. Je ne comprends pas qu’on puisse aller conforter en France la politique de Netanyahou visant à retarder la paix parce qu’il est dans un gouvernement bancal en compagnie du Front National local. Car pour le FN local, les arabes israéliens musulmans ou chrétiens, ce sont les juifs pour le FN en France. J’aurais aimé que les Français juifs se déplacent d’abord pour montrer leur désaccord avec une alliance contre-nature. Je trouve aussi totalement incongru d’avoir des slogans belliqueux même si cette manifestation fait suite à de nombreuses manifestations pro-palestiniennes tout aussi belliqueuses. Et puisque j’en suis à parler des manifestants pro-israéliens, autant faire un laïus sur la LDJ. Ce groupuscule est le meilleur allié des pro-palestiniens. Ils ont une rhétorique raciste et haineuse qui dessert autant la paix que n’importe quel groupe extrémiste dans le camp opposé.

manifgaza kalachnikovEnsuite, la manifestation pro-palestinienne. Je ne comprends qu’on puisse adouber la politique du Hamas visant à faire le plus de victimes palestiniennes pour obtenir le soutien de l’opinion internationale. Je comprends par contre tout à fait qu’on manifeste contre les morts inutiles de cette guerre. Mais Israël et les groupes djihadistes sont à mettre dos à dos dans ces morts. Les premiers pour ne pas être d’assez bons tireurs et rater parfois leur cible (souvenons-nous des 4 enfants qui jouaient sur la plage), les seconds pour se cacher comme des lâches au milieu de la population en tirant leurs rockets près des différents refuges (école, mosquées, hôpitaux, camps de réfugiés…) et en empêchant les innocents de fuir alors qu’ils savent que l’armée israélienne va bombarder le quartier. Je ne comprends pas non plus que les manifestants se soient laissés débordés par des extrémistes qui ont fait des quenelles et des saluts nazis, tagués des croix nazis, lancés des slogans antisémites et belliqueux.

Je ne parlerai même pas des organisateurs des manifestations pro-palestiniennes. S’ils sont nombreux à être légitimes et sincères, je ne peux pas comprendre comment tant de personnes se sont commises à manifester aux côtés du Parti des Indigènes de la République (PIR), parti anti-« souchien ». « Souchien » étant le terme utilisé par l’extrême-droite française pour parler des Français « blancs ». Le PIR est donc anti-blanc et donc raciste. Si j’ai un problème avec la LDJ, j’en ai aussi un avec le PIR en tant qu’anti-raciste. Il est d’ailleurs hallucinant de voir des antiracistes manifester aux côtés de ces gens-là.

Les raisons de la reprise du conflit

Plusieurs versions s’entrechoquent pour une guerre commencée il y a un peu  plus d’un mois. Les premiers diront que c’est le kidnapping (lien anglais car les médias français sont incroyablement mauvais pour suivre l’actualité internationale) puis l’assassinat de 3 adolescents israéliens mis sur le dos du Hamas en juin. D’autres diront que les opérations policières pour retrouver les kidnappeurs n’ont rien à voir avec cette guerre et que c’est en fait l’Iran qui est responsable de cette guerre car l’Iran voulait tester le dôme de fer d’Israël pour voir si une attaque de roquette pouvait mettre à mal Israël. D’autres estiment qu’Israël a cherché un prétexte pour attaquer Gaza ou la Cisjordanie suite à la paix entre Fatah et Hamas. D’autres enfin estiment que la guerre a été déclenchée par la reprise des tirs du Hamas sur Israël et qu’Israël a mis une semaine pour répliquer. Il n’y a pas de réponse juste à cette question. Tout micro-événement devient énorme et peut faire exploser la région. Ici, c’est l’amoncellement de micro-événements qui a déclenché le conflit entre Israël et Gaza dans cette poudrière. Il y a une chose de sûre. Ni le Hamas, ni le gouvernement de droite et d’extrême-droite israélien mené par Netanyahou ne veulent la paix. D’ailleurs, le Fatah, non plus, ne veut la paix. Ils avaient préféré lancer les négociations de paix avec le Hamas plutôt qu’avec Israël dès mars 2014.

La proportionnalité de la réponse

Lorsqu’Israël répond à un lancer de roquette ou à l’invasion de son pays pour kidnapper des civils, le pays se doit de réagir. Mais Israël ne peut pas réagir de façon proportionné en lançant une roquette sur des civils ou en kidnappant un adolescent. Israël n’est pas un Etat terroriste. L’une des solutions est de détruire les moyens et les armes du Hamas pour éviter justement les kidnappings et les tirs de roquettes. Lors d’une des conversations que j’ai eu où l’on mettait en cause la disproportionnalité des moyens entre Israël et le Hamas, j’ai justement demandé quelle était la bonne proportion.

