5

Drapeau j’aurai ta peau

Et voilà qu’ils s’amusent à nouveau avec les drapeaux. Regardez à Bastille, il y avait des drapeaux pas français ! Et ouais, il n’y avait pas que des drapeaux français. Est-ce un crime ? Je  ne le crois pas.

J’ai vu des drapeaux ivoiriens, syriens, tunisiens ou marocains. Et aussi des drapeaux français. A Vincennes, j’étais à côté d’un type qui avait un drapeau catalan. Comment se fait-il que des drapeaux étrangers (mettons de côté les catalans) soient présent à une soirée présidentielle, rassemblement de tous les partisans du candidat élu ? D’abord parce que la France n’est pas le Liechtenstein. La France a une histoire dans le monde et un poids historique. Il fait partie des membres permanents de l’ONU. Un changement de président est un changement de diplomatie. Une voix qui compte dans la vie publique.

A Bastille, j’étais à côté d’une femme qui portait un drapeau ivoirien. Son discours étais simple. Elle appelait François Hollande à soutenir les socialistes ivoiriens soit Laurent Gbagbo. Nonobstant toute considération politique quant à Alassane Ouattara, le président ivoirien qui a battu Gbagbo et qui est un proche de Nicolas Sarkozy, en quoi cette femme n’avait-elle pas droit de soutenir son candidat ? Rien. Aurait-il fallu exfiltré cette femme qui ne collait pas avec l’image d’Epinal que la droite aurait aimé voir ? Bien sûr que non. Il n’y a aucune raison de l’interdire de manifester. D’autant plus que le Parti Socialiste a été clair sur ses relations avec Laurent Gbagbo en demandant son exclusion de l’Internationale Socialiste.

Il y avait d’autres drapeaux à la Bastille : des drapeaux syriens, tunisiens, péruviens, marocains, algériens, européens… Si les communautés importantes de Français originaires de pays du Maghreb peuvent facilement expliquer les drapeaux marocains, algériens et tunisiens ce qui relancerait la polémique sur le fait qu’ils ne soient pas intégrés, j’aimerais bien que m’explique les rigolos sur la présence de drapeaux syriens et péruviens. Sérieusement, vous croyez qu’il y a tant d’immigrés syriens et péruviens en France ? Vous pensez vraiment que ces personnes là défilent drapeau au poing pour défier le pouvoir en place ? Non. Bien sûr que non. Ils sont venus à la Bastille pour célébrer la victoire des idées auxquelles ils croient. Ils sont venus pour participer à un mouvement populaire gigantesque. Qu’ils soient Français ou étrangers, ils sont venus communier et agiter leur fanion pour faire exploser leur joie.

Et puis la célébration de la Bastille est-elle si différente de ce que l’on a pu voir lors de l’élection de Jacques Chirac en 2002 à République et de Nicolas Sarkozy en 2007 ? Et bien non. En 2002 et en 2007, il y avait des drapeaux étrangers. La preuve en image :

Le drapeau belge lors de la célébration de la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007 :

Le drapeau marocain lors de la célébration de Jacques Chirac en 2002 :

Nous attendons avec impatience la réaction de Jean-François Copé sur ces drapeaux pas très blanc bleu qui ont soutenu ses candidats.

3

Réponse à l’offre d’emploi de Président de la République CDD de 5 ans :après la vague, le ressac

Monsieur le candidat sortant, Nicolas Sarkozy,

Il y a quelques mois, nous accusions réception de votre candidature pour l’offre d’emploi de Président de la République, CDD de 5 ans. Par la présente lettre, nous vous donnons la possibilité de faire un second entretien auprès du peuple français. Néanmoins, nous tenons à mettre sous surveillance votre candidature.

Voici depuis hier le résultat de la vague que vous sentiez venir, vous finissez 2e derrière François Hollande. Votre campagne menée contre la viande halal, l’Europe et les pauvres a eu une résonance certaine auprès des Français. Ils ont mis Marine Le Pen à 18% et quelques. Vous êtes à peine à 27% tandis que François Hollande caracole à 28,5%. La vague n’était pas pour vous. Mais à gauche et à votre droite.

