6

Devinons les noms des futurs secrétaires d’Etat du gouvernement Valls 1

gouvernement_Ayrault1

Avec 17 ministres de plein droit, Manuel Valls va nommer zéro, un ou plusieurs secrétaires d’Etat pour chaque ministre. Il y a les tutelles sûres que l’on peut nommer sans craindre quoique ce soit. Ainsi, il y aura un secrétaire d’Etat pour les relations avec le Parlement. C’est une quasi obligation. D’autres secrétariats pourraient surprendre. Un secrétariat à l’agro-alimentaire ? L’industrie sus-citée l’appelle de ses voeux. Les secrétaires d’Etat devront aussi être paritaires.

Manuel Valls, premier ministre

Secrétaire d’Etat chargé des relations avec le parlement : Michèle Sabban si Valls l’emporte sinon Alain Vidalies ou Victorin Lurel (qui a perdu l’Outre-Mer).

Alain Vidalies avait déjà ce poste sous Jean-Marc Ayrault. Il y a de fortes raisons qu’il en soit exclu. Il n’est pas sur la même longueur d’onde politique que Manuel Valls. A ce poste stratégique, Hollande et Valls risquent de s’écharper. Il faut un député ayant de la bouteille politique et qui soit assez proche politiquement du premier ministre.

Laurent FABIUS, ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur : Fleur Pellerin

Sa nomination semble actée. Elle aura ce poste sous la direction de Laurent Fabius.

Secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes : Harlem Désir ou Axelle Lemaire

Harlem Désir est un vieux routier de la politique européenne. L’avantage de le nommer est de ne pas avoir à voter pour lui lors des élections du 25 mai prochain et de changer la tête du Parti Socialiste qui en a grand besoin pour préparer les futures échéances législatives. Il pourra ainsi laisser la place à Pervenche Bérès pour la tête lors des Européennes. Elle pourrait elle-même figurer dans la liste des prétendants au poste. Et pour remplacer Harlem Desir, Vincent Peillon serait tout indiqué. Axelle Lemaire est une députée-Hollande. Elle est élue des français de l’étranger et est donc en plein dans les questions européennes.

Secrétaire d’Etat chargé  de la francophonie : Axelle Lemaire ou Corinne Narassiguin

Axelle Lemaire pourrait aussi se voir octroyer la francophonie. Corinne Narassiguin pourrait aussi être nommée à ce poste. Elle a l’avantage d’avoir battu Frédéric Lefebvre avant que le vote ne soit annulé. Elle pourrait revenir dans le jeu politique ainsi.

Ségolène ROYAL, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Secrétaire d’Etat chargé de l’énergie : Patricia Adam

Parce qu’en fait le bruit court qu’elle aurait quelque chose et que laisser Ségolène Royal sans secrétaire d’Etat alors qu’elle est numéro 3 du gouvernement, ça ne le fait carrément pas.

Secrétaire d’Etat chargé des transports : Olivier Faure

Il n’y a nul part mention des transports. Et il serait logique que les transports aillent chez Ségolène Royal. Donc comme Olivier Faure a un blog et qu’il a daigné mettre une rubrique « mon combat pour les transports », c’est qu’il s’y intéresse. En plus, c’est un proche du président. Nickel.

Benoit HAMON, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : Geneviève Fioraso

Fioraso c’est madame stage. Et comme c’est un sujet qui me préoccupe. J’espère qu’elle restera pour terminer le boulot commencé en début d’année.

Christiane TAUBIRA, Garde des Sceaux, ministre de la Justice

Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics

Arnaud MONTEBOURG, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique

Dans le combat entre Sapin et Montebourg, Montebourg gagne en nombre de secrétaires d’Etat. Il en a deux quand Sapin n’en a aucun. C’est aussi parce que Sapin peut faire le boulot tout seul alors que laisser à Montebourg le numérique c’est un danger énorme.

Secrétaire d’Etat chargé du Numérique : Christian Paul

Pour ce poste, il n’y a que Christian Paul de qualifié. Donc ce sera lui. Avantage, il est proche du ministre et d’Aubry. Désavantage, il est proche de Montebourg et d’Aubry.

