2

Tout sauf Hollande ? Et puis quoi encore ?

Crédit Solfé Communication

Crédit Solfé Communication

J’ai publié ce matin un texte sur leplus avec les modifications d’usage de la rédaction. Voici le texte original (avec les liens que j’avais choisi et l’ordonnancement choisi). Le texte n’a plus d’intertitre qui pourrait induire en erreur.

Les journaux bruissent ces derniers jours qu’un terrible front se serait formé pour contrer François Hollande rassemblant les amis de Ségolène Royal, ceux de Dominique Strauss-Kahn, Delanoë, Hamon et Aubry. Mais est-ce réellement le cas ?

François Hollande serait-il donc devenu l’homme à abattre au Parti Socialiste ? Mais pourquoi ? Les journaux ne le savent pas. Mais ils en parlent. Serait-il un véritable salaud prêt à vendre père et mère pour se faire élire ? Bien sûr que non. Porterait-il une vision totalement aux antipodes des autres cadres du Parti Socialiste ? Sincèrement, je n’ai jamais lu de propositions concrètes de François Hollande jusqu’à aujourd’hui (sur les retraites) et ce n’est pas en contradiction avec le projet socialiste. François Hollande aurait-il une telle avance qu’il ferait peur à ses autres concurrents ? Même pas. Il fait jeu égal avec Martine Aubry dans les sondages. Alors pourquoi y aurait-il un front anti-Hollande ? En fait, personne ne sait trop bien. Chez les soutiens de Martine Aubry, Benoit Hamon s’étonne des écrits dans les journaux sur un front anti-Hollande.

S’il y avait vraiment un front anti-Hollande, pourquoi la majorité des cadres de la fédération du Bas-Rhin voterait pour lui ? Tout ça est bien étrange. On pourrait se demander si les journalistes ne tenteraient pas de faire un mauvais remake de 2006 où ils avaient monté Fabius et Strauss-Kahn contre Royal. Vraiment, la Gauche n’a pas besoin de ça. Quel serait la responsabilité de ceux qui colportent ces rumeurs si François Hollande devenait le candidat des Socialistes ? Si les personnes qui font courir ces bruits avaient un peu d’esprit de responsabilité, ils feraient mieux de travailler à personnaliser le projet socialiste pour en tirer le meilleur et faire gagner la Gauche en 2012.

11

Dominique Strauss-Kahn inculpé

Dominique Strauss-Kahn

Dominique Strauss-KahnDominique Strauss-Kahn est inculpé de viol aux Etats-Unis. Je suis très troublé par cette affaire ne sachant que penser.

Beaucoup de choses ont été dites, beaucoup de choses sont dites. Je ne sais comment mettre en mot ce que je pense. Je crains bien que ce soit le première fois depuis bien longtemps que je n’arrive à m’exprimer clairement sur cet évènement.

Factuel, cet article n’aurait aucun intérêt. Humoristique, ce serait déplacé. En prenant position pour l’un ou l’autre des camps, ce serait peu convenable. Dire ce que je pense, difficile de le mettre en mots étant trop impliqué émotionnellement.

Alors autant vous renvoyer sur l’article de Variae dont je ne changerais pas plus de 10 phrases pour exprimer mon avis sur l’affaire Strauss-Kahn.

Les commentaires insultants seront supprimés.

29

Si 2011 est comme la fin de 2010, le Parti Socialiste perdra en 2012 !

Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn s'envoient des boules puantes
Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn s'envoient des boules puantes

Licence en Creatives Commons, auteur en cliquant sur l'image

Introduisons

Ségolène Royal parle à la place de Dominique Strauss-Kahn et le transforme en sous-fifre.

Les strauss-kahniens font un hold-up sur le terme Désir d’Avenir.

Manuel Valls, François Hollande, Ségolène Royal font des pieds et des mains pour que Dominique Strauss-Kahn ne puissent se présenter en faisant avancer les primaires.

