2

10 vérités sur l’élection de Jean-François Copé à la tête de l’UMP

ziad-takieddine-jean-francois-cope-et-leurs-epouses

1/ Jean-François Copé n’a été élu qu’avec 98 voix d’écart. L’UMP est profondément divisé et va devoir panser ses plaies avant de se lancer dans les prochaines élections. 2014 arrive vite.

2/ Le taux de participation est un peu supérieur à 50%. Soit l’élection du dirigeant de l’UMP n’intéresse pas les militants et donc il y a un véritable problème à l’UMP, soit l’UMP revendique des militants inexistants pour gonfler les chiffres. Réminiscence de la politique de chiffre de Nicolas Sarkozy ?

3/ En fait, l’UMP est coupé en 3 : les copéistes, les fillonistes, les abstentionnistes. Et le premier courant de l’UMP, ce sont les abstentionnistes.

4/ La présidence de Jean-François Copé restera sous le sceau du soupçon : il n’a été élu que par un peu plus de 25% des militants, son élection est entachée de soupçon de fraude (souvenez de la fraude à la chaussette) alors qu’il était le garant de l’organisation de l’élection.

5/ La campagne de l’UMP a été violente passant de l’invective à l’insulte.

6/ 98 voix font un peu plus du double des 42 voix séparant Aubry et Royal.

7/ Jean-François Copé promeut une droite décomplexée.  Pourtant, il nourrit quelques complexes avec les pains au chocolat ou le ramadan.

8/ L’entourage de Copé est un véritable festival : Guillaume Peltier, cadre du Front National, Christian Jacob, celui qui considère Dominique Strauss-Kahn comme pas assez de la France du terroir pour être candidat, Lionnel Luca et son problème avec Christiane Taubira, Jean « au casque d’or«  Sarkozy qui le soutient à mort, Brice Hortefeux condamné pour insultes raciales, Nadine Morano qu’on ne présente plus, Serge Dassault qui considère que la Grèce va disparaître dans 10 ans parce qu’il y a des homos et que ça va mettre fin à la civilisation. Et j’en passe des vertes et des pas mûres.

9/ L’élection de Copé signe la fin politique de Bayrou. En effet, Bayrou était déjà agonisant depuis sa non-réélection comme député, Borloo n’a plus qu’à rassembler le centre de Bayrou et le centre-droit effrayé par le xénophobe Copé selon le journal El Pais. Au contraire, l’élection de Fillon aurait diminué le risque de l’éclosion de Borloo trop proches électoralement.

10/ Enfin, Jean-François Copé va organiser les primaires pour désigner le candidat de l’UMP en 2017. On attend avec impatience les Centraliens de Lille compter les voix.

Bonus : Jean-François Copé c’est l’ami de Ziad Takiedine.

5

Un gouvernement de défense

Alain juppé ministre de la défense de l'ump

Voilà, Nicolas Sarkozy a remanié son gouvernement. Il a remis François Fillon comme Premier Ministre. Le si populaire François Fillon. Il a viré Jean-Louis Borloo, le challenger de François Fillon. Et le numéro 2 du gouvernement s’appelle Alain Juppé Ministre d’Etat de la Défense. Autant qu’à présent ce gouvernement a comme priorité la défense. La défense de quoi ? De qui ? Telle est la question.

Un remaniement politique pour 2012

Défense de l’Etat RPR tout d’abord. L’ouverture est terminée. Et mise à part quelques brebis galeuses comme Frédéric Mitterrand et Michel Mercier ce sont tous des bébés RPR. Regardez donc. FilloAlain juppé ministre de la défense de l'umpn, Juppé, Alliot-Marie, Pecresse, Morano… viennent tous du même moule RPR. On y retrouve donc des sarkozystes de la première heure comme Frederic Lefebvre et des chiraquiens. De l’autre côté, c’est la fin des ministres d’ouverture. Après Jean-Pierre Jouyet et Martin Hirsch qui ont quitté le gouvernement ces dernières années, les derniers survivants de l’ouverture sont virés. Au revoir donc les Bernard Kouchner potiche des affaires étrangères, Fadela Amara, potiche des banlieues et Jean-Marie Bockel, potiche.

Défense des intérêts personnels de Nicolas Sarkozy bien entendu. En faisant monter nombre de villepinistes et de chiraquiens historiques, Nicolas Sarkozy lance un appel à sa famille politique : « je suis la Droite ». Dominique de Villepin n’est rien car tous ses amis me rejoignent. L’arrivée de Marie-Anne Montchamps, villepiniste de la première heure et fondatrice du « parti » de Dominique de Villepin République Solidaire, comme secrétaire d’Etat n’est q’un symptôme. En effet, d’autres villepinistes avaient fait le premier pas : Tron, Lemaire, Baroin.