Secrétaire d’Etat chargé de l’intelligence économique : Karine Berger

Parce que ce pays doit se doter d’une intelligence économique, il faut lui dédier un secrétariat d’Etat. Ca fera plaisir à ces messieurs du CAC40. Karine Berger est une bébé Hollande donc elle pourra surveiller Montebourg. Gros avantage pour elle.

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé

Secrétaire d’Etat chargé de la Santé : Serge Blisko Jean-Marie Le Guen ou Aquilino Morelle

Serge Blisko c’est mon ancien député. Donc j’espère qu’il sera nommé. Aujourd’hui il s’occupe de la Miviludes et c’est un ancien médecin qui connait bien la gestion des hôpitaux. Jean-Marie Le Guen, c’est un proche de Manuel Valls. Comme à chaque fois, ça peut le perdre. Notons qu’il est médecin aussi et connaît bien la gestion des hôpitaux. Aquilino Morelle est un proche d’Hollande et Montebourg. Il pourrait rafler la mise.

François REBSAMEN, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social

Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la Défense

Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur

Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Secrétaire d’Etat chargé de la famille : Dominique Bertinotti

La famille est oubliée dans ce gouvernement donc il lui faut une place. Pourquoi auprès de Najat Vallaud Belkacem qui a un ministère fourre-tout ?  Dominique Bertinotti avait la famille. Elle n’a pas démérité. Donc pourquoi ne pas la reprendre ?

Secrétaire d’Etat chargé des sports : Noël Le Graët

Il a l’avantage de connaître le sport, d’être un élu socialiste et d’être un soutien du président. Combo parfait.

Marylise LEBRANCHU, ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique

Aurélie FILIPPETTI, ministre de la Culture et de la Communication

Stéphane LE FOLL, ministre de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt, porte-Parole du Gouvernement

Sylvia PINEL, ministre du Logement et de l’Egalité des territoires

George PAU-LANGEVIN, ministre des Outre-mer

Ca nous ferait donc 12 secrétaires d’Etat. Selon le panachage on pourrait arriver à 6 hommes et 6 femmes. Alors pensez-vous que ces secrétaires d’Etat feraient un bon équilibrage ? En voyez-vous d’autres ? J’ai un peu séché au niveau des partis alliés. On pourrait imaginer l’arrivée d’un communiste comme Pierre Laurent pour emmerder Mélenchon. A votre clavier pour continuer la discussion dans les commentaires.

7

T’en penses quoi de ce gouvernement ?

manif-droite

Un silence gêné. C’est certainement ce que vous entendrez de la part de vos amis de gauche qui vous ont convaincu de voter pour François Hollande. Suivi d’un sourire triste d’une personne lasse d’entendre encore et toujours la même question sur François Hollande et son gouvernement. « Alors, t’en penses quoi toi de ce gouvernement ? »

Il essaiera de défendre le bilan en te disant  qu’ils font de bonnes choses comme le mariage pour tous, que l’économie n’a pas permis de mettre en place  les réformes promises, qu’il faut laisser le temps au temps… Il sera même assez machiavélique en se félicitant du recul du gouvernement sur la GPA expliquant que ça n’a jamais fait partie du programme de François Hollande. Bref, il essaiera de noyer le poisson.

Vous, chers lecteurs non-politisés, croyez être le cocu du hollandisme de gouvernement mais vous ne l’êtes pas. Le cocu, c’est celui qui s’est démené jour et nuit pour convaincre ses amis ou des inconnus que la meilleure solution pour eux ce serait de voter François Hollande. Parce que le changement, comprenez-le bien ce sera maintenant avec François Hollande. Manque de bol ni lui ni vous n’a vu de changement dans sa vie si ce n’est le changement du personnel politique et quelques évolutions politiques que je qualifierais de marginales.