Arnaud Montebourg essaie de s’approprier la communication web du Parti Socialiste en réutilisant la propre communication du Parti Socialiste. Le but avoué : faire inscrire les français sur les listes électorales. Le but inavoué : faire croire aux Français que Montebourg est l’instigateur de l’ensemble de la communication web du Parti Socialiste puisqu’il reprend ladite campagne. C’est juste dommage d’avoir l’air d’un mec totalement has been qui reprend un concept 11 mois après sa première diffusion. Un peu comme si Montebourg se faisait prendre en photo derrière un village avec son clocher.

Arnaud Montebourg considère que Dominique Strauss-Kahn veut appauvrir les Européens.

Et les autres me diraient vous ? Les Fabius, Collomb, Moscovici, Le Guen, Hamon, Emmanuelli, Aubry, Lamy, Cambadélis… ? Comme le dit si bien François Bayrou : ils se tiennent par les noyaux durs.

Continuons

Quelle sera la suite ? Les petites phrases vont-elles continuer ? Les Socialistes vont-ils encore plus se taper sur la gueule ? Vont-ils encore montrer un visage de « responsables » socialistes puérils ? Vont-ils continuer le pugilat ? Remémorez-vous ce commentaire d’un journaliste du Monde.fr : « J’ai l’impression d’entendre sans cesse le même récit sur le PS depuis 3 semaines. C’est pas sexy les guerres de tranchées. »

La suite c’est donc ça ? Une guerre de tranchée pendant les 11 prochains mois ? On va donc se taper dessus pendant tout ce temps ? Et que vont penser les Français ? Et ben que Sarkozy c’est tout de même mieux ! Voire même François Bayrou, Nicolas Hulot ou Eva Joly.

Primaires : machine à perdre ?

Pour l’instant, oui. Et j’en suis bien malheureux. Mais ce n’est pas étonnant. Je vous en parlais il y a un petit mois dans le dernier paragraphe : « Si en 2009, j’avais appelé à voter contre les primaires de la gauche, ce n’est pas pour rien. Je savais pertinemment que malgré tous les beaux discours d’Arnaud Montebourg, les socialistes seraient incapables de tenir leur parole d’une primaire sans coup bas. »

9

Pourquoi Martine Aubry limite sa parole publique

Martine Aubry à France Inter

C’est une question que beaucoup de personnes à gauche se posent. La réponse n’est bien entendu pas aisée. Pour y voir plus clair, je vais avancer plusieurs thèses, vous pourrez ainsi choisir la meilleure.

Martine Aubry est une incompétente qui ne sait pas réagir à l’actualité

S’il est vrai que Martine Aubry réagit peu à l’actualité comparé à d’autres personnalités politiques au rang desquelles on retrouve Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal ou François Hollande, c’est parce qu’ils sont compétents et qu’elle est incompétente. En tant que Première Secrétaire, elle se doit d’être la responsable de l’opposition et donc de réagir à tous les faits divers. Cette analyse ne tient pas vraiment la route car François Hollande a tenu cette position entre 1997 et 2007, on connait le résultat fatal pour sa part. Sa concubine est finalement désignée candidate et il n’aura même pas la possibilité de se présenter.

Martine Aubry joue la doublure de Dominique Strauss-Kahn au cas où…

Lorsque Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius ont décidé d’unir leur force pour une solution alternative au système Hollande, ils auraient conclu une alliance sur trois ans. Au Congrès, Martine Aubry serait la candidate des Rénovateurs pour prendre la tête du Parti Socialiste et l’un des trois serait le candidat pour l’élection présidentielle soutenu par les autres. De plus dans la motion signée par Aubry, Fabius et Cambadélis, le premier secrétaire annonce qu’il ne se présentera pas à la Présidentielle. Donc Aubry ne va pas se présenter en mentant sur ce qu’elle a dit qu’elle ferait. Avec un Laurent Fabius plutôt en retrait, Martine Aubry joue pour Dominique Strauss-Kahn. Si celui-ci n’y va finalement pas, elle pourrait jouer le rôle de doublure. Si Martine Aubry parle peu c’est qu’elle sait que DSK reviendra et qu’il est donc inutile d’être sur le devant de la scène. Voilà en résumé la théorie que portent certains Strauss-Kahniens.