A cette question, je n’ai pas eu de réponse. Et je ne la connais pas moi-même. Si un de mes lecteurs a une réponse, il peut la mettre en commentaire.

Le décompte des morts

Hamas garconComme je l’ai dit précédemment, le décompte des morts est faux. Dans la bande de Gaza, il n’y a pas d’armée. Donc dire qui est un terroriste du Hamas ou qui est un civil n’est pas faisable. L’ONU donne des chiffres qu’ils récupèrent du ministère de la Santé du Hamas ou d’associations palestinienne à Gaza. Or, comme les associations palestiniennes à Gaza sont toutes plus ou moins sous la coupe du Hamas -les associations dirigées par des proches du Fatah ont toutes été démantelées et leurs dirigeants assassinés suite à la guerre civile entre le Hamas et le Fatah- il est impossible de s’appuyer sur ces chiffres. Ce sont des données de propagande. Il en est de même du côté israélien d’ailleurs. Israël annonce avoir tué plus de 750 terroristes du Hamas, détruit 32 tunnels qui entrait en Israël et détruit de 30% à 40% de l’arsenal du Hamas. Il est aussi impossible de s’appuyer sur ces chiffres puisqu’Israël est dans un processus de propagande.

Il m’est d’ailleurs toujours étonnant de voir le décompte des morts. Un enfant de 10 ans qui transporte des munitions pour les combattants du Hamas est-il considéré comme un combattant ? Et une femme qui lance une grenade est-elle une combattante ? Et quand ils arrivent à l’hôpital, comment sont-ils comptabilisés ?

Les crimes de guerre

Il n’y a pas à se poser de question. Il y a eu, il y a et il y aura des crimes de guerre. Le Hamas tire depuis des zones civiles et vise des zones civiles, De fait, Israël vise les zones d’où sont tirées les roquettes, peuvent rater leur cible et tuer d’innocents civils. Les crimes de guerre sont légions dans les dernières guerres qu’a subi le monde. En Syrie, les rebelles et le gouvernement ont été responsables de crimes de guerre. L’ONU a d’ailleurs dénoncé les dommages effectué dans le camp de réfugiés palestiniens à Yarmouk en Syrie qui peuvent être considérés comme des crimes de guerre. Il en est de même en Irak où l’EIIL commet des crimes de guerre et les Occidentaux en Irak aussi en ont commis. Au Mali aussi -où la France est engagé-  des crimes de guerre ont été commis par Al-Qaida au Maghreb et l’armée malienne. Il n’est pas question, ici, de légitimer les crimes de guerre. Il est question, ici, de comprendre qu’une guerre finit toujours pas être sale. Et le fait d’être une démocratie ne permet pas d’éviter l’accusation de crime de guerre. [Mode bisounours : on] Si vous ne voulez pas de crime de guerre, ne faîtes pas la guerre.   [Mode bisounours : off]

La paix

Il n’y aura pas de paix maintenant. La paix signifiant qu’Israël et le Hamas et le Fatah s’accordent sur des frontières, une capitale, une reconnaissance mutuelle… Ne rêvons pas. Comme dit plus haut, aucun n’est prêt à faire la paix. Il y aura donc une  trêve. Des négociations ont lieu en ce moment au Caire et il semblerait qu’Israël a obtenu un arrêt des lancements de roquettes pendant 72 heures pour négocier les conditions d’un cessez-le-feu durable. Jusqu’au prochain épisode… Il est en tout cas certain que la tribune de Villepin n’est en rien la gageure d’une paix durable. Ce n’est pas en tapant sur un seul et unique belligérant que l’on arrive à faire la paix surtout lorsque les deux sont coupables. Cette tribune montre bien l’ignorance crasse de l’ancien premier ministre et ministre des affaires étrangères français. Pour faire la paix, il faut forcer Palestiniens et Israéliens à se mettre autour d’une table. Tous les alliés du Fatah et d’Israël ont besoin de cette paix que ce soit le Liban, la Jordanie, l’Arabie Saoudite pour le premier ou les Etats-Unis pour le second. Car ils ont tous désormais intérêt à cette paix. Pour eux, aujourd’hui, l’arrivée d’un soutien régional de poids dans la guerre qui se prépare contre les Islamistes de l’EIIL (Etat Islamiste en Irak et au Levant) est devenue la priorité absolue. Car n’oublions pas que toute personne contre le Califat islamique est son ennemi. Musulman ou non.

