3

Quelques réactions en vrac sur l’actualité des dernières semaines

traits.png

Pendant quelques semaines, j’étais en diète de blog. Oui, j’ai mis un peu tout ça de côté. D’abord, j’avais une campagne à mener, ensuite je n’avais pas envie d’écrire sur le fond de certains sujets. D’ailleurs, je ne réagirai pas sur tout ce qui m’a fait réagir ces dernières semaines.

Guilad Shalit est libéré… contre 1027 prisonniers palestiniens dont de nombreux terroristes. Il y a quelques années, le Hezbollah avait échangé une dépouille d’Irsaélien et un Israélien contre cinq terroristes. Le rapport est donc le suivant. Un libanais vaut 1/5e d’un israélien vivant et 1/5e d’un israélien mort tandis qu’un Palestinien vaut 1/1027 d’Israélien. La valeur d’un Palestinien se situe entre une crotte de nez israélienne et un bout de peau morte israélienne : pas grand chose donc.

La libération de Guilad Shalit est une défaite pour Benyamin Nethanyahou. Il libère des hommes et des femmes pétris de haine envers ses concitoyens et n’est même pas en mesure de protéger son pays. Cette défaite se concrétise aussi par le fait que la communauté internationale a lâché la politique de la terre brulée en recevant l’autorité palestinienne comme un vrai pays au sein de l’Unesco (et l’Onu bientôt ? ).

Netanyahou continue de coloniser un territoire qui ne lui appartient pas au lieu de construire dans son pays les logements qui manquent. Le mouvement des indignés israéliens regroupant laïcs comme religieux est une véritable mise en demeure de la politique israélienne intérieure qui échoue.

François Hollande a gagné. Bravo, félicitations. Faisons tout pour qu’il gagne en 2012. Encore 5 ans de Sarkozy, c’est non merci.

Martine Aubry a perdu. Dommage, je pense qu’elle aurait été plus à même de diriger la France.

Arnaud Montebourg. Non rien.

Les larmes de Ségolène Royal.

Cécile Duflot à Paris. Et moi qui croyais que les Verts étaient contre les mauvaises pratiques politiques tels que le cumul ou les parachutages. Si Cécile Duflot veut s’implanter à Paris, elle peut le faire mais devra affronter un socialiste. L’adjointe au maire de Villeneuve Saint-Georges et conseillère régionale d’Ile-de-France devrait réfléchir à deux fois.

La Libye s’est libérée et est tombée dans les mains de la charia. Merci Bernard Henry-Lévy et Nicolas Sarkozy. Etait-ce étonnant de voir ce pays tomber aux mains des Islamistes ? Bien sûr que non. Les images de la révolution – largement financée par l’Europe dont la France et les Etats-Unis – montraient un monde d’hommes où la femme était réduit à sa portion congrue : cuisine, ménage, enfant, voile. La voilà la Nouvelle Libye.

Partout dans le monde, on voit apparaître des manifestations spontanées contre le monde dans lequel nous vivons. Des indignés espagnols aux indignés américains en passant par les indignés italiens, grecs, israéliens… on ne peut que se demander si, 50 ans après, la jeunesse ne veut pas faire la contre-révolution de Mai 68. Mai 68 était la révolution pour l’accès à la consommation de masse. Les manifestants de 2011 ne veulent pas consommer en masse, ils veulent seulement survivre dans la dignité.

La Tunisie a voté et les islamistes sont en tête. Ils n’ont pas la majorité mais deux partis ont décidé de gouverner avec eux. Quel sera l’évolution en Tunisie ? Seul l’avenir nous le dira. A suivre.

DSK. Chaque nouvelle à propos de Dominique Strauss-Kahn me fait penser que nous avons échappé au pire. Pute, viol, pute, agression sexuelle, pute… Chaque mois sa nouvelle scabreuse. Ca fait longtemps que je ne soutiens plus DSK. Ca fait longtemps que je considère qu’il est un mauvais candidat pour des raisons politiques. Là, sa façon d’agir dans sa vie privée me semble être un véritable frein à tout retour. Est-ce le point de non-retour vers une société puritaine ? Il faudra traiter ce sujet plus longuement.