Martine Aubry a une vraie stratégie pour 2012 et limiter sa parole publique en fait partie

Martine Aubry a compris qu’après 5 ans de sarkozysme, les Français voudront un changement de présidence. L’omniprésidence, ça va 5 mois mais 5 ans ça tape sur le système. Les Français refuseront de reprendre un président à l’italienne, parlant et moulinant de l’air et n’agissant que dans son intérêt et celui de sa famille. Ils préféreront un président bâtisseur et agissant qui parlera peut-être moins mais qui aura au moins le mérite de faire avancer les choses. Martine Aubry, en mettant le Parti Socialiste au travail après 11 ans d’immobilisme nuisible et de rivalités négatives qui ont miné le PS en son sein ainsi qu’auprès de la population française, a prouvé qu’elle était une meneuse d’hommes et qu’elle savait tirer le meilleur des talents qu’elle a sous la main. Autant dire que ça change d’un président qui a été incapable de tirer le meilleur de ses troupes. Il n’y a qu’à voir le simple fait d’avoir mis dans son gouvernement des incompétents comme Frédéric Lefebvre, Rachida Dati, Bernard Laporte ou  Roselyne Bachelot.

Martine Aubry ne fait pas ça par stratégie, elle est… comme elle est

Martine Aubry n’est pas une femme très expressive et n’aime pas passer à la télévision. Elle n’aime pas être sur le devant de la scène et surtout n’aime pas les journalistes dont elle se méfie. Elle évite donc comme la peste ces gens qui sont payés pour scruter chaque phrases, mots, syllabes, onomatopées sortants de sa bouche. Autant dire que son truc à elle c’est de travailler en paix, d’être auprès de ses concitoyens et administrés lillois les soirs de grands froids plutôt que de commenter la candidature aux primaires de Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou Ségolène Royal.

Et vous ? Quel est selon vous la raison qui pousse Martine Aubry à limiter sa parole publique ?

22

L’inélégante Ségolène Royal part en campagne sur un mensonge

French politician Ségolènee Royal at Pierre Cohen's rally for the French town elections in Toulouse, 2008

Le 31 mai 2010, Ségolène Royal coupait le souffle de bon nombre des observateurs de la vie politique française et principalement de la vie socialiste comme elle seule sait le faire. En effet, Ségolène Royal lançait un appel à Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius pour rejoindre leur pacte de non-agression. Les dépêches affluaient sur les journaux, les télés en faisaient leur gros titres. Ségolène Royal promettait que celui qui serait le mieux placé entre les quatre serait le candidat des trois autres. Que ce soit sur lepost.fr où « se rallier à DSK ou Martine Aubry? Ségolène Royal ne serait pas contre…« , le JDD.fr où « Royal fait un pas de côté« , sur 20minutes.fr où « pour 2012, Ségolène Royal se dit prête à se sacrifier« , ou sur lefigaro.fr où « Royal tente de s’immiscer dans le pacte Aubry-DSK« , les journaux mettait en exergue le nouveau chemin que traçait Ségolène Royal. Les mots prononcés par Ségolène Royal sont sans équivoque. Je vous les rappelle : « Je me rapproche de Martine Aubry (…), je suis en contact avec Dominique Strauss-KahnLe moment venu, nous aurons à décider tous les trois ensemble comment nous nous engagerons dans cette campagne. »