Vous vous gargarisiez il y a cinq de cela d’avoir siphonné le vote Front National. Force est de constater que votre siphon est bouché. Vous avez perdu votre socle d’électeurs malgré votre dynamisme diront vos admirateurs, à cause de votre agitation sans véritable action diront vos détracteurs. Vous avez échoué. Le 6 mai, le peuple de France confirmera la tendance forte qui a porté les voix de gauche à 44% au premier tour soit 7 points de plus qu’en 2007. Tout autre résultat serait un retournement de situation étonnant.

Voici les suites de votre possible défection le 6 mai prochain.

Après le 6 mai, vous verrez qu’après la vague, il y a le ressac. Le ressac, monsieur le candidat sortant est le retour violent de la vague contre un obstacle. L’obstacle c’est le peuple de France mené par de téméraires juges qui vous attendront le jour de la passation de pouvoir. Ils vous demanderont de nous expliquer les possibles malversations que vous avez mises en oeuvre pour le compte d’Edouard Balladur en 1995 et votre campagne de 2007. Ils vous questionneront sur votre rôle dans le Karachigate et l’argent des milliardaires Bettencourt. Ils vous demanderont quel fut votre rôle en tant que trésorier de la campagne d’Edouard Balladur tout en étant son ministre du Budget. Ils vous demanderont si vous ou l’un de vos amis avez reçu des enveloppes de la part des Bettencourt et ce qu’elles contenaient. Ce ressac, monsieur le candidat sortant, vous fera découvrir la Justice que vous avez créée où les mis en examen vont en prison avant d’avoir été jugé. Vous aurez l’honneur de découvrir le délabrement des prisons, la promiscuité où vous pourrez vous entretenir avec ces Français obligés de conduire sans permis et ces SDF obligés de voler pour trouver un toit… même en prison. Vous découvrirez la France que vous avez façonnez depuis 10 ans que vous êtes au pouvoir. Vous ne pourrez pas vous retrancher derrière l’anosognosie comme le précédent président.

Oserais-je le dire ? Le ressac ce n’est pas encore maintenant. Mais c’est pour très bientôt.

Veuillez accepter l’expression de nos salutations les meilleures.

Le peuple français par la voix d’Abadinte.

9

Mohamed Merah retranché à Toulouse et beaucoup d’interrogations

RaidTriple

Le 12 mars 2012, il y a 10 jours, on nous annonçait qu’un motard était abattu d’une balle dans la tempe à Toulouse.On apprendra plus tard que le motard était un militaire qu’il s’appelait Imad Ibn-Ziaten. Trois jours plus tard,deux militaires en tenue étaient  abattus à Montauban et un autre était entre la vie et la mort. Très vite la piste d’un tueur unique et isolé était avancé par la police. Pour l’instant, chacun allait de sa supputation peine de coeur, rivalité militaire… Le 19 mars soit une semaine après le premier meurtre, le tueur s’en prenait à une école assassinant trois enfants et un adulte à Toulouse. Le lendemain soir, les policiers savaient qui était derrière les meurtres et décidaient de capturer dans la nuit le meurtrier présumé. A l’heure où j’écris ces lignes, 24H après le début de l’assaut, le suspect n’était toujours pas interpellé, enfermé dans son appartement avec armes et vivres. Il peut tenir encore longtemps. Comment en est-on arriver à ce fiasco ? Dans la journée d’hier, des bribes d’informations sont sorties. Et ça a de quoi foutre les jetons.

Le parcours de Mohamed Merah, des informations contradictoires

On apprend d’abord un peu plus sur le bonhomme qualifié par Claude Guéant de salafiste d’origine algérienne. On retrouve ici les pratiques détestables de ce gouvernement. En quoi le fait qu’il soit d’origine algérienne influe en quoi ce soit sur cette affaire ? Mohamed Merah est français. Ca doit trop lui faire mal. Bref… Passons sur ce nouveau fait de campagne. Donc c’est un musulman salafiste qui sort en boite de nuit et qui se fait une crête teintée comme nous l’apprend Le Figaro. Dans plusieurs journaux, on apprend que le jeune homme est un délinquant  multirécidiviste (18 condamnations) qui se serait radicalisé en 2008 pour Métro avant pour RMC puisqu’il aurait été arrêté pour avoir posé des bombes en Afghanistan. D’un autre côté, Boursier.com dément l’information expliquant que Mohamed Merah était incarcéré de 2007 à 2009. Dans le Télégramme, on apprend que c’est un homme violent qui frappe des adolescents et essaie de les embrigader dans son fanatisme. La mère des enfants violentés a porté plainte… qui semble être resté lettre morte.  Résumons. Nous avons donc affaire à un salafiste à crête rouge qui sort en boîte de nuit et qui entre 2007 et 2008 aurait posé des bombes en Afghanistan et se serait fait arrêter par la police afghane. C’est clair non ?

