3

Quelques réactions en vrac sur l’actualité des dernières semaines

traits.png

Pendant quelques semaines, j’étais en diète de blog. Oui, j’ai mis un peu tout ça de côté. D’abord, j’avais une campagne à mener, ensuite je n’avais pas envie d’écrire sur le fond de certains sujets. D’ailleurs, je ne réagirai pas sur tout ce qui m’a fait réagir ces dernières semaines.

Guilad Shalit est libéré… contre 1027 prisonniers palestiniens dont de nombreux terroristes. Il y a quelques années, le Hezbollah avait échangé une dépouille d’Irsaélien et un Israélien contre cinq terroristes. Le rapport est donc le suivant. Un libanais vaut 1/5e d’un israélien vivant et 1/5e d’un israélien mort tandis qu’un Palestinien vaut 1/1027 d’Israélien. La valeur d’un Palestinien se situe entre une crotte de nez israélienne et un bout de peau morte israélienne : pas grand chose donc.

La libération de Guilad Shalit est une défaite pour Benyamin Nethanyahou. Il libère des hommes et des femmes pétris de haine envers ses concitoyens et n’est même pas en mesure de protéger son pays. Cette défaite se concrétise aussi par le fait que la communauté internationale a lâché la politique de la terre brulée en recevant l’autorité palestinienne comme un vrai pays au sein de l’Unesco (et l’Onu bientôt ? ).

Netanyahou continue de coloniser un territoire qui ne lui appartient pas au lieu de construire dans son pays les logements qui manquent. Le mouvement des indignés israéliens regroupant laïcs comme religieux est une véritable mise en demeure de la politique israélienne intérieure qui échoue.

François Hollande a gagné. Bravo, félicitations. Faisons tout pour qu’il gagne en 2012. Encore 5 ans de Sarkozy, c’est non merci.

Martine Aubry a perdu. Dommage, je pense qu’elle aurait été plus à même de diriger la France.

Arnaud Montebourg. Non rien.

Les larmes de Ségolène Royal.

Cécile Duflot à Paris. Et moi qui croyais que les Verts étaient contre les mauvaises pratiques politiques tels que le cumul ou les parachutages. Si Cécile Duflot veut s’implanter à Paris, elle peut le faire mais devra affronter un socialiste. L’adjointe au maire de Villeneuve Saint-Georges et conseillère régionale d’Ile-de-France devrait réfléchir à deux fois.

La Libye s’est libérée et est tombée dans les mains de la charia. Merci Bernard Henry-Lévy et Nicolas Sarkozy. Etait-ce étonnant de voir ce pays tomber aux mains des Islamistes ? Bien sûr que non. Les images de la révolution – largement financée par l’Europe dont la France et les Etats-Unis – montraient un monde d’hommes où la femme était réduit à sa portion congrue : cuisine, ménage, enfant, voile. La voilà la Nouvelle Libye.

Partout dans le monde, on voit apparaître des manifestations spontanées contre le monde dans lequel nous vivons. Des indignés espagnols aux indignés américains en passant par les indignés italiens, grecs, israéliens… on ne peut que se demander si, 50 ans après, la jeunesse ne veut pas faire la contre-révolution de Mai 68. Mai 68 était la révolution pour l’accès à la consommation de masse. Les manifestants de 2011 ne veulent pas consommer en masse, ils veulent seulement survivre dans la dignité.

La Tunisie a voté et les islamistes sont en tête. Ils n’ont pas la majorité mais deux partis ont décidé de gouverner avec eux. Quel sera l’évolution en Tunisie ? Seul l’avenir nous le dira. A suivre.

DSK. Chaque nouvelle à propos de Dominique Strauss-Kahn me fait penser que nous avons échappé au pire. Pute, viol, pute, agression sexuelle, pute… Chaque mois sa nouvelle scabreuse. Ca fait longtemps que je ne soutiens plus DSK. Ca fait longtemps que je considère qu’il est un mauvais candidat pour des raisons politiques. Là, sa façon d’agir dans sa vie privée me semble être un véritable frein à tout retour. Est-ce le point de non-retour vers une société puritaine ? Il faudra traiter ce sujet plus longuement.

Les primaires sont un véritable succès. Certes mais y aura-t-il une dynamique ? Les 2,8 millions de votants seront-ils les ambassadeurs de François Hollande ?

Et c’est sur ce point d’interrogation que je termine. Et comme Arnaud Montebourg qui a popularisé cette signature de fin, je vous le dis sans concession : bien à vous.

11

Dominique Strauss-Kahn inculpé

Dominique Strauss-Kahn

Dominique Strauss-KahnDominique Strauss-Kahn est inculpé de viol aux Etats-Unis. Je suis très troublé par cette affaire ne sachant que penser.

Beaucoup de choses ont été dites, beaucoup de choses sont dites. Je ne sais comment mettre en mot ce que je pense. Je crains bien que ce soit le première fois depuis bien longtemps que je n’arrive à m’exprimer clairement sur cet évènement.

