1

Enquête au tréfonds de la pensée de droite

Ne vous inquiétez pas. Je n’ai pas enquêté. Je laisse ça aux journalistes. Moi je suis aller curer. Je suis un curateur. Bref, le 22 avril 2012, Neuilly sur Seine la ville du clan Sarkozy -père, fils, ex-femmes- a donné une large victoire au candidat Sarkozy.

Liste des candidats Voix % Exprimés
Mme Eva JOLY 409 1,33
Mme Marine LE PEN 1 539 5,00
M. Nicolas SARKOZY 22 360 72,64
M. Jean-Luc MÉLENCHON 649 2,11
M. Philippe POUTOU 67 0,22
Mme Nathalie ARTHAUD 22 0,07
M. Jacques CHEMINADE 57 0,19
M. François BAYROU 2 292 7,45
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 255 0,83
M. François HOLLANDE 3 132 10,17

Sarkozy fait donc un score stalinien à 72,64%. Pourtant, lorsqu’on écoute les Neuilléens pendant la campagne, on n’entend pas qu’un discours de droite républicaine. On entend aussi un discours en contradiction total avec la Droite Républicaine. Ainsi, après 5 ans de gouvernement, les reproches des Neuilléens envers la politique de Nicolas Sarkozy sont pèle-mêle :

– avoir fait une politique de gauche

– faire des cartes vitales nominatives pour ne pas payer pour toute une famille d’arabes

– les administrations sont surchargées donc il faut virer des fonctionnaires (vous noterez la logique de l’administration qui croule sous le travail donc il leur faut moins d’employés)
-l’immigration, on n’en peut plus

Mais pas que. Les votants de Nicolas Sarkozy ont d’autres chevaux de bataille. La peur. Voilà l’image caricatural de l’autre camp politique :
– c’est une catastrophe
– le désordre commence
– Je crains le chaos
– une candidature aberrante
– ce ne sera pas pour le bien d’autrui
– ce sont toujours les mêmes qui paient
– avec Hollande on fait de la France un pays bas (apprécions la recherche du jeu de mot)
– Hollande est très narcissique et se prend pour Napoléon
– il va nous taxer
– la France va perdre sa place dans le monde
– le Parti Socialiste va se rapprocher du Front National (sic)
– j’ai peur du vote des étrangers
– c’est Kadhafi à la présidentielle
– il n’y a que les jeunes qui votent à gauche et je ne comprends pas leur point de vue

En cadeau, je vous offre les vidéos de StreetPress sur les habitants de Neuilly-sur-Seine :

Bouclier fiscal vu d’Auteuil Neuilly et Passy

Supprimer l’ISF ou maintenir le bouclier fiscal

Bonus article

Mickael Vendetta donne une leçon à la gauche. A lire jusqu’au bout.

Voilà le tréfonds de la droite. La droite de Nicolas Sarkozy. Maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

2

La LICRA décide de refuser de débattre avec l’UMP

LICRA refuse le débat à l'UMP à cause de son racisme

Dans une lettre envoyée à Jean-François Copé, Alain Jakubowicz président de la LICRA explique les raisons pour lesquelles il refusera dorénavant de participer à un débat organisé par l’UMP.

En effet, lors du dernier débat sur les défis de l’immigration organisé par l’UMP le 7 juillet dernier, la parole raciste des militants et élus UMP s’est libérée. Conspuant les propos républicains des représentants de la LICRA tel que « l’intégration requiert un effort réciproque : tant de la personne immigrée qui doit respecter les principes de la République que de l’Etat qui a le devoir de mener une politique publique d’intégration qui passe par la lutte contre les discriminations et l’accès des étrangers à la citoyenneté ».  De même lorsque Patrick Gaubert, ancien président de la LICRA et député européen UMP a mis en avant son opposition au fichage ethnique, des cris appelant à ce que l’on pende l’élu UMP ont fusé dans l’assemblée.

Lorsque la Droite Républicaine considère que l’immigration, c’est la « colonisation à l’envers » et que « la France n’est pas une poubelle », il est temps de couper les ponts. Bravo à la LICRA pour son courage.

1

Appel à tous les Républicains : actes xénophobes, racistes et antisémites : ça suffit !

Signez l’appel

Regain de tension racistes et antisémites en FranceCes derniers mois à Strasbourg, plusieurs personnes ont été atteintes en raison de leur origine, de leur confession ou de leurs engagements citoyens, par des attentats abjects et anonymes. Des sépultures ont été profanées, mettant en péril les fondements même de notre civilisation.