Les primaires sont un véritable succès. Certes mais y aura-t-il une dynamique ? Les 2,8 millions de votants seront-ils les ambassadeurs de François Hollande ?

Et c’est sur ce point d’interrogation que je termine. Et comme Arnaud Montebourg qui a popularisé cette signature de fin, je vous le dis sans concession : bien à vous.

8

Le risque Front National

Marine Le Pen présidente du Front National

A 440 jours du 1er tour des élections présidentielles, Gauche et Droite se préparent de façon bien différentes à l’élection présidentielle. Mais leur préparation semble bien trop chaotique et désordonnées pour l’instant pour pouvoir prétendre à quoique ce soit. Les forces se dispersent, les contrats de gouvernement ne sont pas -encore- signés entre les formations de gauche ou de droite. Faisons donc une revue des forces actuelle.

Primaires toutes à Gauche

Si la Gauche a choisi dans ses différents partis de se lancer dans des primaires pour désigner leurs candidats. Le Parti Socialiste, Europe Ecologie Les Verts, le Front de Gauche (assemblage du Parti Communiste et du Parti de Gauche) ont décidé chacun de leur côté de faire leur primaire.  Certainement histoire de préparer la victoire ensemble…

On rase gratis à droite

La Droite a choisi de faire table rase de tout ce qui existait auparavant. L’UMP n’est plus qu’une coquille vide. Debout La République de Nicolas Dupont-Aignan est le premier à être parti suivi du Parti Démocrate Chrétien de Christine Boutin. Le Nouveau Centre  veut y aller tout seul. Dominique de Villepin souhaite prendre sa revanche sur l’homme qui a voulu le pendre à un croc de boucher. Même le Parti Radical Valoisien emmené par Jean-Louis Borloo se sent pousser des ailes. Et l’UMP? Nicolas Sarkozy a pris un malin plaisir à changer  quatre fois en quatre ans de Secrétaire Général : Pierre Méhaignerie jusqu’en septembre 2007, Patric Devedjian jusqu’en décembre 2008, Xavier Bertrand jusqu’en novembre 2010 et désormais Jean-François Copé. Ce n’est pas vraiment le meilleur moyen pour préparer 2012. Et autant vous dire que la façon dont ça se passe en ce moment à l’UMP, ils auront du mal à être prêts pour 2012. Si la Gauche part désunie, la Droite est en lambeau : toute leur organisation électorale est à plat. L’UMP de Nicolas Sarkozy a tout à reconstruire. Et autant dire qu’ils ont du boulot.

Le Centre dans le mou

Quelqu’un a entendu parler du Modem depuis sa création ? Personne ? Ok. Donc c’est bien ce que je disais : le mou. CQFD.

Le risque Front National

Avec une Gauche désunie, une Droite en lambeau et un Centre inexistant, quelle est l’alternative pour les Français ? L’Extrême-Droite bien entendu. Et c’est vrai qu’aujourd’hui l’Extrême-Droite est devenue une alternative crédible pour une partie des Français. A cela plusieurs raisons :

Marine Le Pen présidente du Front National

– le débat sur l’identité nationale mené par Eric Besson a permis au Front National de se montrer sous son meilleur jour : défense de la nation et de la patrie, mise en exergue de la pureté de la langue françaises et des oripeaux français (drapeau national, hymne national…)

– le changement de leader du Front National a virginisé le parti.  Plus de condamnations pour menaces de mort, coups et blessure, antisémitisme…  depuis que Jean-Marie Le Pen a tiré sa révérence. Et c’est désormais l’héritière, Marine Le Pen, qui dirige le Front National. Mais n’en doutons pas, ce n’est pas un changement de prénom mais la persistance d’un nom.