Défense des valeurs de la Droite

Défense de la bourgeoisie établie ensuite. Si Eric Woerth est parti suite à l’affaire Bettencourt, la donne ne change pas. Sarkozy agit de concert pour les grands groupes nationaux dont les actionnaires sont ses amis. L’exemple le plus flagrant est que contrairement à ce qu’il laissaient entendre Sarkozy a décidé d’en finir avec les niches fiscales pour les start-ups tout en continuant à financer les grands groupes. Autre point appuyant cette analyse, le secrétariat national à l’économie numérique a disparu englouti dans un ministère de l’industrie et de l’énergie détenu par… Eric Besson. C’est dire le foutage de gueule envers les entrepreneurs qui font la France. Enfin, notez qu’un noble est dans ce gouvernement avec Henri de Raincourt. Autant dire que la bourgeoisie établie est bien représentée dans ce gouvernement.

Défense du mâle à ne pas oublier. S’il y a une constante chez Nicolas Sarkozy et François Fillon est bien de refuser la parité. Un peu plus d’un tiers du gouvernement est de sexe féminin. Autant dire que la femme à droite sert à apporter le café, pas à prendre des décisions.

Défense du blanc. On savait Nicolas Sarkozy et ses amis peu portés sur ceux qu’on appelle désormais dans le politiquement correct de la Droite les Auvergnats. Rama Yade, l’idole des Auvergnats noirs, s’est faite virée. Les autres Auvergnats sont tous des Auvergnats maghrébins ou Guadeloupéens. Et ils sont tous… des femmes ! Oui car si la femme ne sert qu’à faire le café autant qu’elle soit de minorité visible. Au moins ça fera diversité. Et ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de ministre de l’Identité National et de l’Immigration qu’il faut croire à un quelconque changement de politique.

Conclusion

Que les Français ne se méprennent pas. Ce remaniement n’a pas été fait pour changer la politique de la France sinon ils auraient changé le Premier Ministre. Ce gouvernement n’a pas vocation à réformer la France mais à préparer 2012. Ce gouvernement est un gouvernement de défense des acquis de la Droite dont l’objectif est de garder son pouvoir. Mettre le Ministre de la Défense numéro 2 de ce gouvernement montre bien l’objectif de ce gouvernement. Ce n’est ni l’économie, ni le travail, ni quoique soit d’autres qui est mis en avant mais la Défense.

0

La parité dans le gouvernement Fillon

Comme chacun sait, la droite est reconnaissant envers les femmes. D’ailleurs en virant Boutin et Dati, ce sont les sarkozettes qui font les frais du remaniement. Et voilà que le décompte officiel des ministres annonce sur 17 ministres du Premier Ministre au simple ministre seulement 4 femmes. Et donc voici qu’à la table de Sarkozy les testostérones seront au rendez-vous. Et ce ne sont pas Christine Lagarde ministre des finances, Michèle Alliot-Marie ministre de la Justice Valérie Pécresse ministre de l’Enseignement Supérieur et Roselyne Bachelot ministre de la Santé et du Sport qui feront poids face à des Hortefeux, Borloo, Kouchner, Darcos, Woerth, Deveidjian, Chatel, Lemaire, Morin, Mitterrand, Mercier, de Raincourt, Besson et Estrosi.

Surtout que le Secrétariat d’Etat aux aînés est donné à la seule femme qui pouvait s’en charger. Soit une beurette. Ben oui, les services à la personnes c’est pour les couches populaires et mal-éduquées et donc… beur ou noir. Ne soyons pas raciste en sarkozy. Notons que les aînés ne sont pas vieux, ni vieillards, ni 3e, 4e ou 5e âge mais des aînés car ils sont sages les petits vieux chers à Raimbaud et pas séniles. En voilà un qu’il beau de gouvernement. Les femmes sont traitées comme… nos grands-mères.
Mais est-ce vraiment important puisque Frédéric Lefebvre n’est plus député?

6

Remaniement de Sarkozy : excellente nouvelle!

 

Putain ça fait plaisir! Et je mâche pas mes mots! Nicolas Sarkozy est un type génial! Et franchement, il faut l’encadrer celle-là! En virant André Santini, plus connu sous le sobriquet de « j’emmerde la loi Evin dans les salons de l’Assemblée Nationale en fumant mon gros cigare et en balançant des vannes à la con », de son poste de secrétaire d’Etat à la mord moi le noeud, Nicolas Sarkozy crée un remaniement à l’intérieur de la majorité conservato-réactionnaire. En effet de facto, André Santini reprend son posté d’élu de la République à l’Assemblée Nationale où il pourra fumer ses cigares en faisant des vannes à la con sous les lustres du Parlement. Et son suppléant se retrouve à la porte de l’Assemblée Nationale. Or son suppléant est l’ineffable Frédéric Lefebvre. Mais si vous savez… Frédéric Lefebvre, c’est l’homme dont la marionnette est encore trop loin de la réalité. C’est la bête noire de la Génération Y. Bref l’homme à abattre… politiquement. Un type qui rend Eric Zemmour sympathique, c’est fort non? Surtout qu’il a son site personnel qui fait ses communiqués de presse : le lefebvroton.
Bref, aujourd’hui c’est un pur plaisir que même l’arrivée d’un bushiste comme Pierre Lellouche, l’arrivée de la beurette Nora Berra pour s’occuper des vieux pardon des « aînés », de Nadine Morano à la Solidarité (et pourquoi pas Balkany aux SDF?) ne pourront pas gâcher.