Netanyahou doit comprendre qu’il ne peut pas faire la paix qu’avec le Fatah et qu’il faudra un moment ou un autre intégrer toutes les composantes palestiniennes dans le processus. Il doit aussi comprendre que la multiplication des colonies va à l’encontre de la paix qui doit se faire sur la base de  l’initiative de Genève. Le vrai danger pour Israël se situe dans la nébuleuse des Frères Musulmans et de l’EIIL et son califat. Le Fatah doit comprendre que ses positions sur le droit au retour n’est pas viable. Et le Hamas doit comprendre que c’est en entretenant des relations apaisées avec ses deux voisins qu’ils sortiront Gaza de son enclave. Et pour commencer à parler de paix, le Hamas devra faire le premier pas en abandonnant la lutte armée et en coupant absolument tous les ponts avec l’Iran, les Frères Musulmans et l’EIIL  s’ils veulent faire partie de la solution et non du problème.

3

Français juif, pourquoi j’en veux aux Socialistes

Manif Gaza salut nazi quenelle

Après l’article paru dans Rue89 « Français, musulman, voilà pourquoi j’en veux aux socialistes« , un ami, juif de gauche, m’a demandé de publier son texte. Ayant déjà ouvert mon blog à d’autres personnes (comme lors des congrès du Parti Socialiste), je vous propose donc de lire les inquiétudes de cet homme de la génération Y.

Suite à la lecture du français musulman sur Rue89, j’ai été étonné d’être aussi déçu que lui  de la politique de François Hollande mais pour des raisons parfois finalement diamétralement opposées. Comme quoi,  ce gouvernement et ce Parti Socialiste auraient bien besoin d’un Grand Pardon.

1. La gauche m’a perdu

D’abord, je suis de gauche. J’ai toujours voté socialiste ou à gauche (une fois pour les Verts aux Européennes) sauf en 2002 où j’ai du contrer le Front National. En 2012, j’ai voté socialiste aux deux tours. Pas de gaieté de cœur, François Hollande ne m’a jamais donné autant envie que d’autres figures de gauche comme Mitterrand, Blum, Jaurès, ou plus contemporains comme Royal ou Strauss-Kahn. J’ai surtout voté pour le programme : refonte de l’impôt, améliorer la compétitivité des PME face aux multinationales qui volent les pays en cachant leurs avoirs dans des paradis fiscaux, faciliter l’innovation, l’intelligence collective, calmer le pays face aux injures de la droite. J’ai voté pour une société plus ouverte et harmonieuse et moins haineuse comme mon collègue musulman.

Mais François Hollande m’a déçu. Son ennemi, la finance, est devenu son ami. La TVA a augmenté. Les Rroms sont toujours pourchassés. Le chômage continue d’augmenter. L’innovation est traquée pour être annihilée (cf. VTC vs taxi, le mouvement des pigeons, …). Hollande aide les multinationales à gagner plus d’argent avec le CICE et s’est mis à dos les PME.

Hollande a instauré un programme d’austérité dans la droite ligne de ce que Sarkozy faisait. Le changement, je l’attends toujours… Et comme Nasser, en 2017, je ne compte pas voter pour un président qui se dit de gauche mais qui fait la même politique que la droite…

2. La gauche et la société

La gauche a trois grandes réformes de société à mener à bien. D’abord le droit de vote des étrangers. Ce n’est pas pour ça que j’ai voté pour elle. Mais je comprends que Nassser trouve importante cette réforme pour sa famille. Ensuite, améliorer la fin de vie. Il parait que c’est en cours. J’espère qu’ils le feront car j’ai assisté à des agonies de plusieurs mois où des personnes souffrent mais ne peuvent rien dire. Cet acharnement, c’est inhumain. Enfin, il y a le mariage pour tous. En tant qu’hétéro, vous pourriez penser que je n’en ai rien à faire. La religion juive se base en partie sur l’histoire de Sodome et Gomorrhe comme les religions chrétiennes et musulmanes. Mais je pense que l’amour n’a pas de genre. Par contre, ce gouvernement a tellement mal géré cette loi importante qu’elle s’est finie en apothéose par la manifestation « Jour de Colère » où les Juifs furent visés par des slogans antisémites : « Juif : casse-toi, la France n’est pas à toi », « Juifs, Licra, on n’en veut pas », « Juifs hors de France », « Faurisson (N.D.Abadinte auteur révisionniste condamné) a raison, les chambres à gaz c’est du bidon ».