manif-droite

Ces derniers temps, on peut lire des articles sur les derniers hussards du hollandisme que ce soit dans l’ExpressRue89 ou France Inter. Certains d’entre eux ont même lancé un site Internet contre les gens qui critiquent Hollande. Si je me suis refusé à trop critiquer le gouvernement (2 articles en 21 mois et 3 avec celui-là), le dernier article positif que j’ai écrit sur ce gouvernement date du 17 mai 2012. Et c’était pour annoncer le premier gouvernement Ayrault. Mais pour tout vous dire, j’étais déjà déçu par la composition de ce gouvernement qui manquait de piment à mon goût. C’est certainement là le cœur du problème. Ce gouvernement n’a jamais soulevé les foules par ses décisions ni par ses rétropédalages successifs. En effet, le gouvernement n’a jamais su gérer ses grandes lois en s’enlisant dans un débat stérile comme le mariage pour tous. De même, l’affaire des geonpi est symptomatique de la faiblesse de ce gouvernement. La reculade du gouvernement dans cette affaire a été le début de la fin pour ce gouvernement. Tous les contestataires se sont engouffrés dans la brèche tels des charognards devant une proie agonisante. Tout le bestiaire y est passé. Il en est de même d’ailleurs du mouvement des bonnets rouges qui ont joué et gagné…

A croire qu’aujourd’hui, il ne reste plus qu’à gauche de s’affubler d’un surnom débile : les assiettes brisés contre les restaurateurs qui font payer l’accès aux chiottes, les œufs cassés contre les banques qui poussent au surendettement ou les salariés dénudés contre ces entreprises qui font de grands bénéfices mais licencient à tour de bras pour améliorer leurs données financières dans le but d’accroître leurs marges bénéficiaires . Et après on ira casser des lampadaires pour se faire entendre comme les bonnets rouges, on ira bloquer l’accès à la Défense en posant des troncs d’arbre sur les rames du RER, on se promènera nu dans Paris pour montrer que le gouvernement met son peuple à poil (coucou Jean- François Copé). Et le jour où la gauche ira dans la rue parce que c’est la seule mobilisation dont ce gouvernement a peur, alors le gouvernement filera un peu plus droit et arrêtera ses gaucheries. Et si vous regardez bien, peut-être trouverez-vous au milieu des pancartes celle-là (clique sur l’image).

2

3e défaite électorale pour le Parti Socialiste, François Hollande doit radicalement changer de politique

francois hollande

[DISCLAIMER] Ceci est un coup de gueule d’un militant socialiste qui croit encore possible de voir le gouvernement réussir… à condition de changer rapidement de politique.

Hier, le candidat du Parti Socialiste a connu une lourde défaite électorale dans la circonscription laissée libre suite à la démission de Jérôme Cahuzac, un proche de François Hollande, qui connait des poursuites judiciaires pour avoir caché de l’argent au Fisc.

Cette élimination au premier tour du candidat socialiste fait suite aux défaites de socialistes dans les circonscriptions de l’étranger (Amérique du Nord et Europe du Sud). Cette troisième défaite à peine un an après l’élection de François Hollande est un message clair envers l’exécutif : « Nous  attendions le changement maintenant, nous n’avons pas vu de changement ».

Le changement se fait attendre et les Français commencent à se lasser de ce manque d’action à la tête du gouvernement. Ils veulent des paroles fortes suivies d’actions fortes. Et ce n’est pas le texte pitoyable sur l’Europe que le Parti Socialiste a fait voter qui va changer la donne. Cet écrit était tellement honteux, malvenu, mou et pour ne pas dire nul que je n’ai même pas pris la peine de me déplacer. C’est la première fois de ma vie de militant socialiste – depuis 2006- que je ne me suis pas déplacé pour aller voter.

Je commence personnellement à perdre patience devant l’inertie nuisible de ce gouvernement. Où sont les lois fortes qui devaient changer radicalement la France ? Où sont les mesures qui rétabliraient la justice et l’égalité dans ce pays ? Où sont les leaders qui prendraient à bras le corps les questions urgentes de notre société ?

Certaines personnalités du gouvernement n’ont jamais eu la carrure pour être ministre à un tel niveau. D’autres avaient déjà fait leur temps et la France n’avait plus besoin d’eux. Pas besoin de donner des noms, vous les connaissez. Ces multiples erreurs de casting accompagnées d’un manque fatal de dynamisme et de leadership dans les ministères clés font que la loi emblématique du gouvernement risque d’être le mariage pour tous. Si je suis favorable à cette loi et si je suis heureux pour mes amis homosexuels, j’aimerais que l’on se souvienne, dans 10 ou 15 ans, de François Hollande comme d’un président qui a sauvé la France du chômage et de la concurrence mondiale. J’aimerais que son nom résonne aussi puissamment que celui de Jospin et Aubry à propos des 35 heures et de la CMU ou de Mitterrand et des 39H, de l’intégration européenne et des loi Auroux. J’aimerais tellement qu’il laisse une marque plus profonde que Sarkozy qui en 5 ans a détruit sa seule et unique loi emblématique : le paquet fiscal.