Une enquête policière, pas au niveau ?

On nous dit aussi que l’homme est fiché par la DCRI depuis son retour d’Afghanistan et qu’il est donc sous surveillance par la police. C’est donc une menace pour la sécurité de l’Etat. La DCRI ou Direction Centrale du Renseignement Intérieur rassemble depuis juillet 2008 la Direction de la surveillance du territoire (DST) et la Direction centrale des Renseignements généraux (RG). Ce sont eux qui sont censés protéger les Français contre toute menace intérieure. D’ailleurs, la DCRI a entendu Merah en novembre 2011 d’après TF1 où il les a embobiné (?) en leur disant qu’il était allé faire du tourisme en Afghanistan.

Embobiné c’est bien le mot. Dans une enquête à charge, Jean-Marc Manach pointe sur Owni la lenteur de l’action des policiers pointant du doigt la lenteur des policiers pour suivre la piste électronique.  Je vous mets l’introduction de l’enquête très intéressante :

L’identification du terroriste au scooter a été très rapide, selon certains. La chronologie que nous avons reconstituée montre qu’elle aurait pu intervenir plus rapidement. En cause, le délai très long avec lequel les adresses IP en relation avec le premier assassinat ont été demandées et obtenues. Des sources policières confirment l’existence, dans cette affaire, d’un délai inhabituel pour une opération de cette nature.

Enquête en bas débit

Presque une semaine pour récupérer les noms des personnes qui ont été en contact avec le premier soldat tué sur le site de vente de particulier à particulier alors qu’on savait qu’il y avait un lien. 6 jours, c’est donc la veille de la tuerie dans l’école juive que les policiers ont récupéré l’information. Délai trop court dès lors pour faire le lien… et éviter la tuerie. De quoi se poser des questions.

Enfin, arrive le mardi soir où les policiers décident de la stratégie pour attraper le suspect. Et là un ancien du RAID dénonce. Il dénonce que la meilleure solution pour attraper le suspect n’était pas de toquer à sa porte à trois heures du matin mais de créer une souricière. L’ancien du RAID ne comprend donc pas qu’on ne l’attende pas à la sortie de son immeuble pour l’interpeller. Il dénonce de surcroît la pression politique pour se précipiter et l’attraper durant la nuit.

Que conclure ?

On a un type retranché chez lui qui a tué huit personnes. On le dit salafiste mais son train de vie ne correspond pas. Il est surveillé par la DCRI mais celle-ci met neuf jours pour s’en souvenir et faire le lien avec la première affaire. Bref, on a bien l’impression que les Français se font entuber par les informations données par les journaux dont les sources semblent se contredire. Et la police, dans tout ça, n’a pas semblé montrer un véritable empressement pour trouver le tueur de militaires. Est-ce à dire que les petites manip’ de Sarkozy entre militaires et policiers a laissé trop des traces ? Est-ce que ces meurtres auraient pu être éviter si Mohamed Merah avait eu une présence policière là où il vivait ? Est-ce que si la police avait été plus prompte à récupérer les données du site Internet, elle aurait pu éviter les meurtres  de l’école ? Est-ce que si la DCRI n’avait pas fusionné en 2008, l’information aurait mieux circulé ? Est-ce que si les politiques et en premier lieu ceux qui sont en charge n’avaient pas poussé pour une intervention en pleine nuit, il ne serait pas déjà en prison et interrogé ?

Beaucoup de questions sans réponses. Beaucoup de « faits » qui se contredisent et qu’il faut dans l’absolu prendre avec des pincettes. Et à l’heure où j’écris le jeune homme est toujours retranché. Lorsque cet article sera publié, il sera peut-être capturé… ou mort.