Comment cette manifestation a-t-elle pu être autorisée par le ministre de l’intérieur Manuel  Valls ? Aucune condamnation n’a été faite. Rien. Aucun groupe n’a été dissous. Il y a eu que trop peu de voix pour dénoncer ces propos haineux. Le Français juif que je suis s’est senti pour la première fois hors de la société française. J’en veux énormément à Manuel Valls pour ça. Il y a  des blagues juives qui circulent depuis longtemps sur l’implication inégalée des juifs dans tous les complots. Y compris ceux qui n’existent pas. Ainsi, savez-vous que si le Titanic a coulé c’est à cause du complot juif international ? Oui c’est un certain Iceberg le responsable. Le Juif responsable de tout. La gauche quant à elle qui est censé être porteuse des valeurs d’humanisme, de fraternité, de solidarité, de tolérance… a laissé défiler ces être abjectes. Et moi, j’aurais bien aimé avoir un bunker pour me cacher au cas où.

3. La gauche et Dieudonné

Il faut parler de Dieudonné. Dieudonné c’est le chantre de l’antiracisme qui est devenu le chantre du racisme et plus particulièrement du racisme envers les Juifs. Manuel Valls, ministre de l’intérieur, a agi. C’est bien mais pour moi qui fait partie de la génération Y, je pense qu’il a agi trop tard. C’était bien avant qu’il fallait le faire. J’en veux au ministre d’avoir agi si tard et plus encore à ses prédécesseurs de droite (les Sarkozy, Baroin, Alliot-Marie, Hortefeux et Guéant) d’avoir laissé la tumeur grossir. Qu’est-ce qu’ils sont forts pour faire des lois répressives et nuls pour faire des lois protectrices ! Aujourd’hui, il sera bien compliqué à la France de réduire l’influence de ce Dieudonné auprès des Français tombés sous sa coupe. Et mes potes qui ont longtemps ri aux blagues de Dieudonné n’ont jamais été de droite mais toujours de gauche. Aujourd’hui j’ai fait le tri. ceux qui rient encore avec Dieudonné ne sont plus mes amis. Il n’en reste pas moins que le peuple de gauche a un vrai problème avec Dieudonné, ses saillies antisémites et les valeurs que les Socialistes et la gauche dans son ensemble mettent en avant.

4. La gauche et les manifestations pro palestiniennes

En premier lieu j’ai écrit les manifestations pour la paix. Mais, il n’y a pas eu d’appel à la paix. Pendant chaque manifestation, j’étais collé sur Twitter à suivre minute par minute, seconde par seconde ce qui se disaient pendant ces manifestations, les slogans, les photos, les vidéos… Et autant dire que j’ai été très peiné de voir la gauche ne pas manifester pour la paix. Car manifester derrière un slogan tel que « Djihad résistance » soit « guerre de résistance », ce n’est pas manifester pour la paix mais pour la victoire d’un des belligérants. Entre les valeurs véhiculées par les socialistes et ce slogan (qui est le moins violent de ceux qu’on a pu entendre), j’ai un problème de taille car il y a un gouffre.

Et là, je ne parle que des socialistes. Car quand j’ai vu le « républicain » Mélenchon venir à une manifestation interdite où le symbole du judaïsme est associé à celui des nazis, où les gens ne se saluent pas mais font des quenelles et des saluts nazis,  je n’ai plus de doute sur le fait qu’il est sorti du spectre de la République.

Manif Gaza juif nazi Manif Gaza salut nazi quenelle

Oui, j’ai un vrai problème avec cette gauche qui ne protège pas les juifs. Interdire la manifestation c’est bien mais si vous laissez tout de même ce rassemblement avoir lieu, il n’y a plus grand intérêt à l’interdire. Et si les policiers ont des photos de ces personnes incitant à la haine raciale, il serait peut-être urgent de les rechercher et de les traduire en justice. Parce qu’aujourd’hui sincèrement, j’ai peur de sortir de chez moi et de tomber nez à nez avec un de ces énergumènes qui prônent le nazisme. Moi, je ne fais pas partie de la LDJ et je n’ai pas pris de cours de Krav Maga.

5. La gauche et l’antisionisme

Il en va de même de cette gauche qui se proclame antisioniste. A chaque fois que j’entends quelqu’un se proclamer antisioniste, je pense à Theodor Herzl qui s’est battu toute sa vie pour cette idée du sionisme. Je pense aussi aux 6 millions de juifs morts dans les camps ce qui a poussé les États à réfléchir à donner un refuge contre la barbarie aux juifs. C’est ironique non ? On donne un refuge contre la barbarie et ils se retrouvent avec des hommes, des femmes et des enfants qui se font sauté à la sauce kamikaze. Et 60 ans après, des gens continuent de cracher sur leur mort. Le sionisme c’est la volonté de la création d’un État pour les Juifs. L’antisionisme c’est la volonté de le supprimer de la carte du monde. Être socialiste et antisioniste, c’est antinomique. Parce que non, il n’y a pas de solution à un État entre Israël et la Palestine. Je doute qu’un seul juif accepte de subir le même sort que les Chrétiens de Mossoul.