Factuel, cet article n’aurait aucun intérêt. Humoristique, ce serait déplacé. En prenant position pour l’un ou l’autre des camps, ce serait peu convenable. Dire ce que je pense, difficile de le mettre en mots étant trop impliqué émotionnellement.

Alors autant vous renvoyer sur l’article de Variae dont je ne changerais pas plus de 10 phrases pour exprimer mon avis sur l’affaire Strauss-Kahn.

Les commentaires insultants seront supprimés.

6

Cuvée spéciale d’articles pour cette fin d’année

Image d'un frigo vide

Intox2007 part dans un trip que lui seul connait dans Madame Michu, DSK et les primaires.

Quant à Martin P., il lit les augures dans les entrailles de Christophe Borgel.

Pek nous parle du néolepénisme et Gilles Bon-Maury des allophobes.

Eric Mainville nous parle des nouveaux bobos : les hipsters.

SarkoFrance nous raconte comment le gouvernement essaie de nous faire croire que le chômage baisse.

Partageons mon avis veut supprimer les voitures à Paris.

Variae veut imposer la philosophie aux ados de seconde.

Et chez moi ? Je vous conseille de lire et relire cet article de mise en garde : si 2011 se passe comme la fin de 2010, alors 2012 est foutue.

12

DSK à France Inter ou la fin de l’humour

logo-franceinter

L’ère Val est certainement l’ère la plus chiante et la plus morbide à laquelle nous avons pu assister ces derniers temps. Grâce à une page Facebook qui appelle au boycott de France Inter suite à l’arrivée du tandem Val/Hees, j’ai retrouvé une archive qui vaut de l’or. DSK était l’invité comme hier et Guillon était aux manettes de l’humour de France Inter. Autant dire qu’entre la prestation minable de Sophia Aram et celle de Stéphane Guillon, il y a un gouffre…


En comparaison, Sophia Aram doit avoir les chocottes de se faire virer puisque c’est Dominique Strauss-Kahn qui a déclenché le limogeage de Guillon. « Quoi ? Un humoriste ose s’en prendre à moi ? Mais, mais, mais… ça ne peut se passer comme ça ! Il a été payé par Ségolène Royal pour se moquer de moi ! » Réaction imaginaire et un peu paranoïaque d’un Dominique Strauss-Kahn qui croit peut-être que celui-ci a été influencé par sa pire camarade socialiste.



Bon sérieusement, quand est-ce qu’un humoriste débarque sur France Inter ?

0

DSK sur Maurice Allais prix Nobel d’économie

Voici ce qu’écrivait Dominique Strauss-Kahn sur Maurice Allais après son obtention du prix Nobel d’économie en 1988 dans les colonnes de l’Expansion.Dominique Strauss-Kahn

« Pour Maurice Allais, l’impôt sur le capital viserait à réduire les inégalités injustifiées, mais, surtout, « un impôt sur le capital exercerait un effet dynamique extrêmement puissant sur l’efficacité générale de l’économie ». Il concernerait tous les biens matériels et conduirait à une utilisation si rationnelle du capital qu’il permettrait de supprimer l’impôt sur le revenu. C’est un impôt hostile au capital dormant ou mal utilisé. Il tend à remettre le capital entre les mains de ceux qui se révèlent les plus aptes à le rentabiliser. »

7

Les strauss-kahniens entre espoir, désespoir et tactiques politiques

club dsk à la Rochelle« Les amis de Strauss-Kahn c’est un peu Dallas » sort un journaliste dans la salle de presse. Entre ceux qui souhaitent pousser Dominique Strauss-Kahn dès maintenant afin de l’imposer de fait aux peuple de gauche et ceux qui veulent attendre pour ne pas le griller trop tôt, les strauss-kahniens naviguent entre deux eaux.

Quelle tactique politique pour les amis de DSK ?

Les premiers estiment qu’il est urgent d’attendre pour ne pas se dévoiler trop tôt. Pourquoi? Parce qu’un sondage deux ans avant l’élection même s’il est flatteur ne représente pas un gage d’élection futur. Ils préfèrent attendre pour voir qui de Dominique Strauss-Kahn ou Martine Aubry (ou quelqu’un d’autre?) serait le mieux placé. Dans cette frange là, on retrouve ceux qui ont choisi de soutenir Martine Aubry au congrès de Reims : Jean-Christophe Cambadélis, Christophe Borgel, Sandrine Mazetier, Jean-Paul Huchon aussi. Leur tactique politique est discutée selon l’autre frange des strauss-kahniens dont Pierre Moscovici, Michel Destot, François Patriat et Gérard Collomb. Ils estiment que DSK doit revenir et il faut le dire dès à présent. Ils ont publié deux tribunes dans Le Monde ces derniers jours : une tribune collective signée par Patriat et Moscovici et une autre individuelle signée par Moscovici. Deux tactiques, trois tendances donc.


