13

Je déclare le 20 août jour de l’antisémitisme musulman

femen financement israel juif fake

Hier a été un jour assez édifiant. Coup sur coup deux musulmans, deux leaders d’opinion ont ressorti le bon vieux complot juif international de dessous les fagots.

C’est d’abord ce matin Amina, la Femen tunisienne, qui avait soulevé tant d’indignations en France. Cette jeune femme s’était prise en photo seins nus à la mode des Femen pour les soutenir. Elle était devenue la première femen tunisienne. Dans la Tunisie qui a voté pour un parti islamiste quelques mois auparavant, la photo passe mal. Ses parents, souhaitant protéger leur fille des islamistes, l’envoie au bled dans la famille et lui impose de se cacher. Son histoire fait le tour des rédactions des journaux people, féminin comme politique.

Et voilà donc qu’en ce mardi 20 août 2013, Amina Sboui explique qu’elle quitte les Femen pour deux raisons :

Voilà. Le complot juif international refait surface. Pour éradiquer l’Islam, Israël a financé une armée de femmes à poil. Et pour se couvrir de toute allégeance avec le Mossad et Tsahal* (il faut bien cracher sur le dernier A pour bien le prononcer à  la mode antisémite), leur première cible extra-ukrainienne fut Dominique Strauss-Kahn qui comme chacun sait va à la messe tous les dimanche**.


Et puis pour se dédouaner d’être financés par l’internationale juive, les Femen se prennent en photo avec des jeux de mots trop kikoo lol même Jean-Marie Le Pen n’en avait pas rêvé :

  • « 6 millions ? Mytho »
  • « Sainte Shoah is Hoax Low Cost »
  • « Fuck the Talmud Racism »
  • « In Goy We Trust Fuck Bnai Brith*** »
  •  

Bref, les Femen se décrivent comme anti-religieuses… haïssant tous les croyants. Musulmans comme Juifs, Catholiques ou Témoins de Jéhovah.

Alors Amina, elle est pas belle ta vie d’antisémite ?

Et puis cet après-midi d’août, un nouveau musulman a fait sa petite sortie antisémite. Qui ça ? Allez devine ! Il dirige son pays depuis plus de 10 ans. Il n’est pas arabe. Son pays est laïc. C’est ? C’est ? C’est ? Recep Tayip Erdogan ! Bien joué !

Le premier ministre turc nous a aussi sorti le complot juif international aujourd’hui. Vous imaginez ? D’abord, ils entraînent des belles femmes à se foutre à poil pour abattre l’Islam et maintenant, ils fomentent des contre-révolutions dans des pays arabes. Parce que oui, le premier ministre a balancé tout de go que les militaires égyptiens dirigés par le Général Al-Sisi qui ont renversé Morsi sont en fait à la solde d’Israël, du Mossad et bien entendu de Tsahal* (n’oubliez pas de cracher le dernier A pour faire propre). Et là j’ai repensé à ce que j’avais lu il y a quelques jours.

En plein coeur du marasme du mois d’août, j’avais appris que le vice-premier ministre turc avait déjà dénoncé que les Turcs juifs étaient derrière le mouvement Occupy Gezi sur le modèle d’Occupy Wall Street, Occupy Madrid, Occupy Tel Aviv… et bien entendu les Indignés.  Les Turcs juifs ont désormais peur de vivre dans leur pays. Lisez par exemple le site de ce Turc sur la question juive en Turquie.

Après ces deux nouvelles qui ont égayé ma journée**, je me suis dit que ces deux personnes avaient un autre point commun que d’être de fieffés antisémites. Ils mettent leur religion, l’Islam, en avant. Le discours d’Amina relie l’islamophobie et Israël, Erdogan est membre d’un parti islamiste.

Nous devons sérieusement nous poser la question de cet antisémitisme musulman qui s’est insinué dans des personnes publiques de religion musulmane.

* Savez-vous qu’en fait Tsahal veut dire armée d’Israël ? Il est tout de même étonnant que l’armée israélienne soit la seule armée au monde n’ayant pas le droit à sa traduction. Parle-ton de l’U.S. Military pour l’armée américaine ? Je vous laisse réfléchir là-dessus…

** C’est ce qu’on appelle du sarcasme

*** Le Bnai Brith est une organisation calquée sur la franc-maçonnerie (le complot judéo-maçonnique, c’est eux !)

ADDENDUM 22/08/2013 à 00:40 : Il semblerait que je me sois fait avoir par un montage visant à dénigrer les Femen. Je barre donc le passage incriminé. Mais ça ne change pas grand chose à la teneur du texte étant donné que l’objet de l’article n’était pas les Femen mais l’antisémitisme chez les Musulmans. Plus d’explications dans mon prochain billet.