Des Socialistes peuvent se dire plus pro-palestiniens que pro-israéliens. Je le comprends. Les images des maisons détruites, des enfants morts, des cris, des pleurs, de la souffrance que l’on voit en ce moment de Gaza ont de quoi retourner n’importe quel estomac normalement constitué surtout quand de l’autre côté les dégâts sont minimes grâce à un systèmes élaboré de défense anti-missile développé par Israël et qui permet d’éviter d’avoir le même type de scène. Sur le plan médiatique contrairement au plan comptable, la technologie de défense d’Israël est une défaite lourde et écrasante dans cette guerre. Pourtant, les Israéliens subissent, eux aussi cette guerre car ils ont tous un ami, un fils, un cousin, un collègue, un père (dénomination que l’on peut féminiser puisque l’armée est mixte) qui est sur le terrain. Et quand je parle d’Israéliens, je parle des juifs comme des Arabes. Ceux qui vivent à côté de la bande de Gaza vivent depuis des années dans la terreur qu’un Palestinien sorte d’un tunnel et décide de faire exploser devant eux. Au contraire, des Palestiniens qui savent que quand Israël entre en guerre, il y a danger, pour ces gens-là le danger est à toute heure tous les jours car les terroristes du Hamas ne respectent rien. Et ça, certains à gauche semblent l’oublier. Au nom de la protection des civils palestiniens, ils asbolvent les exactions du Hamas :

  • l’utilisation d’enfants, qui en sont morts par centaine, pour la construction de tunnels
  • l’utilisation du ciment qui devaient servir à la reconstruction de Gaza pour construire lesdits tunnels,
  • la non-construction de caves renforcées en cas d’une attaque qui était plus que probable de l’aviation israélienne,
  • le dépérissement des zones agricoles laissés par les colons israéliens quand ils ont quitté les colonies en 2005,
  • l’utilisation d’enfants, de femmes et même de grands-mères pour faire des attentats kamikazes contre Israël,
  • les tirs de roquettes depuis des hôpitaux, des écoles, des mosquées, des églises, des camps de réfugiés

Par contre, ils sont les premiers à ne pas absoudre quand Israël bombarde les endroits d’où sont tirés les roquettes ou en comptant le nombre de civils tués en y incluant les femmes et enfants morts pendant les combats. Si des femmes et des enfants sont utilisés comme kamikazes par le Hamas, comment considérer ces personnes comme faisant partie du Hamas ou pas. Moi, je ne suis pas sur le terrain. Je n’oserai jamais dire s’ils sont des dommages collatéraux (quel horrible mot !) ou des combattants. Je trouve ça fondamentalement hypocrite de leur part de voir une telle asymétrie dans leur indignation.

6. La gauche et la question juive

En discutant avec des Français juifs, beaucoup étaient heureux de voir arriver Manuel Valls au poste de Premier Ministre parce qu’il était considéré -faussement à mon sens- comme plus proche des Français juif qu’Ayrault. Personnellement, sa nomination ne m’a pas fait sauter de joie. Surtout qu’en regardant de plus près ce gouvernement, j’ai l’impression que pour la première fois depuis le gouvernement Villepin, il n’y a plus un seul ministre de confession juive. Vous me direz que ce n’est pas la religion d’untel qui fait la politique de la France. Vous auriez raison. Mais ce sont des petites choses qu’un juif, un musulman, un picard, un breton, un handicapé va regarder avec curiosité en se disant faussement que ça l’aidera peut-être à un moment donné. Regardez l’incompréhension des habitants de Loire-Atlantique qui ont perdu leur plus grand soutien avec Ayrault dans la bataille de la fusion des régions. Ils n’auraient pourtant pas renié devenir breton !