Pour ça, François Hollande n’a pas le choix. Il va devoir changer radicalement de gouvernance pour faire des lois qui changent la vie de nos concitoyens. Et ces lois passent par plus de clarté, plus de courage, plus de créativité*. Car entre nous, ce ne sont ni les emplois d’avenir, ni les contrats de génération, ou les lois sur la croissance, les emplois et la compétitivité qui vont changer la donne dans ce pays.

*Clarté, Courage, Créativité est le texte d’une motion dirigée par Bertrand Delanoë en 2008 au Congrès de Reims que François Hollande a soutenu.

Photo de François Hollande prise par le Parti Socialiste

0

Ce n’est pas un rêve, François Hollande est bien Président de la République

Un goût âcre et persistant en bouche au réveil. Après avoir fêté pendant deux jours ce 6 mai 2012 historique, je me suis réveillé en sursaut à 5 heures du matin. Et si c’était un rêve ? Et si en fait, François Hollande avait perdu ? Et si Nicolas Sarkozy était réélu pour 5 ans de plus ? J’ai pensé à Sarkofrance. 5 ans que tous les jours de toutes les semaines il est devant son écran d’ordinateur et fait les chroniques de cette France sous Sarkozy. Pendant 5 ans il vécut en ascète se nourrissant de sa chronique du sarkozysme, pourrait-il tenir le choc ? Je ne le crois pas. Et je pense aux autres à ces anonymes de l’écran ou pas. A ceux qui sont morts avant de connaître ça à nouveau. A ceux trop jeunes qui – je l’espère – n’espérerons pas revivre cette Bastille en ébullition en 2027, 25 ans après la dernière victoire de la gauche.

Aujourd’hui 8 mai, c’est la fête de la Victoire. Pas de la victoire de la gauche mais celle de 1945. La République sur la Barbarie. Ce sera aussi le début de la passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande qui sera officiel le 15 mai. Ils seront tous les deux aux commémorations. François Hollande va devoir rentrer dans le costume de président. Il a déjà commencé. Exit le yacht de Bolloré en mouillage à Malte, le Président de la République ira en Corrèze se reposer. Il devra nommer un gouvernement paritaire avec autant d’hommes que de femmes mêlant la nouvelle gauche entre personnalités politiques ayant déjà l’expérience ministérielle ceux qui n’en ont pas encore et personnalités non politiques. Le Président pourrait faire appel à un Lilian Thuram (champion du monde de football), un Axel Kahn (prix nobel de médecine) ou une Anne Lauvergeon (première femme patronne d’une entreprise du CAC40) et d’autres.

Nous ne sommes pas dans un rêve, nous sommes bien dans la réalité. Cette réalité nous oblige à regarder de front notre futur et ne pas nous voiler la face. Nous allons au-devant de grands défis : permettre la croissance, gérer la crise, restaurer l’Europe, garder la confiance des investisseurs étrangers, faire peur aux prédateurs, redonner confiance au peuple de France en son gouvernement et surtout en eux, faire accepter qu’il n’y aura pas de révolution et que si le changement est en marche, il ne sera pas perceptible tout de suite, redonner goût au valeurs de la France pour faire diminuer le vote d’extrême-droite. Et tant d’autres défis…

Nous portons à gauche beaucoup d’espoir et nous ne devons pas décevoir. La France a un chemin parsemé d’embûches et le nouveau président a au moins 60 rendez-vous devant les Français. J’espère qu’il les tiendra. Nous sommes nombreux à vouloir l’aider. Nous serons nombreux à être présents pour soutenir son action comme pour lui dire qu’il dévie de sa feuille de route ou que son action n’est pas comprise par les Français. Nous sommes nombreux à savoir que si nous nous plantons, nous aurons en 2017 un second tour entre Jean-François Copé et Marine Le Pen. A nous de tout faire pour éviter cette fin et donner de la force au changement !