Ces actes visent à déchirer la paix sociale et républicaine de Strasbourg et de son agglomération. Au-delà de la fermeté policière et judiciaire qu’ils requièrent, ils doivent être condamnés avec force et résolution, tant le défi moral et politique ainsi posé à notre société est fondamental. Ils doivent mobiliser le plus grand nombre contre eux et pour la défense des valeurs républicaines.

Ce message, Roland RIES, Maire de Strasbourg, a souhaité le porter aux côtés des deux personnalités les plus récemment visées par ces actes odieux. C’est donc avec Faruk GÜNALTAY, Directeur du cinéma l’Odyssée, et le Professeur Israël NISAND, qu’il a lancé un appel à tous les républicains de Strasbourg et de son agglomération.

Appel à tous les Républicains de Strasbourg et de son agglomération

Strasbourg et son agglomération sont frappés depuis plusieurs mois par une série d’évènements qui se caractérisent par la haine et l’intolérance :

➢ Tags « anti-minaret » sur le domicile de Roland RIES, Maire de Strasbourg, la nuit du 9 au 10 janvier 2010,
➢ Tags « anti-minaret » sur le véhicule de Fouad DOUAI, administrateur de la Grande Mosquée de Strasbourg, la nuit du 11 au 12 janvier 2010,
➢ Profanation du cimetière juif, le 27 janvier 2010,
➢ Croix gammées et inscriptions dans la cage d’escalier d’un immeuble de la rue de Rome, le 3 mars 2010,
➢ Agression d’un jeune homme juif à la station de tramway « Homme de Fer », le 30 avril 2010,
➢ Eglise protestante de Hautepierre incendiée, le 20 mai 2010,
➢ Autel saccagé et Bible déchirée dans l’Eglise incendiée, le 28 mai 2010,
➢ Profanation de tombes musulmanes au cimetière nord de Strasbourg, la nuit du 28 au 29 juin 2010,
➢ Profanation de tombes au cimetière de Wolfisheim, le 21 juillet 2010
➢ Tags racistes sur la camionnette d’un gérant d’une société de distribution de viande halal, la nuit du 10 au 11 septembre 2010,
➢ Attentat contre Faruk GUNALTAY, Directeur du cinéma L’Odyssée, la nuit du 20 au 21 septembre 2010
➢ Profanations de tombes musulmanes au cimetière sud de Strasbourg, le 24 septembre 2010,
➢ Tags sur le domicile d’Israël NISAND, conseiller municipal de Strasbourg et conseiller communautaire, la nuit du 2 au 3 octobre 2010.

Ceux qui en sont coupables cherchent à nous diviser, à semer le doute par rapport à ce qui constitue le socle républicain de notre vivre ensemble. Nous disons : ça suffit !

Nous appelons à refuser l’inacceptable, qui n’est jamais une fatalité : la Démocratie est fondée sur le respect de l’autre, quelles que soient son origine, sa religion, ses opinions, sa couleur de peau, etc.

Nous devons combattre les ennemis de la Démocratie. Ceux-ci doivent être arrêtés et jugés avec sévérité.

Cet appel est une première forme de mobilisation citoyenne. Nous demandons à tous les Démocrates de former ainsi un front républicain à la fois de refus de l’inacceptable, et de promotion des valeurs citoyennes qui fondent notre vivre ensemble.

Nous demandons donc au plus grand nombre de nos concitoyennes et de nos concitoyens de le signer avec nous.

4

Le jour où un député m’a donné envie de tomber sous le coup de la loi

Les gens qui me connaissent savent que si je suis taquin, la violence ne fait pas partie de mon éducation… Pourtant, un député et pourquoi ne pas dire UNE députée m’a insulté. Moi, les Français et les Européens.

Copie d’écran du Facebook de Chantal BrunelCette députée, c’est Chantal Brunel. Vous ne connaissez pas Chantal Brunel ? Chantal Brunel c’est l’alter ego de l’ancien député Frédéric Lefebvre. Rappelez-vous lors des « débats » sur la loi LOPPSI, elle avait déclaré : « rien ne justifie qu’on cherche à préserver la liberté de l’internaute ». Ca pose la nana tout de même.

Bref, la nuit dernière j’ai donc entendu Madame Chantal Brunel sur France Info au sujet de la polémique qu’a lancé l’enquête de la Commission Européenne sur les décrets liberticides visant une population, celle des Rroms. Viviane Reding que j’ai rencontré par ailleurs alors qu’elle occupait la fonction de Commissaire Européenne à l’agenda digital avait osé dire que le décret d’Hortefeux et Besson du gouvernement Sarkozy n’aurait jamais du exister puisque l’Europe avait été créé pour que plus jamais un pays ne mette au pilori un autre pays.

Et voilà que Chantal Brunel sort l’artillerie lourde contre Viviane Reding. Ca se passe en trois temps.