Il ressort aussi de ces discussions un message faible mais qui grandis et que je n’avais pas entendu depuis la seconde intifada quand j’étais adolescent : « cette France ne nous aime plus ». Beaucoup pensent au départ et quitter cette France qui les rejettent. Certains, même, sont prêts à vivre dans un État en guerre quitte à devenir membre de ces colonies qu’ils haïssent tant. Car ils savent bien qu’elles font partie des obstacles à la paix. Aujourd’hui, je me sens mal aimé par la France et toute sa classe politique. Car oui, la droite aussi méprise les Français juifs. Je n’oublierai jamais l’insulte de Christian Jacob faites aux Juifs lorsqu’il s’est attaqué à Dominique Strauss-Kahn. C’était en février 2011. En parlant de lui, il a pointé du doigt qu’il n’incarnait pas « l’image de la France, l’image de la France rurale, l’image de la France des terroirs et des territoires, celle qu’on aime bien, celle à laquelle je suis attaché ». Encore une fois, le juif représente la France que la droite n’aime pas et à laquelle elle n’est pas attachée. Et moi, je venais à nouveau de me faire éjecter de la société française.

Aujourd’hui, je me sens rejeté et marginalisé dans cette France à cause d’une partie de mon identité. Et pour tout vous dire… J’ai peur.

Crédits images : Jewpop (qui lui-même a du les prendre quelque part)

1

Le Front National se nourrit de l’échec scolaire.

Le FN se nourrit de l'échec scolaire

Je suis tombé aujourd’hui sur une carte de l’échec scolaire en France qui reprend plusieurs facteurs explicatifs à l’échec des élèves. La fragilité culturelle dans les petites communes, les difficultés de vie familiale (famille monoparentale) en habitat social dans un milieu urbain, la précarité économique dans les petites et moyennes communes et le cumul des fragilités sus-citées.

Cette carte montre un pourtour méditerranéen en grande difficulté comme le Nord Pas de Calais (d’ailleurs est-ce étonnant que des émissions de téléréalité comme les Chtis et les Marseillais se basent sur leur bêtise ?) mais aussi en Corse et en Champagne Ardenne. Et là ça m’a frappé. Cette carte de France ressemble pour beaucoup à la carte de France du vote Front National. Le FN se nourrit de l'échec scolaire

Voilà de quoi faire réfléchir…

23

Et si la nouvelle carte de France des régions ressemblait à ça ?

Proposition de réforme territoriale des régions

Il parait que Valls veut réformer les régions pour faire des gains d’échelle et limiter l’administration. Comme je suis sympa, je vais aider Manuel et Marylise Lebranchu notre ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique. Manuel Valls veut diviser par deux le nombre de régions. Je m’en tiens donc à sa volonté en proposant 11 nouvelles régions. Dans ma proposition, certaines régions sont découpées en morceau, d’autres fusionnent et aucune ne garde sa taille originale. Le redécoupage des régions permet de rétablir certains équilibres. Ainsi, les régions du centre, peu dynamiques sont associés à des pôles plus dynamiques comme l’Auvergne qui est rattaché à Lyon. J’ai aussi nommé les régions suivant leur culture historique et géographiques. Ainsi, on retrouver une région Normandie, une Picardie et une Pyrénées. Je propose donc 11 régions et 11 capitales de région.

Grande-Bretagne

Pour présenter les régions, je vais donc faire un tour en commençant par la nouvelle Bretagne aka la Grande-Bretagne. Pied de nez au Royaume-Uni et à sa fausse Grande-Bretagne, la Grande-Bretagne française inclut la Bretagne bien sûr et le sud de la Loire-Atlantique(Loire-Atlantique Maine et Loire et Vendée). Pour la capitale bretonne, deux villes se battent : Rennes et Nantes. La rigueur veut que la plus grande ville s’impose pour devenir capitale de région, je proposerais donc Nantes et ses 270 000 habitants contre 200 000 pour Rennes. Si lever de bouclier, Marylise et Manuel, proposez de transférer la capitale à Rennes.

Normandie

La deuxième région est la Normandie. Pas de chichi pour cette région qui récupère le reste de Loire-Atlantique (Mayenne et Sarthe). Sa capitale de région devrait être le Havre. Parce que sinon ça emmerderait beaucoup Michael Youn.

Picardie

La troisième région est la fusion du Nord Pas-de Calais, d’une partie de la Picardie (Somme et Aisne) et d’une partie de Champagne Ardennes (Ardennes et Marne). Pour le nom, j’aurais pu proposé Picardie Ardennes Nord Pas de Calais  ou PANPC. Finalement, j’ai choisi la Picardie parce que dans le Nord, ils parlent le Picard et pas le Pas de Calaisis. La capitale de région ne peut être que Lille (et pas uniquement parce que c’est la ville de Martine Aubry).

Alsace-Lorraine

La quatrième région est l’Alsace-Lorraine parce que les Allemands ne l’auront pas. A cette région s’ajoute la Franche-Comté sauf le Jura qui est rattaché à la Bourgogne. Sa capitale est en toute logique Strasbourg.