Moscovici la joue solo et provoque l’ire de ses amis. Pourquoi donc la jouer individualiste alors que l’objectif est de faire monter Dominique ? La réponse se retrouve peut-être dans le fait que Pierre Moscovici existe plus par ses nombreuses déclarations à la candidature pour devenir Premier Secrétaire du PS puis candidat socialiste que par sa force politique. Ca en deviendrait presque désespérant..

Ceux qui ne veulent pas faire de tapage sur une candidature DSK sont désespérés de voir leurs amis prendre un autre chemin. A force de trop mettre en avant DSK, ils le mettent à disposition des attaques de la droite comme de l’extrême-gauche.

Des tactiques différentes mais unis tout de mêm

Bizarrement s’ils ont des tactiques différentes, les strauss-kahniens sont tous unis pour combattre l’ennemi de l’extérieur. Qui ça? Mais le ClubDSK ! Ce club est pour eux un parasitage nuisible à l’action de DSK et à leur propre tactique respective. un de ses soutiens me confirme d’ailleurs que si le clubDSK existe et parasite son action, c’est bien qu’il y avait un vide. Et comme la nature a horreur du vide… La question que nous devons nous poser est : « Est-ce la nature qui a horreur du vide ou les journalistes ? »

La question est posée, j’attends vos réponses !

C’était votre blogueur préféré en direct de la strauss-kahnie et son univers impitoyable !

27

Pour 2012, je soutiens Dominique Strauss-Kahn

 

J’en vois déjà certains s’étrangler devant ce titre quelque peu racoleur. Il faut dire que j’avais déjà lancé un ballon d’essai sur Twitter la semaine dernière et les réactions avaient été à la hauteur de ce que j’attendais : cris d’orfraies et insultes de la part de certains, étonnement de la part d’autres, soutien d’autres encore. Bref, ça fait réagir les gens. Et en politique celui qui fait réagir existe. Regardez Ségolène Royal.

Alors oui, je pense que Dominique Strauss-Kahn est le meilleur candidat. C’est le seul français à avoir une expérience en passe de redorer l’image d’une Institution internationale fortement négative à cause de sa politique néo-libérale. Cette Institution change, évolue, s’améliore et les faits le prouvent. Le FMI ne demande plus le démantèlement de l’Etat à chaque fois qu’il y a des dettes mais réfléchit avant tout au bien-être des populations. Alors bien entendu, ça peut engendrer des décisions incompréhensibles aux non-initiés. Ainsi le FMI a bloqué l’argent du FMI à l’Ukraine parce que le président du pays voulait augmenter les salaires de 15%. Certains gauchistes s’en sont même violemment pris à DSK le mec de droite. Encore fallait-il savoir que DSK a choisi de transformer l’annexe de la politique américaine dans les pays en développement ou de la Françafrique en Institution keynesienne. Un type bien donc.

Pour ce job qui ne dure quelques années, le président se doit d’être au contact avec les pays du monde entier. Un homme qui connait le monde est nécessaire. Dominique Strauss-Kahn a l’avantage d’être polyglotte. Il parle bien entendu français et anglais mais aussi l’arabe. Avec le FMI, il a voyagé dans le monde entier et a rencontré les plus grands dirigeants du monde. Ce sont ces types de compétences qu’il faut. De la diplomatie à la force de conviction
comme celle de dire non. Ce qu’il faut c’est un président bâtisseur pour l’Europe. Car c’est bien pour devenir président de l’Europe que je soutiens Dominique Strauss-Kahn.

Pour l’Europe et pas la France? Question de tempo tout d’abord, question d’envergure ensuite. Dominique Strauss-Kahn ne peut pas se présenter au titre de la gauche à cause de son mandat au FMI à moins de démissionner. C’est improbable. DSK a une mission et il doit la mener à bien jusqu’au terme de son mandat. S’il part en plein milieu de son mandat, c’est une démission et démissionner en pleine crise serait considéré comme une faute impardonnable. Dominique Strauss-Kahn comme Jacques Delors aura du mal à passer d’un poste d’envergure international à un poste national dont les contours sont bien plus limités. Et soyons francs, les Français ne lui ont pas montré un grand amour. En quittant la France en 2007, Dominique Strauss-Kahn a bien compris que le salut était hors de France. Alors pourquoi revenir dans une fonction étriquée? L’Europe est plus de la taille d’un DSK. Surtout qu’en 2012 se termineront les 2 ans et demi du mandat du premier président de l’Europe. Le poste sera vacant, DSK sera libre. Pourquoi libre? Parce que lors de son élection par les 189 pays formant le FMI, Dominique Strauss-Kahn a annoncé que le prochain directeur du FMI fera parti d’un des pays en voie de développement. En 2012 donc.

Donc je vous appelle à soutenir Dominique Strauss-Kahn en 2012.