Premier temps : « Moi je suis assez choquée que la commissaire européenne donne des leçons à la France »

Deuxième temps : « De toute façon, nous n’avons pas de leçons à recevoir d’un commissaire qui représente un petit pays. » La France représente 57 millions de Français, le Luxembourg (le pays d’origine de Viviane Reding) représente 350 000 habitants.

Troisième temps : De toute façon les paroles de Viviane Reding vont faire monter le sentiment anti-Européen.

Moi je suis assez choqué qu’une députée insulte un Commissaire Européen qui a plus oeuvré pour l’Europe que jamais ne le fera Chantal Brunel. Je suis insulté par cette représentante de la France qui ne sait pas combien de Français compose son pays. Madame Brunel, nous ne sommes plus 57 millions depuis 1975 (au moins), nous sommes 66 millions ! Alors peut-être que Madame Brunel soustrait 9 millions de Français pour une raison que j’ignore (supposition : ce ne sont pas des Français et il faudra les renvoyer dans leur pays d’origine). En tout cas, on savait Madame Brunel conservatrice, on ne la savait pas à ce point réactionnaire.

Moi je suis assez choqué que Chantal Brunel ne respecte pas les membres de l’Union Européenne qui sont nos pairs. Chantal Brunel s’en prend à la taille du pays d’origine de Viviane Reding pourquoi ne fait-elle pas de même avec Benoit XVI ? Et les Etats-Unis ?

Enfin, je suis outré par le renversement de la charge qu’effectue Brunel : « nous ne faisons rien de mal par contre vous êtes coupable de l’anti-européanisme en France ». Mais non Chantal ! Tu permets que je t’appelle Chantal ? Ce n’est pas Viviane Reding qui est responsable de ça mais vos amis députés européens de la droite conservato-réactionnaire qui acceptent de voter des trucs qui devront être transposé dans le droit français et toi et tes amis députés de la droite conservato-réactionnaire qui créent un goulet d’étranglement à l’Assemblée Nationale en proposant des lois bizarres.

Mais que Chantal Brunel se rassure. Je ne la diffamerai pas, je ne l’insulterai pas, je ne tenterai pas de la tartalacrémer, je ne ferai pas de sitting devant sa permanence parlementaire. Ma seule action de rétorsion envers elle, c’est que je n’appellerai pas ma fille Chantal.

Photo : copie d’écran de Facebook

0

Apné dans un monde de droite

Come je l’ai dit, je suis parti en vacances auprès de mes amis de mon école. Etant en ce moment en coupure avant ma dernière année au sein d’une entreprise high tech, ça fait au moins un an que je n’étais pas retourné les voir.

Ils n’ont pas grandement changé depuis que je les ai quitté. Toujours à droite, franchement et sincèrement ce qui est assez couru dans ce milieu d’école, mes amis m’ont tout de même assez étonnés par le discours qu’ils tiennent. Déjà ils ont été énormément sensibilisés par le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot. Grand bien leur en fasse, j’ai déjà dit tout le mal que je pensais de ce type d’action. En tout cas, celà confirme bien ce que je pensais. Les gens de droite se soucient peu d’écologie et utilisent Hulot comme d’un faire-valoir à leur bon sens environnementaliste. C’est tout de même bien peu par rapport à une personne qui souhaite créer ce grand ministère de l’Environnement.

Enfin voilà, chacun de mes amis connait mes engagements politisés à gauche. Un réformisme radical qui les feraient palir de peur. D’ailleurs chaque fois que l’on discute politique, les débats s’échauffent et on se chauffe. Mais c’est bien normal. Avoir des opinions politiques n’interdit pas l’amitié.

Or au détour d’une conversation où l’on parlait des riches qui partent tel un Johnny Hallyday, je leur expliquais le fond de ma pensée. C’est à dire que ces riches-là ne sont pas des français ce sont ceux que l’extrème-droite appellent l’anti-France. Des gens qui ont profités des largesses de l’Etat et qui refusent de le financer désormais. Des gens qui n’ont plus leur place en France finalement. Et voilà qu’ils me répondent que si les riches partent c’est parce qu’il y a trop d’assistés en France.

Des assistés en France? Où ça? Qui ça? De qui me parlent-ils? Des gens qui touchent des allocations parce qu’ils sont trop pauvres? Quittent-ils la France parce que celle-ci contient trop pauvre? Des gens qui touchent des allocations parce qu’ils travaillent moins de 30H/semaine au SMIC et touchent au final moins des 650€? Ou alors c’est autre chose? A droite, c’est autre chose. La lepénisation des esprits est là. L’assisté est l’immigré, pas l’immigré hongrois mais l’immigré noir « qui vient avec ses deux femmes et ses six enfants ».

Pauvre France…