Champagne-Bourgogne

La cinquième région est la Bourgogne à laquelle s’ajoute la Champagne. C’est donc la Champagne-Bourgogne (Aube, Haute-Marne, Bourgogne et Jura). Et croyez-moi cette région est le fleuron de l’alcool à flot ! Reims me semble adéquat pour prendre le leadership de cette région avinée.

Alpes-Méditerranée

La sixième région est l’Alpes-Méditerranée. C’est donc PACA , la corse et l’Alpes de Rhône-Alpes (Ain, Isère, Savoie, Haute Savoie) qui prennent part dans cette région tentaculaire. Plusieurs raisons à cela. Les Alpes ne doivent plus être coupé en deux, les Alpes tombent dans la Méditerranée, la Corse doit être intégrée à la Métropole. Résultat, cette belle région aura les capacités de lutter au niveau européen comme une place forte du tourisme. Sa capitale ne peut être Marseille qui n’est pas très Alpes ni Grenoble qui n’est pas très Méditerranée. Ce ne peut donc être que Nice qui a la particularité d’être au bout des Alpes et sur la Méditerranée.

Auvergne

La septième région est Le reste de Rhône-Alpes (Drome, Ardèche, Rhône, Loire), l’Auvergne et l’est du Languedoc-Roussillon (Lozère et Gard). On pourrait appeler cette région Rhône-Auvergne mais pour faire simple le seul nom d’Auvergne devrait suffire. La capitale serait bien entendu Lyon qui aura pour objectif de dynamiser cette région.

Pyrénées

La huitième région est Pyrénées parce qu’elle regroupe tous les départements ayant les Pyrénées des régions Languedoc-Roussillon (Héraut, Aude, Pyrénées-Orientales), Midi-Pyrénées (Ariège, Haute-Garonne, Tarn, Tar et Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées) et Aquitaine(Pyrénées-Atlantique, Landes). Sa capitale ne peut être que Toulouse.

Aquitaine

La neuvième région est l’Aquitaine et comprend le nord de l’Aquitaine et de Midi-Pyrénées et le Limousin (Corrèze). La capitale de région est bien entendu Bordeaux.

Poitou-Charentes

La dixième région est une très grosse région puisqu’elle comprend le Poitou-Charentes, le nord du Limousin et le sud de la région Centre. Cette région s’appellerait Poitou-Charentes dont la capitale resterait Poitiers.

Ile-de-France

La onzième région est donc l’Ile-de-France avec le sud de a Picardie et le nord de la région Centre. Sa capitale reste donc Paris.

Voilà Manuel et Marylise. Je vous ai mâché le boulot. La carte de France des régions pourrait ressembler à ça désormais :

Proposition de réforme territoriale des régions

6

Devinons les noms des futurs secrétaires d’Etat du gouvernement Valls 1

gouvernement_Ayrault1

Avec 17 ministres de plein droit, Manuel Valls va nommer zéro, un ou plusieurs secrétaires d’Etat pour chaque ministre. Il y a les tutelles sûres que l’on peut nommer sans craindre quoique ce soit. Ainsi, il y aura un secrétaire d’Etat pour les relations avec le Parlement. C’est une quasi obligation. D’autres secrétariats pourraient surprendre. Un secrétariat à l’agro-alimentaire ? L’industrie sus-citée l’appelle de ses voeux. Les secrétaires d’Etat devront aussi être paritaires.

Manuel Valls, premier ministre

Secrétaire d’Etat chargé des relations avec le parlement : Michèle Sabban si Valls l’emporte sinon Alain Vidalies ou Victorin Lurel (qui a perdu l’Outre-Mer).

Alain Vidalies avait déjà ce poste sous Jean-Marc Ayrault. Il y a de fortes raisons qu’il en soit exclu. Il n’est pas sur la même longueur d’onde politique que Manuel Valls. A ce poste stratégique, Hollande et Valls risquent de s’écharper. Il faut un député ayant de la bouteille politique et qui soit assez proche politiquement du premier ministre.

Laurent FABIUS, ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur : Fleur Pellerin

Sa nomination semble actée. Elle aura ce poste sous la direction de Laurent Fabius.

Secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes : Harlem Désir ou Axelle Lemaire

Harlem Désir est un vieux routier de la politique européenne. L’avantage de le nommer est de ne pas avoir à voter pour lui lors des élections du 25 mai prochain et de changer la tête du Parti Socialiste qui en a grand besoin pour préparer les futures échéances législatives. Il pourra ainsi laisser la place à Pervenche Bérès pour la tête lors des Européennes. Elle pourrait elle-même figurer dans la liste des prétendants au poste. Et pour remplacer Harlem Desir, Vincent Peillon serait tout indiqué. Axelle Lemaire est une députée-Hollande. Elle est élue des français de l’étranger et est donc en plein dans les questions européennes.