2

Le meeting de Sarkozy à Villepinte le retour du village d’Asterix le gaullois

Asterix la bagarre

Dimanche à Villepinte, Nicolas Sarkozy a pondu un discours fort, précis et qui ne demande aucun questionnement sur son orientation politique du moment. Oui, je précise du moment parce que Nicolas Sarkozy a l’habitude de changer. Souvenez-vous que Sarkozy nous jouait la partition de Sarko l’Américain : libéral (Margareth Thatcher est son modèle), atlantiste (lui qui voulait rebâtir la relation franco-américaine avec W. Bush) et communautariste (il faut un préfet musulman). A Villepinte, Sarkozy a tenté de se peindre en Asterix des temps modernes qui protège le village contre l’invasion et assomme ceux qui collaborent.

Sarkozy après avoir été libéral et avocat expert en optimisation fiscale (dont le métier consiste à faire payer le moins d’impôt possible en France) devient méta-communiste en souhaitant faire payer l’impôt aux Français qui ne vivent pas en France. Pour rappel, un Français vivant à l’étranger a le choix de payer ses impôts dans son pays de vie ou dans son pays de nation. C’est ainsi que Dominique Strauss-Kahn, président du FMI, payait ses impôts… en France. C’est une proposition relayée depuis quelques temps déjà par… Jean-Luc Mélenchon. Donc si cette proposition te sied, vote donc pour l’original plutôt que la copie !

Pour Sarkozy l’accord de Schengen ressemble peu ou prou à ces Romains qui assiègent le village d’Asterix. Pas de potion magique ici, il faut donc renégocier Schengen.  Manque de pot pour Sarkozy, aujourd’hui les Romains n’assiègent vraiment pas le pays, ce sont nos alliés. Et cet accord doit se négocier à 27. Et puis franchement, en quoi le fait que je puisse ou toi lecteur aller facilement en Allemagne ou en Pologne sans passer par la douane va résoudre le problème majeur des Français : un chômage à 10% ?

Sarkozy a aussi proposé un « Buy European Act », idée développée -entre autres- par Elisabeth Guigou… en 1993. Sarkozy propose donc de fermer les frontières aux Européens et de l’ouvrir aux marchandises. Voilà la position du nouveau Sarkozy. Cette position ressemble drôlement aux temps des serfs où si les marchandises pouvaient voyager tant bien que mal entre pays, les hommes étaient attachés à la terre… ou au village d’Asterix.

Mais Nicolas Sarkozy n’est pas Asterix. Il n’en a ni la carrure, ni la force. Asterix était là, Obélix aussi. Si, si ! Christian Clavier et Gérard Depardieu, les acteurs d’Asterix et Obélix étaient bien présents à Villepinte. Si Nicolas Sarkozy devait être un des membres du village d’Asterix, ce serait très certainement le barde Assurancetourix. Oui Sarkozy c’est celui qui nous casse tellement les oreilles que ça finit en bagarre générale. Pour s’en rendre compte, il suffit de lire les réactions outrée du Wall Street Journal qui considère Sarkozy comme l’équivalent de Marine Le Pen et le surnomme Nicolas Le Pen. Mais l’on peut aussi écouter ce que nos amis Européens pensent de Nicolas Sarkozy. Autant dire que Guy Verhofstadt, le chef de groupe libéral au Parlement européen et ancien premier ministre belge, n’est pas le plus gauchiste des Européens. Pourtant il s’interroge si Sarkozy n’est pas l’extrême-droite française. Vidéo :

Bonus.

Bonus 2 : Assurancetourix en anglais se dit Cacofonix. Tout est dit. Non ?

3

Sarkozy se lance dans les référendums improbables aidons-le ! #sarkorendum

nicolas-sarkozy-referendum

Ce cher Variae propose de se lancer dans des propositions de référendums improbables pour Nicolas Sarkozy. Il faut continuer dans ce sens étant donné que ce cher président lucide, courageux et ambitieux souhaite faire ni zéro, ni un, ni trois mais bien deux référendums révolutionnaires pour quand il ne sera plus président.

On connaissait déjà les deux mesures phares de Sarkozy, voici les référendums auxquels vous avez échappé :

– Approuvez-vous que mon fils dirige l’EPAD ?

– Approuvez-vous qu’Hervé Gaymard dorme dans un 600 m² payé 15 000€/mois par l’Etat ?

– Approuvez-vous que la civilisation européenne soit supérieure à toutes les autres civilisations ?

– Approuvez-vous que Jean Sarkozy soit désigné comme mon successeur héritier ?

– Approuvez-vous que la langue maternelle française devienne l’allemand ? Répétez tous après moi : « Ich habe Deutschland gern »

– Approuvez-vous que l’Etat vous fiche pour vous protéger ? Ce sera le fichage-protection comme la vidéo-protection.