– le vieillissement de la population joue en faveur des idées conservatrices et réactionnaires. Nicolas Sarkozy a gagné parce que les plus de 60 ans ont voté majoritairement pour lui. 61% pour les 60-70 ans, 68% pour les plus de 70 ans. Ce n’est certainement pas pour les questions de travail mais plus pour les questions de sécurité du candidat Sarkozy. Sarkozy, décredibilisé sur les questions de sécurité après 5  ans de pouvoir infructueux, ne pourra plus se prévaloir de ces votes. Et vers qui se tourneront ces personnes pour la sécurité ? Le Front National !

A moins que…

Comment contrer le Front National ?

Déjà arrêter avec les manifs anti-FN, jamais une manif de SOS Racisme à Vitrolles ou partout ailleurs en France n’a permis de faire baisser le Front National. Je sais que je vais me mettre à dos mes amis de Re-So qui étaient présent à Tours pour le Congrès du Front National. Mais qu’à cela ne tienne. Manifester c’est bien mais ça ne permet pas de retourner une population. Surtout que les petits vieux qui sont la cible privilégiée du Front National ne goûtent pas vraiment aux manifestations.

Non. La meilleure façon de contrer le Front National est d’aller sur les terrains délaissés par la Gauche : nation et sécurité. Et aussi de proposer un programme qui parle à cette génération. Et là, croyez-le ou non, je pense que le Care prôné par Martine Aubry est une des solutions que la gauche peut apporter à cette génération : le contrat entre Jeunes et Anciens peut permettre de redonner de l’espérance à deux générations pessimistes sur leur futur. Les Anciens parce qu’ils voient la fin proche et qu’ils sentent que s’ils ne sont pas dans un univers sécurisé, leur vie et leur condition de vie se dégraderont encore plus vite. Les Jeunes parce qu’ils ne voient pas de futur dans une société avec un taux de chômage de 24% pour les 15-24 ans.

9

Pourquoi Martine Aubry limite sa parole publique

Martine Aubry à France Inter

C’est une question que beaucoup de personnes à gauche se posent. La réponse n’est bien entendu pas aisée. Pour y voir plus clair, je vais avancer plusieurs thèses, vous pourrez ainsi choisir la meilleure.

Martine Aubry est une incompétente qui ne sait pas réagir à l’actualité

S’il est vrai que Martine Aubry réagit peu à l’actualité comparé à d’autres personnalités politiques au rang desquelles on retrouve Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal ou François Hollande, c’est parce qu’ils sont compétents et qu’elle est incompétente. En tant que Première Secrétaire, elle se doit d’être la responsable de l’opposition et donc de réagir à tous les faits divers. Cette analyse ne tient pas vraiment la route car François Hollande a tenu cette position entre 1997 et 2007, on connait le résultat fatal pour sa part. Sa concubine est finalement désignée candidate et il n’aura même pas la possibilité de se présenter.

Martine Aubry joue la doublure de Dominique Strauss-Kahn au cas où…

Lorsque Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius ont décidé d’unir leur force pour une solution alternative au système Hollande, ils auraient conclu une alliance sur trois ans. Au Congrès, Martine Aubry serait la candidate des Rénovateurs pour prendre la tête du Parti Socialiste et l’un des trois serait le candidat pour l’élection présidentielle soutenu par les autres. De plus dans la motion signée par Aubry, Fabius et Cambadélis, le premier secrétaire annonce qu’il ne se présentera pas à la Présidentielle. Donc Aubry ne va pas se présenter en mentant sur ce qu’elle a dit qu’elle ferait. Avec un Laurent Fabius plutôt en retrait, Martine Aubry joue pour Dominique Strauss-Kahn. Si celui-ci n’y va finalement pas, elle pourrait jouer le rôle de doublure. Si Martine Aubry parle peu c’est qu’elle sait que DSK reviendra et qu’il est donc inutile d’être sur le devant de la scène. Voilà en résumé la théorie que portent certains Strauss-Kahniens.