5

Un gouvernement de défense

Alain juppé ministre de la défense de l'ump

Voilà, Nicolas Sarkozy a remanié son gouvernement. Il a remis François Fillon comme Premier Ministre. Le si populaire François Fillon. Il a viré Jean-Louis Borloo, le challenger de François Fillon. Et le numéro 2 du gouvernement s’appelle Alain Juppé Ministre d’Etat de la Défense. Autant qu’à présent ce gouvernement a comme priorité la défense. La défense de quoi ? De qui ? Telle est la question.

Un remaniement politique pour 2012

Défense de l’Etat RPR tout d’abord. L’ouverture est terminée. Et mise à part quelques brebis galeuses comme Frédéric Mitterrand et Michel Mercier ce sont tous des bébés RPR. Regardez donc. FilloAlain juppé ministre de la défense de l'umpn, Juppé, Alliot-Marie, Pecresse, Morano… viennent tous du même moule RPR. On y retrouve donc des sarkozystes de la première heure comme Frederic Lefebvre et des chiraquiens. De l’autre côté, c’est la fin des ministres d’ouverture. Après Jean-Pierre Jouyet et Martin Hirsch qui ont quitté le gouvernement ces dernières années, les derniers survivants de l’ouverture sont virés. Au revoir donc les Bernard Kouchner potiche des affaires étrangères, Fadela Amara, potiche des banlieues et Jean-Marie Bockel, potiche.

Défense des intérêts personnels de Nicolas Sarkozy bien entendu. En faisant monter nombre de villepinistes et de chiraquiens historiques, Nicolas Sarkozy lance un appel à sa famille politique : « je suis la Droite ». Dominique de Villepin n’est rien car tous ses amis me rejoignent. L’arrivée de Marie-Anne Montchamps, villepiniste de la première heure et fondatrice du « parti » de Dominique de Villepin République Solidaire, comme secrétaire d’Etat n’est q’un symptôme. En effet, d’autres villepinistes avaient fait le premier pas : Tron, Lemaire, Baroin.

Défense des valeurs de la Droite

Défense de la bourgeoisie établie ensuite. Si Eric Woerth est parti suite à l’affaire Bettencourt, la donne ne change pas. Sarkozy agit de concert pour les grands groupes nationaux dont les actionnaires sont ses amis. L’exemple le plus flagrant est que contrairement à ce qu’il laissaient entendre Sarkozy a décidé d’en finir avec les niches fiscales pour les start-ups tout en continuant à financer les grands groupes. Autre point appuyant cette analyse, le secrétariat national à l’économie numérique a disparu englouti dans un ministère de l’industrie et de l’énergie détenu par… Eric Besson. C’est dire le foutage de gueule envers les entrepreneurs qui font la France. Enfin, notez qu’un noble est dans ce gouvernement avec Henri de Raincourt. Autant dire que la bourgeoisie établie est bien représentée dans ce gouvernement.

Défense du mâle à ne pas oublier. S’il y a une constante chez Nicolas Sarkozy et François Fillon est bien de refuser la parité. Un peu plus d’un tiers du gouvernement est de sexe féminin. Autant dire que la femme à droite sert à apporter le café, pas à prendre des décisions.

Défense du blanc. On savait Nicolas Sarkozy et ses amis peu portés sur ceux qu’on appelle désormais dans le politiquement correct de la Droite les Auvergnats. Rama Yade, l’idole des Auvergnats noirs, s’est faite virée. Les autres Auvergnats sont tous des Auvergnats maghrébins ou Guadeloupéens. Et ils sont tous… des femmes ! Oui car si la femme ne sert qu’à faire le café autant qu’elle soit de minorité visible. Au moins ça fera diversité. Et ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de ministre de l’Identité National et de l’Immigration qu’il faut croire à un quelconque changement de politique.

Conclusion

Que les Français ne se méprennent pas. Ce remaniement n’a pas été fait pour changer la politique de la France sinon ils auraient changé le Premier Ministre. Ce gouvernement n’a pas vocation à réformer la France mais à préparer 2012. Ce gouvernement est un gouvernement de défense des acquis de la Droite dont l’objectif est de garder son pouvoir. Mettre le Ministre de la Défense numéro 2 de ce gouvernement montre bien l’objectif de ce gouvernement. Ce n’est ni l’économie, ni le travail, ni quoique soit d’autres qui est mis en avant mais la Défense.