Ségolène Royal se sentait bien dans ce pacte de non-agression. Elle faisait partie des Socialistes que Solférino proposait aux médias pour les émissions politiques. Ainsi, c’est elle qui remplaça Martine Aubry lorsque celle-ci boycottait Arlette Chabot. De plus, elle a même rencontré il y a à peine 10 jours Dominique Strauss-Kahn. Je peux vous faire un rapport sur ce qui s’est dit pendant l’entrevue : le pacte de non-agression, quand il déciderait d’y aller, à quel moment le bon moment sera venu… Des intentions de Ségolène Royal ? Rien du tout. De cette rencontre s’ensuit l’officialisation du pacte de non-agression par Martine Aubry. Les ex-coopétiteurs mettent en commun leur force pour battre la Droite Sarkozyste. Que ne pouvons-nous être heureux et joyeux d’un dénouement aussi positif ! Un Parti en ordre de bataille, des égos qui sont rangés dans la poche, des conventions qui donnent des résultats amènent des confrontations et définissent un projet ! Mais voilà, Ségolène Royal a craché dessus bafouant ses propos du 31 mai 2010 à l’émission C Politique de Nicolas Demorand. Ségolène Royal s’est portée candidate hier soir à la primaire socialiste seule, inélégamment et en ayant menti aux Français.

Vous avez bien lu. Ségolène Royal a manqué à sa promesse. Reprenons donc sa déclaration : « ensemble« , « le moment venu« , « nous« . Ces mots ont un sens. Ensemble et nous veulent bien dire que la décision sera collective. Sa décision d’être candidate toute seule est totalement inélégante. « Le moment venu » n’est pas anodin. L’objectif est de ne pas prendre en traître les autres membres du pacte de non-agression. En manquant à sa parole Ségolène Royal a menti aux Français qui l’ont cru et qui ont cru au retour de la Gauche.

Alors aujourd’hui que dire ? Partir sur un mensonge n’est pas un bon pari. Ni pour Ségolène Royal et encore moins pour la Gauche. En cassant le Pacte de non-agression, Ségolène Royal agresse Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry et Laurent Fabius. La guerre des tranchées ne fait que commencer et la campagne des primaires risque d’être longue et violente. Oui. La campagne des primaires sera violente. Et ça c’est négatif. C’est négatif car elle part sur de mauvaises bases et que la Droite aura tôt fait d’utiliser l’inélégance et le mensonge de Ségolène Royal contre la Gauche.

Si en 2009, j’avais appelé à voter contre les primaires de la gauche, ce n’est pas pour rien. Je savais pertinemment que malgré tous les beaux discours d’Arnaud Montebourg, les socialistes seraient incapables de tenir leur parole d’une primaire sans coup bas. Alors je n’ai qu’un conseil à donner à mes amis et camarades Socialistes, les couteaux sont de sortie pour encore 12 mois, tenez les fermement de peur blesser la Gauche et de tuer l’espoir d’un peuple entier qui souhaite le changement.

P.S. : Si vous voulez un autre son de cloche, faîtes un tour chez Intox 2007 qui nous la joue revival 90 avec Christophe Dechavanne et son ineffable coucou c’est nous. Sinon, Variae nous parle du coup de poker de Royal.

12

DSK à France Inter ou la fin de l’humour

logo-franceinter

L’ère Val est certainement l’ère la plus chiante et la plus morbide à laquelle nous avons pu assister ces derniers temps. Grâce à une page Facebook qui appelle au boycott de France Inter suite à l’arrivée du tandem Val/Hees, j’ai retrouvé une archive qui vaut de l’or. DSK était l’invité comme hier et Guillon était aux manettes de l’humour de France Inter. Autant dire qu’entre la prestation minable de Sophia Aram et celle de Stéphane Guillon, il y a un gouffre…


En comparaison, Sophia Aram doit avoir les chocottes de se faire virer puisque c’est Dominique Strauss-Kahn qui a déclenché le limogeage de Guillon. « Quoi ? Un humoriste ose s’en prendre à moi ? Mais, mais, mais… ça ne peut se passer comme ça ! Il a été payé par Ségolène Royal pour se moquer de moi ! » Réaction imaginaire et un peu paranoïaque d’un Dominique Strauss-Kahn qui croit peut-être que celui-ci a été influencé par sa pire camarade socialiste.