– Approuvez-vous la légalisation de la peine de mort ?

Voilà, j’ai apporté mes propositions de référendums. J’espère que Nicolas Princen en prendra bonne note et qu’il fera suite à toutes ces propositions. Sur ce, je passe le bébé à qui le veut A perdre la raisonGilles Bon-MauryIntox 2007Jardins politiquesChourkaJulien MetifeuxPekRhapsodiesSauce politiqueValerio Motta.

1

Quand les moyens de l’Etat servent à taper sur François Hollande

marie-luce-penchard-ministre-outre-mer

Alors que Nicolas Sarkozy passait en mondiovision sur les chaînes de télé (6 chaînes tout de même), Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’outre-mer, a utilisé les services de son ministère pour attaquer le candidat socialiste François Hollande.

S’il est normal que les communiqués de presse d’un ministre apparaisse sur le site de son ministère, il est étonnant qu’il serve à un ministre pour taper sur le candidat opposé à son candidat. Madame Penchard se permet de publiciser ses opinions politiques sur un site financé par des fonds publics soit nos impôts non pas pour le bien public mais pour aider le parti politique au pouvoir.

Cette technique d’utiliser le bien public à des fins personnels ou partisanes n’est pas l’apanage de madame Penchard, rappelons que l’UMP et son ancêtre le RPR avait déjà utilisé cette technique pour :

– rémunérer les conseillers de Jacques Chirac par la ville de Paris dirigée par… Jacques Chirac,

– pousser le fils de Nicolas Sarkozy, sus-nommé Jean au casque d’or pour devenir président de l’EPAD qui chapeaute l’ensemble de l’immobilier du pôle économique de la Défense.

acheter des cigares pour sa consommation personnelle,

louer un appartement de 600 m² à 14400€/mois pour le ministre Gaymard.

Ce ne sont que quelques affaires qui choquent les Français et les poussent vers les extrêmes. J’espère que Madame Penchard s’excusera publiquement de cette affaire et publiera une lettre d’excuse aux Français.

A noter le Communiqué spécial de l’Élysée écrit par Variae.

2

La LICRA décide de refuser de débattre avec l’UMP

LICRA refuse le débat à l'UMP à cause de son racisme

Dans une lettre envoyée à Jean-François Copé, Alain Jakubowicz président de la LICRA explique les raisons pour lesquelles il refusera dorénavant de participer à un débat organisé par l’UMP.

En effet, lors du dernier débat sur les défis de l’immigration organisé par l’UMP le 7 juillet dernier, la parole raciste des militants et élus UMP s’est libérée. Conspuant les propos républicains des représentants de la LICRA tel que « l’intégration requiert un effort réciproque : tant de la personne immigrée qui doit respecter les principes de la République que de l’Etat qui a le devoir de mener une politique publique d’intégration qui passe par la lutte contre les discriminations et l’accès des étrangers à la citoyenneté ».  De même lorsque Patrick Gaubert, ancien président de la LICRA et député européen UMP a mis en avant son opposition au fichage ethnique, des cris appelant à ce que l’on pende l’élu UMP ont fusé dans l’assemblée.

Lorsque la Droite Républicaine considère que l’immigration, c’est la « colonisation à l’envers » et que « la France n’est pas une poubelle », il est temps de couper les ponts. Bravo à la LICRA pour son courage.

5

Un gouvernement de défense

Alain juppé ministre de la défense de l'ump

Voilà, Nicolas Sarkozy a remanié son gouvernement. Il a remis François Fillon comme Premier Ministre. Le si populaire François Fillon. Il a viré Jean-Louis Borloo, le challenger de François Fillon. Et le numéro 2 du gouvernement s’appelle Alain Juppé Ministre d’Etat de la Défense. Autant qu’à présent ce gouvernement a comme priorité la défense. La défense de quoi ? De qui ? Telle est la question.

