5

Voici la nouvelle France

Tout ça pour vous dire que je suis très heureux et très fier de vous annoncer que vous pouvez retrouver l’ensemble de ces hommes et femmes qui font la France sur cet article de l’Elysée reprenant le gouvernement de Jean-Marc Ayrault que nous nommerons Ayrault1. En effet, j’envoie des liens vers le site de l’Elysée désormais. D’ailleurs, vous avez le droit d’aimer la page Facebook de l’Elysée, son compte Twitter et la liste des ministres qui tweetent.

3

Les Parisiens soutiennent Martine Aubry

martine-aubry-numerique

Depuis quelques temps je blogue beaucoup moins ici. En effet, je m’engage autre part pour défendre mes convictions. Ainsi, avec des amis, je gère le site des Parisiens qui soutiennent Martine Aubry ainsi que le groupe Facebook des soutiens actifs de Paris avec Martine Aubry 2012 et la page fan j’habite Paris, je soutiens Martine Aubry. C’est donc une activité intense de militantisme local. Romain a, parait-il, la même fonction que moi mais pour un autre candidat mais lui blogue plus. Il doit avoir un boulot un peu moins prenant que le mien.

Ces derniers temps, je me suis occupé de créer une vidéo de soutien à Martine Aubry. Je ne suis pas un pro, je n’ai pas fait de formation de montage vidéo. Donc prenez cette vidéo pour ce qu’elle est ! Celle d’un militant qui fait une vidéo locale sur la campagne web.

Avec cette belle vidéo de campagne (sur laquelle je n’apparais pas), je suis certain que vous êtes décidé de voter Martine Aubry les 9 et 16 octobre. Pour retrouver votre bureau de vote, c’est sur le site des primaires citoyennes.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la campagne de Martine Aubry et que vous êtes parisien, je vous propose ces différents lieux de rendez-vous :

Ha au fait, les Parisiens soutiennent Martine Aubry certes mais partout en France Martine Aubry est soutenue. Retrouvez vous aussi ceux qui soutiennent Martine Aubry près de chez vous !

Post-Scriptum : je fais bien d’autres choses au niveau national mais ce sera certainement l’objet d’un autre article.

7

Savez ce qu’est un #PecresseFact ?

valerie-pecresse-wtf-lol-facebook

C’est Valérie Pecresse  qui sort une connerie plus grosse qu’elle et ne s’en rend même pas compte. Alors bien entendu, le monde lui tombe dessus.

Pecresse une betise et un Lapsus [Fun] FAF 190111
Uploaded by peanutsie. – Watch the latest news videos.

Et là, la twittosphère s’est lâché sur Valérie Pécresse. Il faut dire que les utilisateurs de Twitter sont des digital natives et sont donc tous allés voir The Social Network.

On s’est tous lâché hier et cette nuit, et ça continue daujourd’hui. Personnellement,  je suis tellement fier d’avoir lancé le tag avec Denis que  je m’auto-quote : « Google ? Je ne connais pas, je recherche sur AltaVista #pecressefact ». Mais il y en a d’autres qui peuvent vous faire rire. Il suffit de chercher #pecressefact dans le moteur de recherche de Twitter.


8

Comment bien utiliser Twitter

 

Twitter c’est le nouvel outil à la mode. Tout le monde y est même Frédéric Lefebvre. Bref, c’est the place to be. Aussi bien pour le politique qui a besoin d’un rapport à ses électeurs que de l’entreprise avec ses clients ou prospects et que le journaliste web qui a besoin d’informer sa communauté d’un nouvel article. The place to be mais aussi un outil indexé par Google, alors autant faire attention à ce qu’on dit si on ne veut pas voir ses clashs avec Duchmol ou ses foutages de gueule sur Ducon se retrouver en bonne place dans les recherches sur son nom. Plusieurs choses sont donc à éviter comme twitter avec son nom ou de laisser son compte ouvert mais ce sera l’objet d’un autre article. Twitter c’est l’outil communautaire qui permet de s’informer, d’informer et surtout et avant tout de converser.

C’est donc un outil génial où le flux d’information est continu. Et bien entendu, plus tu as de personnes qui te suivent plus le flux est continu. Et donc l’information va tellement vite qu’il devient alors très compliqué de suivre la conversation. Dilemme. Twitter sert à converser, s’informer et informer si l’info qu’on recherche, l’info qu’on donne, la conversation qu’on suit se perd dans le flux des messages. Comment alors sortir de ce dilemme? Trois choix s’imposent à l’utilisateur :

  1. limiter l’information pour des conversations de qualité,
  2. limiter les conversations pour favoriser l’information,
  3. joindre les conversations à l’information avec un travail préalable.

Limiter l’information consiste lorsque l’on atteint une masse critique à regarder qui sont les autres utilisateurs de l’outil avec qui on discute et ceux avec qui on ne discute pas mais qu’on a accepté pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Pour écrémer sa timeline Twitter, il y a deux façons, une radicale l’autre plus légère. Bien entendu, supprimer les utilisateurs qui vous sont devenus inutiles est le plus radical mais pas sans risque! Imaginez qu’un des utilisateurs supprimés devienne intéressant ou qu’il entre dans la conversation avec les personnes que vous avez décidés de suivre… Bref, c’est un peu dangereux. La seconde solution est de placer vos utilisateurs préférés dans une liste au thème précis afin de pouvoir suivre facilement leur conversation. J’ai par exemple créé une liste publique left où l’on retrouve tous les gens de gauche que j’aime lire et avec qui je contribue. Si vous n’y êtes pas faites le moi savoir.

De l’autre côté, limiter les conversations pour favoriser l’information entraîne l’exacte inverse. Chercher à booster son Twitter en ayant le plus possible de followers afin d’être le plus lus et d’en lire le plus. Là, pas besoin de virer des personnes. Votre time-line vous suffit. Ce que vous pouvez par contre faire, c’est séparer les donneurs d’infos selon le type d’information qu’ils donnent dans des listes. Ainsi vous avez la possibilité de suivre l’information à tête reposée ou plutôt sous perfusion dans des listes privées ou publiques.

Enfin, la dernière méthode est l’alliage des deux : des listes pour suivre les personnes avec qui on converse, des listes pour suivre les donneurs d’infos, la création d’une salle d’attente privée lorsqu’on ne sait pas encore dans quelle(s) liste(s) le nouveau follower finira. Parce qu’il ne faut pas oublier la liste privée poubelle où vous retrouverez toutes les personnes dont vous ne suivez pas les articles.

Au final, la time-line générale n’est quasiment plus utilisée et l’utilisateur reste sur ses listes préférées pour discuter, s’informer et informer.