Bon sérieusement, quand est-ce qu’un humoriste débarque sur France Inter ?

0

DSK sur Maurice Allais prix Nobel d’économie

Voici ce qu’écrivait Dominique Strauss-Kahn sur Maurice Allais après son obtention du prix Nobel d’économie en 1988 dans les colonnes de l’Expansion.Dominique Strauss-Kahn

« Pour Maurice Allais, l’impôt sur le capital viserait à réduire les inégalités injustifiées, mais, surtout, « un impôt sur le capital exercerait un effet dynamique extrêmement puissant sur l’efficacité générale de l’économie ». Il concernerait tous les biens matériels et conduirait à une utilisation si rationnelle du capital qu’il permettrait de supprimer l’impôt sur le revenu. C’est un impôt hostile au capital dormant ou mal utilisé. Il tend à remettre le capital entre les mains de ceux qui se révèlent les plus aptes à le rentabiliser. »

7

Les strauss-kahniens entre espoir, désespoir et tactiques politiques

club dsk à la Rochelle« Les amis de Strauss-Kahn c’est un peu Dallas » sort un journaliste dans la salle de presse. Entre ceux qui souhaitent pousser Dominique Strauss-Kahn dès maintenant afin de l’imposer de fait aux peuple de gauche et ceux qui veulent attendre pour ne pas le griller trop tôt, les strauss-kahniens naviguent entre deux eaux.

Quelle tactique politique pour les amis de DSK ?

Les premiers estiment qu’il est urgent d’attendre pour ne pas se dévoiler trop tôt. Pourquoi? Parce qu’un sondage deux ans avant l’élection même s’il est flatteur ne représente pas un gage d’élection futur. Ils préfèrent attendre pour voir qui de Dominique Strauss-Kahn ou Martine Aubry (ou quelqu’un d’autre?) serait le mieux placé. Dans cette frange là, on retrouve ceux qui ont choisi de soutenir Martine Aubry au congrès de Reims : Jean-Christophe Cambadélis, Christophe Borgel, Sandrine Mazetier, Jean-Paul Huchon aussi. Leur tactique politique est discutée selon l’autre frange des strauss-kahniens dont Pierre Moscovici, Michel Destot, François Patriat et Gérard Collomb. Ils estiment que DSK doit revenir et il faut le dire dès à présent. Ils ont publié deux tribunes dans Le Monde ces derniers jours : une tribune collective signée par Patriat et Moscovici et une autre individuelle signée par Moscovici. Deux tactiques, trois tendances donc.


Moscovici la joue solo et provoque l’ire de ses amis. Pourquoi donc la jouer individualiste alors que l’objectif est de faire monter Dominique ? La réponse se retrouve peut-être dans le fait que Pierre Moscovici existe plus par ses nombreuses déclarations à la candidature pour devenir Premier Secrétaire du PS puis candidat socialiste que par sa force politique. Ca en deviendrait presque désespérant..

Ceux qui ne veulent pas faire de tapage sur une candidature DSK sont désespérés de voir leurs amis prendre un autre chemin. A force de trop mettre en avant DSK, ils le mettent à disposition des attaques de la droite comme de l’extrême-gauche.

Des tactiques différentes mais unis tout de mêm

Bizarrement s’ils ont des tactiques différentes, les strauss-kahniens sont tous unis pour combattre l’ennemi de l’extérieur. Qui ça? Mais le ClubDSK ! Ce club est pour eux un parasitage nuisible à l’action de DSK et à leur propre tactique respective. un de ses soutiens me confirme d’ailleurs que si le clubDSK existe et parasite son action, c’est bien qu’il y avait un vide. Et comme la nature a horreur du vide… La question que nous devons nous poser est : « Est-ce la nature qui a horreur du vide ou les journalistes ? »

La question est posée, j’attends vos réponses !

C’était votre blogueur préféré en direct de la strauss-kahnie et son univers impitoyable !