16

Comment boycotter Israël efficacement #BoycottIsrael

Entreprises ayant achetées des entreprises israéliennes

Il y a une grande campagne pour boycotter les produits israéliens assez éclectique. On trouve des organisations organisées comme BDS (Boycott Désinvestissement Sanction) à des sites confessionnels comme GlobIslam et Al Kanz.

Ces sites proposent des entreprises à boycotter éclectiques. Chez BDS, sont visés des produits comme des fruits et légumes, des lingettes, des produits de beauté, des articles ménagers et de jardinage, des médicaments… Chez Al Kanz, le boycott touche des produits de beauté, des yaourts, des confiserie, une chaîne de fast food, un grand distributeur, une entreprise pharmaceutique. Et souvent, les raisons du boycott sont spécieux. Ainsi, le confiseur a installé un centre de recherche et développement à l’intérieur des frontières d’Israël de 1967 ce qui, aux yeux des boycotteurs, est une grave atteinte à la Palestine. Hahaha soit. Bref. Passons.

Le site GlobalIslam explique quand appliquer le boycott des produits israéliens :

  • boycott des produits dont l’usine est dans les territoires occupés (mais territoire occupés de 1967 ? 1948 ? 1947 ?), il faut se mettre d’accord.
  • boycott des entreprises qui permettent le développement des colonies par un apport financier (donc toute entreprise s’installant en Israël sont visées par le boycott puisqu’ils peuvent faire travailler des personnes vivant dans les colonies.
  • boycott des artistes, sportifs, universitaires israéliens

Donc, il faut boycotter tous les produits israéliens ou toutes les entreprises s’étant installé en Israël.

Pourquoi pas.

Je vais donc vous proposer des entreprises à boycotter. Parce que clairement vous vous trompez de cible. Ce ne sont pas les confiseries qui font la richesse d’Israël.

ecnomy-indicators-israel

Source : Ministère des Affaires Étrangères israélien

C’est donc l’industrie qu’il faut viser. 21% du PIB israélien, 74% des exports. Et l’industrie la plus importante c’est l’industrie High-Tech qui est exportée à 80%. Israël s’est spécialisé dans les NTIC. Par exemple, quand votre répondeur vous rappelle sur votre téléphone portable, c’est Israël, les disques durs externes, c’est Israël, la protection de votre navigation Internet (firewall), c’est Israël. Les clés USB c’est Israël. EMC², Apple, Huawei, Intel, Fosun, Google, ebay, liverperson, Cisco, Facebook, Broadcom, Samsung, IBM, Microsoft, Singtel, Salesforce, Covidien utilisent des produits israéliens, sont installées en Israël et font vivre des Israéliens qui vivent très certainement dans les colonies ou qui font vivre des personnes qui vivent dans les colonies.

Entreprises ayant achetées des entreprises israéliennes

Entreprises ayant achetées des entreprises israéliennes

Donc pour vraiment boycotter Israël, il faut : arrêter d’utiliser votre téléphone portable (Samsung, Apple, Microsoft/Nokia), arrêter d’utiliser votre ordinateur (Apple, Microsoft, Intel), arrêter d’utiliser Internet (Facebook, Google, ebay), arrêter d’utiliser tous vos produits électroniques (voitures, moto, métro, train, télévision, radio…) car ils utilisent très certainement les semiconducteurs de Broadcom ou Huawei.

Un vrai boycotteur doit s’attaquer là où l’argent vient. Et l’argent vient de l’high-tech. Donc le vrai boycotteur doit arrêter Internet, donner son ordinateur, son téléphone portable, sa télévision et tous ses produits électroniques. Parce qu’arrêter de boire du Coca ou de se laver avec du shampooing Garnier n’a qu’une seule et unique conséquence, vous détruisez de l’emploi en France, vous mettez en péril notre économie et au final vous participez à votre licenciement économique.

Maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

0

La révolution par le numérique

telephone_mobile

Il y a un an Hillary Clinton faisait le voeux d’organiser les moyens pour que les Peuples soumis aux dictatures et tyrannies de faciliter leur révolution. On a vu qu’en Iran puis en Tunisie et aujourd’hui en Egypte que le numérique est un outil nécessaire si ce n’est indispensable au soulèvement des peuples. Que ce soient le web pour populariser la révolte au reste du monde ou les SMS pour attirer la population dans la rue, ces nouvelles technologies permettent aux Peuple de se soulever.

Ce ne sont pas des outils qui permettent de faire tomber les dictatures mais de faire soulever les peuples qui, eux, les font tomber.  L’autre composante qui permet de faire tomber les dictatures est le revirement de l’armée car chaque dictature s’appuie sur une armée qui réprime et qui, au final, détient un pouvoir gigantesque. Suite à la chute de Ben Ali parce que l’armée l’avait laissé tombé, le dictateur égyptien Moubarak a compris l’enjeu et a nommé comme vice-président le directeur du Renseignement egyptien. Sera-ce suffisant pour rester au pouvoir? J’en doute. L’armée fait partie du peuple. Rappelez-vous en.

Petite piqûre de rappel de ce qu’avait dit Hillary Clinton : « Nous voulons mettre ces outils dans les mains des personnes qui l’utiliseront pour faire avancer la démocratie et les Droits de l’Homme, pour combattre le changement climatique et les épidémies, pour construire un soutien mondial au Président Obama dans son objectif d’un monde sans armes nucléaires, pour encourager l’économie du développement durable qui tirent les hommes vers le haut »

Faire avancer la démocratie, c’est ce qui se passe en ce moment au Proche et Moyen-Orient. Et ce sont les Etats-Unis qui sont à la manœuvre. La France, quant à elle, protège les dictateurs et leur apporte tout le soutien logistique pour maintenir leur peuple sous servitude. France pays des Droits de l’Homme ? Certainement pas sous Nicolas Sarkozy.

10

Je suis un Mass downloader!

Résultat d’un sondage IPSOS auquel j’ai participé et auquel vous pouvez participer.

Je suis classé comme un mass downloader. Les Mass-downloaders connaissent très bien le web et aiment en exploiter pleinement
les ressources.

Internet les passionne et ils dévorent une profusion d’informations et de contenus en exploitant toutes les fonctionnalités du net : téléchargement frénétique de vidéos, de musiques, de logiciels, de jeux mais aussi streaming, podcasting et partage de  fichiers.

Perdus sans accès à Internet, les Mass-downloaders ont le « e-réflexe » : gain de temps dans la vie quotidienne, le web est à la fois un objet de curiosité passionnant et une source d’information indispensable et prioritaire lors de leurs  recherches.

Ils ont également ce réflexe pour effectuer des achats : que ce soit pour commander leurs voyages ou pour acheter CD, DVD et matériel informatique, les Mass-downloaders se tournent instinctivement vers leur écran et flânent dans cet immense magasin virtuel.

Tous ces points font de ces surfeurs expérimentés des membres actifs de la « communauté du web ».

Total des internautes Passengers Expectateurs Chineurs Companions Master developpeurs Mass downloaders Traders
100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100%
Sexe
Hommes 53% 47% 50% 40% 50% 85% 68% 86%
Femmes 47% 53% 50% 60% 50% 15% 32% 14%
Age
15-24ans 24% 18% 18% 10% 73% 38% 35% 6%
25-34ans 24% 28% 18% 28% 14% 32% 32% 19%
35-49ans 30% 32% 33% 36% 10% 22% 25% 36%
50 ans et plus 22% 22% 31% 26% 3% 8% 8% 39%
Profession
CSP+ 40% 48% 32% 42,% 14% 46% 41% 59%
CSP- 27% 25% 33% 34% 17% 19% 27% 13%
inactifs 33% 27% 35% 24% 69% 35% 32% 28%
Ancienneté sur Internet
moins de 1an 10% 6% 20% 7% 8% 1% 5% 4%
1 à 3 ans 26% 26% 36% 25% 30% 10% 18% 17%
3 à 5 ans 31% 36% 26% 30% 38% 24% 31% 26%
plus de 5 ans 33% 32% 18% 38% 24% 65% 46% 53%