2

Noël ? Férié ? Mais c’est une hérésie !

pere-noel

Noël arrive bientôt et comme tous les ans je me fends d’un billet sur la laïcité. C’est peut-être une marotte mais c’est en tout cas bien ancrée dans les thématiques qui reviennent année après année sur ce blog. Comme vous pourrez le constater avec ces précédents articles de blogs, je ne change pas vraiment d’opinion en 2006, 2007, 2008 et 2009.

Conte de Noël

Certains diront que Noël n’est pas une fête chrétienne et feront tout un laïus sur Coca-Cola, le père Noël et la couleur rouge. Là mon cher lecteur le lien précédent c’est le gouvernement de la République française de Monsieur Nicolas Sarkozy qui le dit. Monsieur Sarkozy, son ministre de la Culture et tous les gens qui le croient se trompent bien entendu. Le Père Noël est un mixte entre Saint-Nicolas le Saint Patron chrétien des « Lorrains, des Russes, des Fribourgeois, des Ovillois, des écoliers, des étudiants, des enseignants, des marins, des hommes et femmes souffrant de stérilité, des célibataires, des vitriers, des bouchers, des voyageurs » et un succédané du solstice d’hiver fête religieuse païenne marquant… le solstice d’hiver. En effet, le clergé décida pour lutter contre ces salauds de païens et dans l’objectif de gagner des parts de marché de fixer à la date du solstice d’hiver la Nativité, la naissance de Jésus Christ. Jésus Christ n’est pas né un 25 décembre pourtant c’est le 25 décembre que l’on fête la naissance du petit Jésus.

Vous avez tout suivi ? Le 25 décembre est la date fixée pour le solstice d’hiver, le clergé a fixé la date de naissance de Jésus Christ sur le solstice d’hiver qu’ils ont appelé la fête de Noël. La Saint-Nicolas très proche dans la date a fourni la figure du Père Noël. La fête de Noël est donc doublement religieuse : pour les Païens et pour les Chrétiens. Alors au nom de quoi un Etat laïc accepterait d’offrir un jour férié à une religion (le paganisme n’a plus d’adeptes en France) ?

Les jours fériés religieux sont discriminants

L’Etat français est par définition laïc. C’est-à-dire que l’Etat français ne doit mettre en avant aucune religion plus qu’une autre. En donnant des jours fériés pour les fêtes chrétiennes que ce soit Noël, Pâques, l’Asomption, la Toussaint, l’Ascension et la Pentecôte,  l’Etat français donne clairement un avantage à la religion chrétienne contre toutes les autres religions. Où est donc la neutralité de l’Etat ? Cette histoire de jours fériés est discriminatoire :

  • les chrétiens sont privilégiés aux autres personnes,
  • les autres croyants n’ont pas de jour férié pour leur fête et doivent prendre des jours fériés pour suivre les préceptes de leur religion,
  • les non-croyants (athées comme agnostiques) sont obligés de ne pas travailler des jours où ils le pourraient.

Comment rendre la France moins discriminante envers les autres religions ?

D’abord supprimer tous les jours fériés religieux. Ensuite transformer ces jours quelques jours fériés en jours que le salarié a le droit de prendre quand il veut. Ainsi les Chrétiens pourront toujours fêter leurs fêtes. Et désormais, les membres des autres religions pourront fêter leur fête comme il se doit. Les non-croyants agnostiques comme athées pourront travailler les jours qu’ils voudront et prendre les jours de congé lorsqu’ils le souhaitent. On peut aussi imaginer de rendre férié certains jours spécifiques. Le 9 mai par exemple pour le Jour de l’Europe.