Un remaniement politique pour 2012

Défense de l’Etat RPR tout d’abord. L’ouverture est terminée. Et mise à part quelques brebis galeuses comme Frédéric Mitterrand et Michel Mercier ce sont tous des bébés RPR. Regardez donc. FilloAlain juppé ministre de la défense de l'umpn, Juppé, Alliot-Marie, Pecresse, Morano… viennent tous du même moule RPR. On y retrouve donc des sarkozystes de la première heure comme Frederic Lefebvre et des chiraquiens. De l’autre côté, c’est la fin des ministres d’ouverture. Après Jean-Pierre Jouyet et Martin Hirsch qui ont quitté le gouvernement ces dernières années, les derniers survivants de l’ouverture sont virés. Au revoir donc les Bernard Kouchner potiche des affaires étrangères, Fadela Amara, potiche des banlieues et Jean-Marie Bockel, potiche.

Défense des intérêts personnels de Nicolas Sarkozy bien entendu. En faisant monter nombre de villepinistes et de chiraquiens historiques, Nicolas Sarkozy lance un appel à sa famille politique : « je suis la Droite ». Dominique de Villepin n’est rien car tous ses amis me rejoignent. L’arrivée de Marie-Anne Montchamps, villepiniste de la première heure et fondatrice du « parti » de Dominique de Villepin République Solidaire, comme secrétaire d’Etat n’est q’un symptôme. En effet, d’autres villepinistes avaient fait le premier pas : Tron, Lemaire, Baroin.

Défense des valeurs de la Droite

Défense de la bourgeoisie établie ensuite. Si Eric Woerth est parti suite à l’affaire Bettencourt, la donne ne change pas. Sarkozy agit de concert pour les grands groupes nationaux dont les actionnaires sont ses amis. L’exemple le plus flagrant est que contrairement à ce qu’il laissaient entendre Sarkozy a décidé d’en finir avec les niches fiscales pour les start-ups tout en continuant à financer les grands groupes. Autre point appuyant cette analyse, le secrétariat national à l’économie numérique a disparu englouti dans un ministère de l’industrie et de l’énergie détenu par… Eric Besson. C’est dire le foutage de gueule envers les entrepreneurs qui font la France. Enfin, notez qu’un noble est dans ce gouvernement avec Henri de Raincourt. Autant dire que la bourgeoisie établie est bien représentée dans ce gouvernement.

Défense du mâle à ne pas oublier. S’il y a une constante chez Nicolas Sarkozy et François Fillon est bien de refuser la parité. Un peu plus d’un tiers du gouvernement est de sexe féminin. Autant dire que la femme à droite sert à apporter le café, pas à prendre des décisions.

Défense du blanc. On savait Nicolas Sarkozy et ses amis peu portés sur ceux qu’on appelle désormais dans le politiquement correct de la Droite les Auvergnats. Rama Yade, l’idole des Auvergnats noirs, s’est faite virée. Les autres Auvergnats sont tous des Auvergnats maghrébins ou Guadeloupéens. Et ils sont tous… des femmes ! Oui car si la femme ne sert qu’à faire le café autant qu’elle soit de minorité visible. Au moins ça fera diversité. Et ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de ministre de l’Identité National et de l’Immigration qu’il faut croire à un quelconque changement de politique.

Conclusion

Que les Français ne se méprennent pas. Ce remaniement n’a pas été fait pour changer la politique de la France sinon ils auraient changé le Premier Ministre. Ce gouvernement n’a pas vocation à réformer la France mais à préparer 2012. Ce gouvernement est un gouvernement de défense des acquis de la Droite dont l’objectif est de garder son pouvoir. Mettre le Ministre de la Défense numéro 2 de ce gouvernement montre bien l’objectif de ce gouvernement. Ce n’est ni l’économie, ni le travail, ni quoique soit d’autres qui est mis en avant mais la Défense.

3

La France doit revoir ses techniques de Community Manager

La France va mal, tout fout le camp. Et le gouvernement ne fait pas grand chose pour sauver le pays. La preuve c’est que la France était en faillite avant la crise et que la crise n’a rien arrangé et tout aggravé.

Comme le disent les community managers* (vous savez le métier à la mode que tous les fils de pub s’arrachent), la manif c’est le bad buzz, le community manager de la France a failé. Traduction : les manifestations que la France connait ces dernières semaines donnent une image désastreuse de la France à l’étranger donc on risque de voir la note de la France par les rapaces de la finance diminuer de AAA à AA, la faute ne peut en revenir qu’aux gestionnaires de la communauté française aka le président et son gouvernement. Aidons-les donc à revoir leur politique.