Secrétaire d’Etat chargé  de la francophonie : Axelle Lemaire ou Corinne Narassiguin

Axelle Lemaire pourrait aussi se voir octroyer la francophonie. Corinne Narassiguin pourrait aussi être nommée à ce poste. Elle a l’avantage d’avoir battu Frédéric Lefebvre avant que le vote ne soit annulé. Elle pourrait revenir dans le jeu politique ainsi.

Ségolène ROYAL, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Secrétaire d’Etat chargé de l’énergie : Patricia Adam

Parce qu’en fait le bruit court qu’elle aurait quelque chose et que laisser Ségolène Royal sans secrétaire d’Etat alors qu’elle est numéro 3 du gouvernement, ça ne le fait carrément pas.

Secrétaire d’Etat chargé des transports : Olivier Faure

Il n’y a nul part mention des transports. Et il serait logique que les transports aillent chez Ségolène Royal. Donc comme Olivier Faure a un blog et qu’il a daigné mettre une rubrique « mon combat pour les transports », c’est qu’il s’y intéresse. En plus, c’est un proche du président. Nickel.

Benoit HAMON, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : Geneviève Fioraso

Fioraso c’est madame stage. Et comme c’est un sujet qui me préoccupe. J’espère qu’elle restera pour terminer le boulot commencé en début d’année.

Christiane TAUBIRA, Garde des Sceaux, ministre de la Justice

Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics

Arnaud MONTEBOURG, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique

Dans le combat entre Sapin et Montebourg, Montebourg gagne en nombre de secrétaires d’Etat. Il en a deux quand Sapin n’en a aucun. C’est aussi parce que Sapin peut faire le boulot tout seul alors que laisser à Montebourg le numérique c’est un danger énorme.

Secrétaire d’Etat chargé du Numérique : Christian Paul

Pour ce poste, il n’y a que Christian Paul de qualifié. Donc ce sera lui. Avantage, il est proche du ministre et d’Aubry. Désavantage, il est proche de Montebourg et d’Aubry.

Secrétaire d’Etat chargé de l’intelligence économique : Karine Berger

Parce que ce pays doit se doter d’une intelligence économique, il faut lui dédier un secrétariat d’Etat. Ca fera plaisir à ces messieurs du CAC40. Karine Berger est une bébé Hollande donc elle pourra surveiller Montebourg. Gros avantage pour elle.

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé

Secrétaire d’Etat chargé de la Santé : Serge Blisko Jean-Marie Le Guen ou Aquilino Morelle

Serge Blisko c’est mon ancien député. Donc j’espère qu’il sera nommé. Aujourd’hui il s’occupe de la Miviludes et c’est un ancien médecin qui connait bien la gestion des hôpitaux. Jean-Marie Le Guen, c’est un proche de Manuel Valls. Comme à chaque fois, ça peut le perdre. Notons qu’il est médecin aussi et connaît bien la gestion des hôpitaux. Aquilino Morelle est un proche d’Hollande et Montebourg. Il pourrait rafler la mise.

François REBSAMEN, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social

Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la Défense

Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur

Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Secrétaire d’Etat chargé de la famille : Dominique Bertinotti

La famille est oubliée dans ce gouvernement donc il lui faut une place. Pourquoi auprès de Najat Vallaud Belkacem qui a un ministère fourre-tout ?  Dominique Bertinotti avait la famille. Elle n’a pas démérité. Donc pourquoi ne pas la reprendre ?

Secrétaire d’Etat chargé des sports : Noël Le Graët

Il a l’avantage de connaître le sport, d’être un élu socialiste et d’être un soutien du président. Combo parfait.

Marylise LEBRANCHU, ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique

Aurélie FILIPPETTI, ministre de la Culture et de la Communication

Stéphane LE FOLL, ministre de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt, porte-Parole du Gouvernement

Sylvia PINEL, ministre du Logement et de l’Egalité des territoires

George PAU-LANGEVIN, ministre des Outre-mer

Ca nous ferait donc 12 secrétaires d’Etat. Selon le panachage on pourrait arriver à 6 hommes et 6 femmes. Alors pensez-vous que ces secrétaires d’Etat feraient un bon équilibrage ? En voyez-vous d’autres ? J’ai un peu séché au niveau des partis alliés. On pourrait imaginer l’arrivée d’un communiste comme Pierre Laurent pour emmerder Mélenchon. A votre clavier pour continuer la discussion dans les commentaires.