0

Être athée en Palestine : un crime

save-walid-el-hussiny-palestine-religion

Hier, Arrêt sur Image nous a appris qu’un blogueur athée ayant souhaité débattre de ses opinions religieuses a été arrêté et emprisonné en Palestine. Notez bien que ce blogueur vit en Cisjordanie et non pas dans la bande de Gaza. C’est donc l’Autorité Palestinienne et non pas les terroristes du Hamas qui ont emprisonné le blogueur Waleed Al-Husseini. La police palestinienne a arrêté – nous apprend l’agence Ma’an – le blogueur suite à des plaintes venant de musulmans de sa ville de résidence.

Cette affaire met l’accent sur plusieurs points dont je souhaite débattre ici.

D’abord, il est inconcevable de mettre en prison quelqu’un en raison de sa religion. De même, il est inconcevable qu’une personne soit mis en prison parce qu’elle a décidé de changer de religion. Cet acte barbare contrevient à l’article 2 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : « Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. »

Ensuite, cette annonce sonne comme la fin de la récréation pour les fous qui souhaitent fusionner Israël à la Palestine (ou le contraire). Croyez-vous vraiment qu’il soit humainement possible de laisser emprisonner tous ceux qui feraient l’éloge d’une religion autre que celle de l’Etat Palestinien ?

Que penser de cette arrestation ? Et bien les Droits de l’Homme ont encore beaucoup de frontières à casser avant de devenir véritablement universelle.

6

Qui est Jean-Louis Brochen ?

Ce nom ne te dit rien? Normal. C’est que tu n’es ni roubaisien, ni lillois.

Jean-Louis Brochen est un avocat, ancien bâtonnier de Lille et aussi socialiste. Dans la vie privée, Jean-Louis Brochen est marié à Martine Aubry. Même s’il est discret, son nom est connu sur la toile sur certains sites d’extrême-droite car Jean-Louis Brochen est la bête noire de l’extrême-droite du Nord. Accusé par une frange peu recommandable de la société d’être l’avocat des islamistes pour avoir défendu par quatre fois des musulmans, ce ne sont pourtant que quatre dossiers parmi des dizaines et des dizaines d’autress dont un juif portant une kippa dans son lycée… Bref, pas d’idéologie religieuse dans son activité d’avocat. Au contraire.

Dans l’interview que Jean-Louis Brochen donne à nonfiction, il revient sur sa carrière d’avocat et politique. Le journal le compare au Badinter lillois pour son combat en faveur de « la réinsertion des détenus, la lutte contre la peine de mort, la dépénalisation de l’homosexualité ou sa participation à la rédaction d’un nouveau code pénal ». Autant dire que moi dont mon pseudo -abadinte-  est un hommage « A Badinte(r) », je ne peux pas rester insensible à une telle comparaison.

Je vous conseille de lire cette interview pour voir aussi la différence entre la gauche et la droite. La gauche se refuse à créer un conflit d’intérêts entre époux tandis que la droite ne se pose même pas la question.

12

Message de Noël

 

S’il y a un combat qui dure sur ce blog, c’est le combat pour la laïcité (2006, 2007, 2008). La laïcité n’est pas un anti-cléricalisme mais au contraire le respect de toutes les religions et le respect des religions envers les autres religions et ceux qui croient mais pas en une religion (agnostiques) comme ceux qui ne croient pas (athées).

Les Français se targuent de laïcité. Martine Aubry l’a même élevé au rang de valeur fondant l’identité nationale à Rennes comme je l’ai fait en octobre ou comme Rama Yade l’a fait la semaine dernière. Mais peut-on dire que la France est laïque alors que l’Etat censée neutre entre les religions propose des jours fériés religieux? Il n’y a pas d’égalité entre les religions et la laïcité française est donc biaisées. Noël en est un des exemples les plus frappants. Le 15 août aussi d’ailleurs.

Aujourd’hui, le gouvernement organise un débat sur l’Identité Nationale. La raison à peine voilée est bien la montée de l’Islam en France due à une immigration de pays très pauvres. La France se retrouve dans la même situation qu’au XIXème Siècle et au début du XXème Siècle où une très forte immigration juive est arrivée en France. Cette immigration en France et en Europe d’ailleurs a créé de nombreuses tensions et de mouvements antisémites qui menèrent à la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd’hui, les mêmes tensions et la même violence envers l’Islam apparaissent face à cette nouvelle immigration. Bien entendu, au lieu de parler des causes qui poussèrent les juifs avant les années 1940 et les musulmans après les années 1940 à s’installer en France, le gouvernement préfère réfléchir sur les conséquences que ça engendre en France. Soit. Le premier me semble pourtant intellectuellement plus motivant mais faisons avec.