Martine Aubry a une vraie stratégie pour 2012 et limiter sa parole publique en fait partie

Martine Aubry a compris qu’après 5 ans de sarkozysme, les Français voudront un changement de présidence. L’omniprésidence, ça va 5 mois mais 5 ans ça tape sur le système. Les Français refuseront de reprendre un président à l’italienne, parlant et moulinant de l’air et n’agissant que dans son intérêt et celui de sa famille. Ils préféreront un président bâtisseur et agissant qui parlera peut-être moins mais qui aura au moins le mérite de faire avancer les choses. Martine Aubry, en mettant le Parti Socialiste au travail après 11 ans d’immobilisme nuisible et de rivalités négatives qui ont miné le PS en son sein ainsi qu’auprès de la population française, a prouvé qu’elle était une meneuse d’hommes et qu’elle savait tirer le meilleur des talents qu’elle a sous la main. Autant dire que ça change d’un président qui a été incapable de tirer le meilleur de ses troupes. Il n’y a qu’à voir le simple fait d’avoir mis dans son gouvernement des incompétents comme Frédéric Lefebvre, Rachida Dati, Bernard Laporte ou  Roselyne Bachelot.

Martine Aubry ne fait pas ça par stratégie, elle est… comme elle est

Martine Aubry n’est pas une femme très expressive et n’aime pas passer à la télévision. Elle n’aime pas être sur le devant de la scène et surtout n’aime pas les journalistes dont elle se méfie. Elle évite donc comme la peste ces gens qui sont payés pour scruter chaque phrases, mots, syllabes, onomatopées sortants de sa bouche. Autant dire que son truc à elle c’est de travailler en paix, d’être auprès de ses concitoyens et administrés lillois les soirs de grands froids plutôt que de commenter la candidature aux primaires de Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou Ségolène Royal.

Et vous ? Quel est selon vous la raison qui pousse Martine Aubry à limiter sa parole publique ?

22

L’inélégante Ségolène Royal part en campagne sur un mensonge

French politician Ségolènee Royal at Pierre Cohen's rally for the French town elections in Toulouse, 2008

Le 31 mai 2010, Ségolène Royal coupait le souffle de bon nombre des observateurs de la vie politique française et principalement de la vie socialiste comme elle seule sait le faire. En effet, Ségolène Royal lançait un appel à Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius pour rejoindre leur pacte de non-agression. Les dépêches affluaient sur les journaux, les télés en faisaient leur gros titres. Ségolène Royal promettait que celui qui serait le mieux placé entre les quatre serait le candidat des trois autres. Que ce soit sur lepost.fr où « se rallier à DSK ou Martine Aubry? Ségolène Royal ne serait pas contre…« , le JDD.fr où « Royal fait un pas de côté« , sur 20minutes.fr où « pour 2012, Ségolène Royal se dit prête à se sacrifier« , ou sur lefigaro.fr où « Royal tente de s’immiscer dans le pacte Aubry-DSK« , les journaux mettait en exergue le nouveau chemin que traçait Ségolène Royal. Les mots prononcés par Ségolène Royal sont sans équivoque. Je vous les rappelle : « Je me rapproche de Martine Aubry (…), je suis en contact avec Dominique Strauss-KahnLe moment venu, nous aurons à décider tous les trois ensemble comment nous nous engagerons dans cette campagne. »