Se refaire une beauté

Pour sauver la France, il faut donc employer les grands moyens. Comme le disent les community managers, l’importance vient du site web. Bon c’est vrai que le site france.fr, c’est un beau gros fail. Ils ont travaillé 3 ans sur le site et il n’ont pas même été capable de le lancer à la date promise. Après c’est sûr que Moody’s va baisser notre note. Le site web on vous l’a dit c’est primordial. Mais le community manager vous dira qu’il n’y a pas que ça, il faut bien entendu un beau site web mais aussi et surtout savoir et comprendre ce que disent les Français sur le web. Et là, il y a du boulot ma petite dame. D’abord parce que le web c’est la gauchosphère et que la droitosphère est représentée par la fachosphère. T’as pas compris ? Attend je te ré-explique le concept. Un jour un type s’est demandé comment catégoriser le web politique alors il s’est dit ya la gauche, la droite, l’extrême-droite, l’extrême-gauche, le ventre mou et les zinfluents. Bon on s’en fout comment c’est catégoriser. En fait, le problème du gouvernement c’est que la fachosphère a bouffé la droitosphère (certainement du à un dérapage sémantique des community managers) et que la gauchosphère s’est fait rejoindre par la marketoïdesphère (oui alors la marketoïdesphère ce sont les fils de pub qui ont voté Sarkozy joyeusement en 2007 et qui après 3 ans d’enfumage médiatique ont rejoint les rangs de l’opposition aka la gauchosphère).

Trouver des partenaires

L’objectif du gouvernement aujourd’hui est de redorer son image sur le web. Pour ça il existe plusieurs agences qui pourraient l’aider :

– les entreprises qui font la veille sur Internet iront quadriller le web pour prendre le pouls de l’information. Nicolas Sarkozy avait engagé Nicolas Princen. Autant dire que le junior diplômé d’HEC n’a pas les épaules de l’emploi. Le pauvre petiot, le web est bien trop grand pour lui,

– les entreprises de réputation en ligne feront pression sur les éditeurs pour retirer les commentaires négatifs envers le gouvernement,

– les agences web social media lanceront des buzz de qualité. Par exemple, ils appelleront vos amis à 6H du mat’ pour leur dire que Ségolène Royal est géniale. A force de spams téléphoniques, les personnes seront amenés à voter contre elle et pour Sarkozy. Attention, s’ils entendent ça à la radio, ils pourraient le croire,

– les agences SEM (SEM est un acronyme qui signifie faire de la publicité sur Google) feront des publicités ciblées. Comme les français recherchent du sexe sur Google, je propose que le gouvernement achète des mots clés sexuels pour tomber sur les propositions du gouvernement. Par exemple, quand vous rechercherez fellation, vous arriverez sur Rachida Dati et quand vous rechercherez génital, vous arriverez sur Brice Hortefeux. Qui vous dit que la politique n’est pas sexy ?

Si la communauté ne vous plaît pas, changez la communauté

Ca c’est une petite astuce de community manager. Si la communauté est trop négative, changez de communauté. Là ça envoie du lourd. Attention aux yeux. Le gouvernement français doit acheter des commentateurs. La technique est simple, si les Français ne sont pas d’accord, il faut cacher leur mécontentement par des commentaires positifs. Comme les sites de tourisme, influencez les Français par des commentaires dithyrambiques envers le gouvernement et ses réformes. Les internautes français lisent mais ne commentent pas donc ils ne sauront pas que la personne qui se cache derrière le pseudo Toufik93 qui est à fond pour la réforme des retraites est en fait Jean-Luc B. stagiaire au Service d’Information du Gouvernement.

Orwell 1984 ? Non. Guerre de tranchée numérique.

Le Gouvernement doit discuter avec la communauté et prendre en compte ses récriminations

Oui, je sais. Tous des cons, ils n’ont jamais rien compris. Ce sont des imbéciles qui sont totalement à l’ouest. Mais que voulez-vous… Si vous n’arrivez ni à les cacher, ni à les enterrer sous un flot de commentaires positifs, il ne vous reste plus qu’à discuter avec eux. En fait, vous auriez peut-être du lancer le débat dès les premiers retours négatifs, ça n’aurait pas foutu un tel bordel i/url… Parce que le community manager doit aussi se prémunir en amont du risque de crise pour avoir à éviter de faire de la gestion de crise.

Mais suis-je bête ! C’est vrai que le patron des community managers français, Nicolas Sarkozy, préfère recevoir Thierry Henry plutôt que des syndicalistes !