Le processus d’intégration des juifs et des musulmans en France suit le même parcours à 150 ans d’écart :

– phase 1 : arrivée par vague des différents pays d’immigration (pays de l’est), arrivée par l’annexion de territoires (colonies) pour les juifs, arrivée des musulmans suite à l’annexion de territoires puis immigration suite à la décolonisation en provenance de ces mêmes territoires.

– phase 2 : total dédain des français envers cette immigration qui a les métiers « sales » : usuriers pour les juifs, nettoyage, bâtiment pour les musulmans. même s’ils participent à la vie sociale et publique en payant des impôts, taxes etc…

– phase 3 : les immigrés s’installent dans le paysage français mais reste au sein de leur communauté.  Les français refusent de les intégrer à la communauté car au final ce sont des gens aux métiers « sales ». Certains voire la plupart obtiennent le droit de rester et de vivre en France en étant naturalisés car la machine administrative a souvent un processus d’intégration plus rapide que celui de la société (10 ans de travail en France, naissance en France…).

– phase 4 : une double phase, c’est soit l’échec soit la réussite. L’échec, une partie de l’immigration ne résiste pas à la pression sociale et retourne au pays d’origine ou tente dans un autre pays pour faire sa vie. Ou la réussite, une partie de l’immigration résiste à la pression sociale, sort du rôle qui lui était dévolu à l’origine. A ce stade, on est dans la deuxième génération d’immigrés, et elle intègre en force l’administration publique. Pourquoi l’administration publique? Parce que c’est le secteur le plus méritocratique et le moins susceptible de subir de discrimination religieuse/raciale/etc…

– phase 5 : les Français se rendent compte qu’il y a une immigration (oui les Français mettent un peu de temps avant de réagir) et se disent 1/que la solution c’est de les repousser à la mer 2/que leur situation en France est indigne de la France 3/qu’ils doivent changer leur identité pas assez française s’ils veulent rester.

– phase 6 : les gens débattent. On connait le résultat que ça a donné avec les Juifs. La solution 1 a été retenu. Aujourd’hui, le débat se situe entre les positions 1 et 3. Soit il faut les rejeter, soit il faut les acculturer.

Leur permettre de vivre dans la dignité n’est pas en débat aujourd’hui. C’est dommage. Et pourtant dans le pays des Droits de l’Homme et du Citoyen le droit de vivre dignement, d’être protégé de sa libre pensée de croyance, politique, sexuelle est un Droit constitutionnel. La Laïcité comme je le disais plus haut doit permettre aux Hommes de vivre leur religion dans leur sphère privée, la sphère publique devant être neutre et a-religieuse. La laïcité limite la pratique religieuse du moins des juifs et musulmans, il lui manque encore cette neutralité avec les chrétiens. D’ailleurs l’Etat en est consciente. Savez-vous que la fonction publique donne trois jours de congés par an pour motif religieux? Par contre, le secteur privé peut toujours attendre même s’il représente 77% des actifs français.Cette question de l’inégalité de traitement entre les religions reste encore en suspens. A chaque fois que j’écris sur ce débat, le même étonnement et la même réaction offusquée ressort de ces conversations : « Mais si la France est un pays laïc et met à égalité toutes les religions ». Justement non !

Alors puisque c’est Noël et que ce texte s’appelle message de Noël, demandons-nous quel devrait être la conséquence de ce débat sur l’identité nationale dans un monde merveilleux où les miracles arrivent?

1/ Ce n’est pas la couleur de peau, la religion, l’opinion politique qui fait la carte d’identité nationale,

2/ l’identité nationale est l’ensemble de cinq valeurs qui sont dans l’acronyme LEFTS : Liberté Egalité Fraternité Tolérance Solidarité,

3/ l’Islam comme le Judaïsme et le Christianisme sont compatibles avec l’identité nationale tant qu’elles se plient à ces valeurs (et je ne me fais aucun doute que toutes les religions se plient à ces valeurs),

4/ l’immigration est un bienfait culturel, économique, social et génétique,

5/ l’immigration vers la France prouve que nous sommes riches et comme l’immigration nous enrichit (voir point 4) nous devons faire le mieux possible pour l’accueillir.

6/ la cohabitation des religions ne peut se faire que sous le regard de la Constitution française.