Ségolène Royal se sentait bien dans ce pacte de non-agression. Elle faisait partie des Socialistes que Solférino proposait aux médias pour les émissions politiques. Ainsi, c’est elle qui remplaça Martine Aubry lorsque celle-ci boycottait Arlette Chabot. De plus, elle a même rencontré il y a à peine 10 jours Dominique Strauss-Kahn. Je peux vous faire un rapport sur ce qui s’est dit pendant l’entrevue : le pacte de non-agression, quand il déciderait d’y aller, à quel moment le bon moment sera venu… Des intentions de Ségolène Royal ? Rien du tout. De cette rencontre s’ensuit l’officialisation du pacte de non-agression par Martine Aubry. Les ex-coopétiteurs mettent en commun leur force pour battre la Droite Sarkozyste. Que ne pouvons-nous être heureux et joyeux d’un dénouement aussi positif ! Un Parti en ordre de bataille, des égos qui sont rangés dans la poche, des conventions qui donnent des résultats amènent des confrontations et définissent un projet ! Mais voilà, Ségolène Royal a craché dessus bafouant ses propos du 31 mai 2010 à l’émission C Politique de Nicolas Demorand. Ségolène Royal s’est portée candidate hier soir à la primaire socialiste seule, inélégamment et en ayant menti aux Français.

Vous avez bien lu. Ségolène Royal a manqué à sa promesse. Reprenons donc sa déclaration : « ensemble« , « le moment venu« , « nous« . Ces mots ont un sens. Ensemble et nous veulent bien dire que la décision sera collective. Sa décision d’être candidate toute seule est totalement inélégante. « Le moment venu » n’est pas anodin. L’objectif est de ne pas prendre en traître les autres membres du pacte de non-agression. En manquant à sa parole Ségolène Royal a menti aux Français qui l’ont cru et qui ont cru au retour de la Gauche.

Alors aujourd’hui que dire ? Partir sur un mensonge n’est pas un bon pari. Ni pour Ségolène Royal et encore moins pour la Gauche. En cassant le Pacte de non-agression, Ségolène Royal agresse Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry et Laurent Fabius. La guerre des tranchées ne fait que commencer et la campagne des primaires risque d’être longue et violente. Oui. La campagne des primaires sera violente. Et ça c’est négatif. C’est négatif car elle part sur de mauvaises bases et que la Droite aura tôt fait d’utiliser l’inélégance et le mensonge de Ségolène Royal contre la Gauche.

Si en 2009, j’avais appelé à voter contre les primaires de la gauche, ce n’est pas pour rien. Je savais pertinemment que malgré tous les beaux discours d’Arnaud Montebourg, les socialistes seraient incapables de tenir leur parole d’une primaire sans coup bas. Alors je n’ai qu’un conseil à donner à mes amis et camarades Socialistes, les couteaux sont de sortie pour encore 12 mois, tenez les fermement de peur blesser la Gauche et de tuer l’espoir d’un peuple entier qui souhaite le changement.

P.S. : Si vous voulez un autre son de cloche, faîtes un tour chez Intox 2007 qui nous la joue revival 90 avec Christophe Dechavanne et son ineffable coucou c’est nous. Sinon, Variae nous parle du coup de poker de Royal.

3

Barack Obama prend l’Iowa

 

Grande victoire pour Barack Obama! Près de 38% des électeurs se sont reportés sur lui. Celui qui me semble être le mieux armé pour gagner les Présidentielles américaines 2008 repart vainqueur et relègue John Edwards et Hillary Clinton respectivement en 2e et 3e position avec une différence de quelques centièmes de points à 29,5%.

De l’autre côté, Mike Huckabee, ex-gouverneur de l’Arkansas et ancien pasteur baptiste remporte le caucus de l’Iowa avec 34 % des voix. Il devance Romney (25 %), Thompson (13 %), McCain (13 %), Paul (10 % ) et Giuliani avec un extrêmement faible 3 % alors qu’il était considéré encore il y a peu comme le favori des Républicains. La cause du faible score de Rudolph Giulani? Celui-ci avait préféré bronzer au soleil de Floride plutôt que d’aller se frotter à la rigueur hivernale de l’Iowa. Un tel comportement augure défavorablement pour la suite de la campagne de Rudolph Giulani.

Les prochains caucus auront lieu mardi prochain, le 8 janvier 2008, dans le New Hampshire.